Signes que votre adolescent consomme de la drogue

29 septembre, 2020
L'adolescence est l'une des étapes les plus compliquées pour les jeunes. De fait, beaucoup d'entre eux commencent à essayer le tabac, l'alcool ou la drogue. Connaissez-vous les signes qui montrent que votre adolescent se drogue ?

Les enfants sont une préoccupation constante pour les parents et, surtout, ils génèrent des inquiétudes pendant l’adolescence, car c’est une période où les jeunes vivent de nombreux aspects de leur vie.

L’un des plus inquiétants pour les adultes est celui des dépendances. Par conséquent, dans cet article, nous allons passer en revue les signes indiquant que votre adolescent consomme de la drogue.

Certes, il existe de nombreux types de drogues, il n’est donc pas toujours facile de savoir comment identifier la consommation de drogue de votre adolescent.

Que votre enfant ait commencé ses premières expériences avec le cannabis, la cocaïne ou les drogues de synthèse, il est bon de repérer les signes que quelque chose ne va pas. Voici quelques-uns des indices les plus évidents.

Comment savoir si votre adolescent consomme de la drogue ?

1. Changement de comportement

Tout d’abord, le changement de comportement est le signe le plus évident que quelque chose est en train de se produire. En ce sens, il est possible que votre enfant ait de moins en moins de relations avec la famille et que cela soit dû au fait qu’il commence à consommer de la drogue.

En effet, la consommation de drogue entraîne une diminution de la communication entre les adolescents et leurs parents, des changements brusques de caractère et même une négligence de leur apparence physique.

Donc, si vous observez ces comportements, il est bon d’essayer de découvrir ce qui se passe pour voir si c’est parce qu’il a incorporé une mauvaise habitude dans sa vie.

Une adolescente tournant le dos à sa mère.

2. Surveillez les yeux

En plus du comportement, les yeux sont l’une des meilleures références que vous pouvez avoir pour savoir si votre adolescent consomme de la drogue.

Par exemple, vous devez savoir que si votre adolescent fume du cannabis ou boit de l’alcool, ses yeux peuvent être beaucoup plus rouges que d’habitude. S’il a consommé de la cocaïne, ses pupilles sont généralement dilatées.

De même, vous constaterez peut-être que votre enfant évite de croiser les yeux avec vous. Cela signifie sans aucun doute qu’il cache quelque chose, comme le sentiment de faire quelque chose d’interdit. Par conséquent, n’oubliez pas de faire attention aux yeux, car ils sont le véritable miroir de l’âme.

“Des relations solides et ouvertes entre les parents et les enfants aident à réduire la probabilité que les adolescents consomment de la drogue”

3. Dépression

Si vous constatez que votre enfant a des épisodes constants de dépression, il est très important que vous vous arrêtiez pour en trouver la cause. Il est vrai que les jeunes passent par de nombreux changements pendant l’adolescence, et certaines situations peuvent provoquer un malaise ou même des épisodes de tristesse et de dépression.

Cependant, si ces épisodes de dépression sont très longs et extrêmement intenses ou si, au contraire, le jeune combine des épisodes de tristesse et de bonheur, votre adolescent peut consommer des drogues.

N’oubliez pas que la consommation de drogues affecte le système nerveux et a un impact direct sur l’humeur des gens. Cela amène votre adolescent à éprouver de nouvelles sensations ou à modifier son comportement.

4. Des dépenses d’argent inhabituelles pour de la drogue

Enfin, l’une des indications les plus claires que votre adolescent consomme de la drogue est qu’il commence soudainement à dépenser plus d’argent que d’habitude ou qu’il doit toujours en avoir sur lui.

Cela peut en fait indiquer qu’il a adopté de nouvelles habitudes. Cependant, n’oubliez pas que ce fait ne confirme pas toujours vos hypothèses, car il se peut qu’il dépense plus d’argent que d’habitude parce qu’il a entamé une relation et que ses plans et activités ont changé.

Un adolescent tenant de l'argent.

Un bon moyen de le savoir est certainement de demander à votre enfant ce qu’il fait de cet argent et comment il peut disparaître si rapidement. Une conversation ouverte et honnête peut vous donner les indices dont vous avez besoin sur la façon dont votre enfant a commencé à dépenser plus d’argent qu’il ne le faisait il y a un certain temps.

Enfin, n’oubliez pas que des relations parents-enfants solides et ouvertes contribuent à réduire la probabilité que les adolescents consomment de la drogue. L’important, dans ces cas, est d’éviter de mettre votre adolescent dans des situations à risque et de pouvoir maintenir une communication honnête sur le rôle que la drogue peut jouer à l’adolescence.

Nous vous recommandons de commencer la communication directe avant de penser que votre adolescent pourrait essayer n’importe quel type de substance. Ainsi, vous pourrez le tenir à l’écart de ce fléau nuisible dès le début.

  • Espada, J. P., Méndez, X., Griffin, K., & Botvin, G. J. (2003). Adolescencia: consumo de alcohol y otras drogas. Papeles del psicólogo, 84(9), 17.
  • Cicua, D., Méndez, M., & Ortega, L. M. (2008). Factores en el consumo de alcohol en adolescentes. Pensamiento psicológico, 4(11), 115-134. https://dialnet.unirioja.es/servlet/articulo?codigo=3091227
  • Avellaneda, A. S., Pérez, M. E. G., & Font-Mayolas, S. (2010). Patrones de consumo de alcohol en la adolescencia. Psicothema, 22(2), 189-195. https://www.redalyc.org/pdf/727/72712496003.pdf
  • Inglés, C. J., Delgado, B., Bautista, R., Torregrosa, M. S., Espada, J. P., García-Fernández, J. M., … & García-López, L. J. (2007). Factores psicosociales relacionados con el consumo de alcohol y tabaco en adolescentes españoles. International Journal of Clinical and Health Psychology, 7(2), 403-420. https://www.redalyc.org/pdf/337/33717060010.pdf