Le Voyage de Chihiro et ses grands enseignements

14 juillet 2019
Le film Le voyage de Chihiro a permis à son créateur, Hayao Miyazaki, de remporter l'Oscar du meilleur film d'animation et l'Ours d'or à Berlin.

Le Voyage de Chihiro est un film indémodable qui continue d’attirer l’attention des petits et des grands pour tout ce qu’il peut leur apporter. Il est considéré comme l’un des meilleurs films du siècle. Souvenons-nous des raisons pour lesquelles le film mérite d’être vu encore et encore.

Le film du Studio Ghibli raconte l’histoire d’une fillette de 10 ans, Chihiro, qui est piégée dans un monde magique. Pour survivre, elle doit travailler dans un spa pour dieux. Nous découvrons la tradition et la spiritualité japonaise avec ses aventures dans cet immense sauna.

On y trouve des kamis, des êtres shintoïstes, que les Occidentaux qualifieraient de divinités, mais qui au Japon sont identifiées à des éléments de la nature. Nous avons aussi découvert des yōkai, ces créatures mêlées de démons et d’esprits de la nature.

« Le parcours de Chihiro est le plus grand représentant, dans la carrière de Miyazaki, de l’explosion culturelle japonaise, de la valeur des racines, du respect des traditions, et en même temps c’est une vision du 21ème siècle, moderne et respectueuse. »
-Garcia Villar-

Chihiro parvient à résoudre un problème créé par ses parents, qui ne respectent pas les traditions japonaises ou une bonne éducation minimale. C’est une enfant normale et elle est capable de faire tout ce qu’elle veut, toujours en pensant aux autres et à ce qui est juste.

Le voyage de Chihiro
© Studio Ghibli

Les enseignements du film Le Voyage de Chihiro

La collaboration donne de meilleurs résultats que la confrontation

Au cours de son voyage à travers les bains publics, Chihiro doit demander du travail à la sorcière Yubaba, qui dirige les bains publics. Elle sait que ce sera une tâche difficile et décide d’être amicale, de collaborer dans tout ce qu’elle demande. De cette façon, elle obtient le travail dont elle a besoin pour survivre dans le monde magique et être capable de retourner un jour dans son monde.

Quand elle demande du travail à Yubaba, bien qu’elle soit très dure avec elle, ce qu’elle fait, c’est lui parler affectueusement ; elle l’appelle sa « grand-mère » et demande même de l’aide pour annuler le sort de son ami Kohaku.

Tout le monde a un bon côté, il faut juste essayer de le trouver

Ceci est clairement représenté par des personnages comme Sans visage (No Face ou Kaonashi, qui est une ombre noire avec un masque blanc que Chihiro ne craint pas). Tout le monde pense que Sans visage est mauvais, mais elle essaie de trouver son bon côté. C’est pourquoi elle parvient à découvrir ce qui lui arrive et à se montrer telle qu’elle est.

« Chihiro croit en la bonté des autres. Avec cette conviction que nous avons tous quelque chose de bon, elle parvient aussi à vaincre Yubaba. »

Le Voyage de Chihiro nous enseigne que l’avidité rend les gens monstrueux

C’est ce qui arrive avec ses parents. Ils mangent beaucoup, trop, une nourriture qui, de plus, ne leur appartient pas, et ils finissent par se transformer en cochons. Ils pensent qu’ils vont être contents de la nourriture mais, en réalité, leur avidité ne leur apporte que des problèmes. C’est ainsi que commence l’aventure de Chihiro.

L’écologie, la nature et son importance dans Le Voyage de Chihiro

L’importance de la nature apparaît également dans Le Voyage de Chihiro. Dans le film, un dieu puant apparaît dans les bains, et il y a beaucoup d’agitation car c’est horrible et ça sent très mauvais.

Chihiro, avec patience, passe son temps à le nettoyer, et il s’avère être le dieu d’une rivière polluée, avec un vélo encastré au milieu, qui ne fait qu’accumuler de plus en plus la saleté. Quand Chihiro le nettoie, il réapparaît tel qu’il était originellement.

La bicyclette que le dieu nuisible a incrustée signifie aussi beaucoup. C’est parce que quelqu’un l’a jeté dans une rivière. Le film nous rappelle l’importance de ne pas polluer notre environnement. Si nous jetons des choses dans une rivière, comme un vélo, non seulement nous les salissons, mais nous blessons son esprit.

Scène du film le Voyage de Chihiro

Chihiro, quand elle voit la rivière propre, est très heureuse. D’ailleurs, quand ce dieu quitte la maison propre, tous les ouvriers dansent et célèbrent joyeusement. Miyazaki nous enseigne que bien traiter une rivière n’est pas quelque chose qui nous rendra riches, mais plutôt heureux.

La société de consommation nous asservit

Dans le film, chaque personne qui vient travailler chez Yubaba perd son nom et oublie sa vie antérieure. D’une certaine façon, ils finissent par être esclaves parce qu’ils ne savent même pas qui ils sont.

Yubaba vole leur nom pour les asservir. Kohaku, par exemple, oublie son nom car elle lui promet un trésor qu’elle ne donne jamais.

En résumé, Le Voyage de Chihiro est et restera l’un des plus grands films du 21e siècle. C’est, de fait, le premier grand film d’animation du siècle. Les enfants, lorsqu’ils le découvrent, l’adorent, sont capables de passer des heures à parler de ce qu’ils viennent de voir et à poser des questions. Il est important de ne pas oublier que nous avons ce bijou à portée de main.