Le trouble du comportement dyssocial : symptômes, causes et traitement

20 novembre, 2020
Le trouble du comportement dyssocial provoque, chez les enfants qui en souffrent, un manque de contrôle émotionnel et comportemental. Ils ne respectent pas les droits des autres et ne s'ajustent pas aux normes sociales.

Le trouble du comportement dyssocial est un trouble qui apparaît généralement à des âges précoces, autour de 5 ou 6 ans. Il se caractérise par une déficience dans le contrôle émotionnel et comportemental, qui mène l’enfant à ne pas respecter les droits des autres et à ne pas s’ajuster aux normes sociales. Il est donc important de le détecter rapidement pour le soigner le plus vite possible.

Nous vivons tous en société et, par conséquent, nous devons respecter les droits des autres à travers des normes à suivre. La majorité des personnes respectent ces normes car c’est une chose que nous avons intériorisée. Néanmoins, ceux qui souffrent de ce trouble sont incapables de les respecter.

Qu’est-ce que le trouble du comportement dyssocial ?

Le trouble du comportement dyssocial apparaît généralement chez de jeunes enfants, même s’il peut surgir à d’autres moments du développement infanto-juvénile. Il se caractérise par des comportements qui portent atteinte aux droits des autres, ne respectent pas les normes sociales et provoquent des affrontements avec les figures d’autorité.

Un enfant agressif.

Ces comportements doivent se produire de façon persistante et répétitive pendant au moins douze mois pour recevoir ce diagnostic. Ceux qui en souffrent ont généralement des comportements agressifs contre des personnes ou des animaux (il arrive même qu’ils torturent de petits animaux) et volent, entre autres.

Ces enfants font l’expérience d’une détérioration significative dans plusieurs domaines, comme l’école et la vie sociale. En effet, ils ne ressentent que peu d’empathie, ignorent les sentiments des autres et agissent, la majeure partie du temps, de façon impulsive et sans penser aux conséquences.

Symptômes du trouble du comportement dyssocial

Pour établir le diagnostic, il est nécessaire que 15 symptômes soient présents au cours de la dernière année. Il faut également que l’un d’entre eux apparaisse au cours des six derniers mois. Les symptômes sont organisés de la façon suivante :

  • Destruction de la propriété : l’enfant peut provoquer des incendies ou détruire des propriétés.
  • Fraudes ou vols : il vole sans affrontement, ment, arnaque, attente contre le foyer ou la voiture d’autres personnes.
  • Agression d’animaux et de personnes : il menace, intimide, lance des combats physiques, est cruel avec des personnes ou des animaux, fanfaronne, etc.
  • Violation grave de normesil s’enfuit de la maison, manque l’école sans permission, ne rentre pas la nuit, etc.

Par ailleurs, il existe trois types de trouble du comportement dyssocial, en fonction de l’âge de début des symptômes :

  • Infantile. Les symptômes apparaissent avant 10 ans et peuvent perdurer tout au long de la vie d’adulte et être associé au trouble de la personnalité antisociale. C’est celui qui a le pire pronostic.
  • Adolescence. Il commence après 10 ans ; sa gravité et sa détérioration sont moins graves. Ce trouble est associé à des niveaux plus hauts de rébellion et de rejet des normes sociales.
  • Non spécifié. On utilise ce terme quand il est compliqué d’établir l’âge de début des symptômes.

Causes du trouble du comportement dyssocial

Plusieurs causes peuvent avoir une influence sur le début du trouble du comportement dyssocial. Elles peuvent parfois interagir les unes avec les autres.

  • Cognitives.
  • Génétiques : existence d’antécédents familiaux avec cette maladie.
  • Personnelles : antécédents de trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou de trouble oppositionnel avec provocation.
  • Socio-économiques : vivre dans des environnements marginaux et avec de faibles ressources socio-économiques.
  • Familiales : familles déstructurées, abus de substances, maltraitance, abus, négligence infantile et styles éducatifs inadéquats.
  • Psychophysiologiques : peu de réaction du système nerveux autonome.
  • Caractérielles : caractère difficile, insensibilité affective, faible évitement du mal.
  • Relation avec les neurotransmetteurs : mauvais fonctionnement de la noradrénaline et de la sérotonine.
  • Relations avec des pairs avec des problèmes de comportement.

Traitement du trouble du comportement dyssocial

Aujourd’hui, il n’existe pas encore de traitement totalement établi. On utilise généralement des programmes au cours desquels les parents et les enfants jouent un rôle crucial, avec des professionnels de différentes disciplines.

Psychothérapie

  • Programmes d’entraînement des capacités sociales et de communication, résolution de problèmes.
  • Renforcement des comportements pro-sociaux, avec un modèle, des contrats comportementaux et une expression émotionnelle.
  • Utilisation de programmes cognitivo-comportementaux : enseigner des façons positives de se lier et fournir aux enfants des comportements alternatifs à ceux correspondant au trouble.
  • Psychoéducation des parents : apprendre aux parents comment agir face au trouble du comportement dyssocial.
Le mauvais comportement d'une petite fille.

Dans des cas très compliqués, on peut recommander des médicaments comme des inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine (ISRS).

Recommandations pour les parents

  • Éduquer avec un style assertif et démocratique. Éviter la surprotection, l’indifférence et d’être trop exigeants.
  • Quand on établit les normes, expliquer les conséquences si elles ne sont pas respectées et être congruents.
  • Développer le répertoire d’habiletés sociales et de communication.
  • Offrir un soutien émotionnel et social pour favoriser un développement optimal.
  • Insister sur la régulation émotionnelle et l’éducation.
  • Enseigner des stratégies de résolution de problèmes en tant qu’alternative à l’agression.
  • Chercher une aide professionnelle pour qu’elle apporte un soutien dans ce processus.

Que retenir au sujet du trouble du comportement dyssocial…

En définitive, le trouble du comportement dyssocial est un trouble qu’il faut détecter dès que les premiers symptômes apparaissent pour pouvoir entamer un traitement et, de cette façon, améliorer son pronostic.

Face au moindre soupçon, il est important que vous cherchiez une aide professionnelle pour procéder à une évaluation exhaustive et commencer le traitement le plus vite possible. Ne désespérez pas, soyez patients et gardez votre calme. Les choses finiront par aller mieux.