Le test de Kolb pour déterminer des styles d’apprentissage

25 février, 2020
Nous sommes tous différents, et cela se reflète dans tous les milieux et aspects de la vie. Notre façon d’apprendre est elle aussi unique, et c’est pour cela que nous vous expliquerons dans cet article comment l'apprentissage peut répondre à un style concret.
 

Nous sommes tous différents, nous possédons des caractéristiques diverses et avons différentes manières de percevoir et de traiter l’information et les connaissances qui nous entourent. Dans ce sens, le test ou modèle de Kolb, développé par David Kolb, pour déterminer les styles d’apprentissage est un outil intéressant. Par exemple, les professeurs peuvent l’utiliser pour identifier les différentes formes et les stratégies d’apprentissage particulières de leurs élèves.

Qu’est-ce qu’un style d’apprentissage ?

Un style fait référence à la caractéristique singulière d’une personne. Pour définir un style en relation à l’apprentissage, c’est une façon ou une manière propre à quelqu’un d’apprendre.

Pour autant, si apprendre c’est faire l’acquisition d’une connaissance, il existe diverses façon de le faire. Par ailleurs, ces façons dépendent des caractéristiques intellectuelles personnelles de la personne qui apprend. Et également de la manière dont une personne préfère apprendre.

Apprentissage : graphique et mains d'élèves

Par conséquent, en prenant en compte les caractéristiques du contenu dont il s’agit, il sera pour certains plus facile de comprendre quelque chose de nouveau par l’étude de notes ou via les livres. A contrario, pour d’autres personnes, l’apprentissage sera plus aisé par le biais d’exemples. Il y aussi des personnes qui optent pour les études via des exercices, des schémas ou des cartes conceptuelles.

 

Le modèle de Kolb pour décrire les styles d’apprentissage

David Kolb, théoricien de l’éducation, a développé une catégorisation de styles d’apprentissage. D’un côté, la perception du média à laquelle nous accédons par le biais de :

  • L’expérience concrète (EC)

  • La conceptualisation abstraite (CA)

Et d’un autre côté, le procédé de l’information que nous donne le média à partir de :

Et de ces combinaisons surgissent les quatre styles d’apprentissage suivants :

  • Convergent (CA + EA) : une personne rationnelle et pratique, pragmatique, organisée, analytique, plus orientée vers les choses que vers les personnes. Elle est capable de résoudre des problèmes en appliquant le raisonnement hypothétique déductif.

  • Divergent (EC + OR) : ils sont imaginatifs et considèrent différentes perspectives pour résoudre des problèmes. L’on dit d’eux qu’ils kinesthésiques et qu’ils apprennent avec le mouvement. De plus, ils sont flexibles, créatifs, spontanés et expérimentaux.

  • Assimilateur (CA + OR) : ce sont des individus moins sociables, plus hermétiques. Ils se caractérisent par leur aspect plus théorique et réflexif, raisonnant selon une logique inductive et d’observation jusqu’à arriver à l’abstraction et à la théorisation. De plus, ils sont organisés et méthodiques.

  • Accommodateur (EC + EA) : dit des personnes qui ont tendance à s’investir dans des choses nouvelles avec une grande capacité intuitive. Des personnes pragmatiques après l’analyse et le rejet de différentes théories, et observatrices, capables de lier les aspects et les contenus. De plus, ils s’adaptent à différentes circonstances et évoluent bien avec les gens.

Petit garçon montrant un tableau du doigt

Le test de Kolb pour déterminer les styles d’apprentissages

En premier lieu, le test consiste à répondre à des situations hypothétiques d’apprentissage par le biais de quatre options de réponse, en donnant une note de 4 à la situation qui va leur paraître plus facile à l’apprentissage, et 3, 2, puis 1 aux autres, selon ce même critère d’efficacité.

Aussi, le modèle de Kolb utilise un graphique et un système de coordonnées pour calculer et établir des ponctuations et des résultats. Donc, il  détermine de cette manière la modalité d’apprentissage d’un élève (EC, OR, CA, EA) et les différents styles d’apprentissage (convergent, divergent, accommodateur et assimilateur).

 

Les considérations finales

En résumé, nous devons prendre en compte que le modèle et test de Kolb ne décrivent pas comment les étudiants apprennent, ni leurs différences de façon claire. En revanche, ils orientent et aident les professeurs pour qu’ils comprennent mieux les stratégies d’apprentissage les plus utilisées et répétées par leurs élèves.

Par ce biais, les éducateurs doivent considérer, en une forme d’apprentissage individuel, une combinaison des styles décrits par le test de Kolb.

Pour conclure, l’importance de compter sur des outils de ce type repose sur les éducateurs et la possibilité qu’ils ont d’adapter l’enseignement aux différents styles d’apprentissage de leurs élèves, atteignant, ainsi, des résultats éducatifs beaucoup plus efficaces.