Le tabagisme passif, un risque pour les enfants

Le tabagisme passif est un problème quotidien qui affecte la santé de millions d'enfants et de bébés dans le monde. Quelles sont ses conséquences directes?
Le tabagisme passif, un risque pour les enfants
Leidy Mora Molina

Rédigé et vérifié par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Dernière mise à jour : 20 décembre, 2022

L’ Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’environ 8 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées au tabac, dont 1,2 million de décès sont dus au tabagisme passif. Mais quelles sont les conséquences du tabagisme passif chez les enfants?

Quant aux enfants, plus de 60 000 enfants de moins de 5 ans meurent d’infections des voies respiratoires inférieures causées par la fumée secondaire. En plus d’autres maladies résultant d’une exposition constante à ces substances nocives.

Qu’est-ce qu’on appelle le tabagisme passif?

Le tabagisme passif, également appelé fumée secondaire ou fumée de tabac ambiante, est la fumée qui provient de l’expiration d’un fumeur et de la combustion de la cigarette que respirent les non-fumeurs.

Cette fumée ambiante propagée par un fumeur est très nocive. Presque aussi dangereuse que la fumée inhalée par le fumeur. Elle provoque des problèmes de santé chez les personnes qui l’inhalent, notamment chez les enfants.

En effet, les toxines nocives contenues dans cette fumée sont transmises directement. Ou alors restent dans l’environnement, comme les murs de la maison, les meubles, le rembourrage de la voiture. De même, ces substances ont été retrouvées jusque dans les cheveux des enfants.

Quelles sont les conséquences du tabagisme passif chez les enfants?

Le principal facteur prédisposant à la nocivité du tabagisme passif chez les enfants est l’immaturité de leurs tissus et leur développement inachevé. Ce qui les rend encore plus affectés par l’action des substances présentes dans la fumée de cigarette.

La fumée exhalée par un fumeur contient plus de 4 000 polluants toxiques comme le goudron, les gaz toxiques, les métaux lourds et de nombreuses substances irritantes. Celles-ci peuvent être présentes sous forme solide (macromolécules ou particules) et sous forme gazeuse. Sur le total de ces substances, au moins 250 sont nocives pour la santé et plus de 50 sont cancérigènes.

Cela représente évidemment des complications pour la santé de l’enfant. D’autant plus lorsque l’exposition à la fumée survient dès les premiers mois de la naissance. Voyons les conséquences du tabagisme passif chez les enfants.

Syndrome de mort subite du nourrisson

La mort subite du nourrisson est la principale cause de mortalité infantile entre un mois et un an. L’une des nombreuses raisons qui peuvent la déclencher est le tabagisme passif.

Les produits chimiques toxiques tels que la nicotine et la cotinine peuvent affecter le cerveau et les poumons sous-développés d’un bébé en modifiant son processus respiratoire.

Cependant, pendant la grossesse, les conséquences du tabagisme passif sur le fœtus peuvent être assez graves. L’avortement spontané, l’accouchement prématuré, le faible poids à la naissance, les altérations de la fonction pulmonaire du bébé sont des exemples de cette exposition. C’est d’autant plus grave lorsque c’est la mère qui fume, puisqu’au moins 1 000 décès de nourrissons par an sont dus à cette cause.

Maladies pulmonaires

Les enfants qui inhalent passivement la fumée de tabac souffrent généralement de symptômes respiratoires. Tels que des allergies, un écoulement nasal, des maux de gorge, de la toux et une respiration sifflante. De même, ils sont plus sujets aux infections respiratoires récurrentes comme la bronchiolite, la bronchite et la pneumonie.

Une autre pathologie fréquente chez ces enfants est le risque accru de crises d’asthme fréquentes et sévères.

Maladies auditives

Le tabagisme passif chez les enfants augmente le risque de développer des otites fréquentes en raison de dommages à la trompe d’Eustache, un tube qui relie l’oreille au pharynx. Ces infections peuvent à leur tour entraîner d’autres conséquences à l’avenir, telles que la perte auditive.

Trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention

L’inhalation passive de fumée de tabac pendant la grossesse ou dans les premières années de la vie augmente le risque que l’enfant souffre de troubles déficitaires de l’attention, d’hyperactivité, de problèmes d’apprentissage et d’autres troubles neurologiques.

Hypertension

Une étude publiée dans la revue Circulation de l’American Heart Association, auprès d’un total de 4 236 enfants d’âge préscolaire, a évalué leur pression systolique en comparant les enfants avec des parents fumeurs et non-fumeurs. En plus d’autres facteurs de santé.

Cette étude a conclu que les enfants de parents qui fument sont 21% plus susceptibles d’avoir une tension artérielle systolique élevée (15% supérieure à la normale). Même après avoir mis en relation d’autres facteurs prédisposants tels que le poids à la naissance, l’indice de masse corporelle, les maladies cardiaques et l’hypertension chez les parents.

Cependant, il existe également un risque accru que les enfants exposés à cette fumée développent une cardiopathie ischémique, en raison de lésions de l’endothélium des vaisseaux sanguins.

Effet du tabagisme passif à long terme chez les enfants

Les enfants qui ont été exposés au tabagisme passif depuis leur plus jeune âge jusqu’à l’adolescence ont un risque plus élevé de souffrir de ces troubles de santé à l’avenir:

  • Crises d’asthme sévères.
  • Carie dentaire.
  • Mauvais développement des poumons avec diminution de la capacité pulmonaire.
  • Développement d’un cancer du poumon et d’autres types de cancer. Lorsqu’un enfant est exposé à la fumée de cigarette, le risque de développer un cancer du poumon est 20 % plus élevé chez les femmes et 35 % chez les hommes. Par rapport aux personnes qui n’ont pas été exposées à cette fumée depuis l’enfance.
  • Maladie cardiaque. Les personnes qui ont été exposées à la fumée de tabac pendant de longues périodes ont un risque de 25 % à 35 % plus élevé de subir un infarctus du myocarde dû à des troubles coronariens.
  • Troubles oculaires tels que cataractes.
  • Les enfants exposés à la fumée de tabac ont plus de jours d’absence à l’école et des performances physiques moindres.

De même, on estime que les enfants de parents fumeurs ont deux fois plus de chances de devenir également fumeurs à l’avenir. Du fait de la stimulation de la nicotine dans le cerveau, augmentant ainsi le risque de souffrir de ces pathologies.

Comment éviter le tabagisme passif?

90 % de l’exposition des enfants à la fumée de tabac provient de parents fumeurs et de parents proches qui fument. C’est pourquoi les précautions suivantes doivent être prises en compte pour éviter que cette condition n’affecte la vie des petits:

  • Éviter de fumer à l’intérieur de la maison ou près de la fenêtre. De même, interdire à d’autres personnes de fumer à l’intérieur de la maison. Fumer à l’extérieur, loin des enfants et des femmes enceintes, et si possible arrêter.
  • Ne pas fumer à l’intérieur de la voiture. L’expiration de la fumée par la fenêtre de la voiture ne réduit pas l’exposition à la fumée à l’intérieur de la voiture.
  • Si quelqu’un fume près de votre enfant, demandez-lui de ne pas le faire.
  • Apprendre aux enfants à éviter la fumée secondaire.
  • Empêcher les enfants d’aller dans les lieux publics où il est possible de fumer. Même s’il n’y a pas de fumeurs à ce moment-là, les produits chimiques restent dans l’environnement.

Bien que le tabagisme passif soit un risque pour tout le monde, ce sont les bébés et les enfants qui souffrent le plus des conséquences sanitaires de cette exposition. Un environnement totalement sans fumée est la seule chose qui les protège de ces risques.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment la fumée du tabac affecte-t-elle le fœtus ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment la fumée du tabac affecte-t-elle le fœtus ?

Les connaissances sur la façon dont la fumée du tabac affecte le fœtus sont nécessaires pour renverser un mal qui influe sur la période périnatale ...




Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.