Est-il possible de prévenir la bronchiolite ?

31 janvier 2018
L'une des questions les plus courantes concernant la santé des enfants est de savoir s'il existe une possibilité de prévenir la bronchiolite. Dans de nombreux cas, la bronchite aiguë et la bronchite chronique ne peuvent être évitées. Cependant, il est possible de prendre certaines mesures pour que le risque de la contracter soit beaucoup plus faible.

La bronchiolite est une infection respiratoire qui présente les symptômes d’un rhume, mais chez les nourrissons et d’autres groupes vulnérables, elle peut se compliquer. Selon Alianza Aire, une agence chargée d’enquêter sur les infections respiratoires aiguës affectant les enfants, une consultation sur quatre pour bronchiolite se termine par l’hospitalisation d’un bébé. Par conséquent, les experts recommandent d’aller chez le médecin lorsque les symptômes de ce qui semble être un simple rhume sont aggravés.

« Les symptômes que peut présenter un enfant atteint de bronchiolite sont très semblables à ceux d’un rhume. Cependant, c’est la maladie qui cause le plus d’admissions à l’hôpital pendant l’enfance.

Les symptômes de la bronchiolite

Comme nous l’avons dit plus tôt, les symptômes de la bronchiolite peuvent être très semblables à un simple rhume. Dans le cas où le bébé présente ces symptômes et que l’on observe qu’ils s’aggravent, il est essentiel que vous consultiez votre médecin et fassiez les examens nécessaires. Voici les principaux symptômes :

  • De l’inconfort au niveau de la poitrine.
  • Une toux qui produit du mucus. Si jamais il est vert jaunâtre, il est très probable que l’enfant ait une infection bactérienne.
  • La fatigue.
  • De la fièvre, généralement faible.
  • Une difficulté à respirer aggravée.
  • La sibilance.
La fièvre chez les enfants apparaît très fréquemment.
 Les autres symptômes de la bronchiolite chronique sont :
  • L’inflammation des chevilles, des pieds et des jambes.
  • La coloration bleuâtre des lèvres en raison de la difficulté à respirer.
  • Des infections respiratoires concomitantes, comme le rhume ou la grippe.

Conseils pour prévenir la bronchiolite

Pour éviter toute forme de contagion de la bronchiolite au bébé, il est très important de prendre soin de son environnement et de son entourage. Nous devons être très prudents lorsque nous établissons un contact avec l’enfant. Il faut aussi planifier les soins nécessaires pour qu’il n’ait aucun problème de santé. Ces conseils seront très utiles pour prévenir la bronchiolite :

  1. Avant de toucher le bébé, il est très important de vous laver les mains, surtout lorsque vous rentrez chez vous.
  2. Nettoyer les jouets en tissu, les surfaces et les autres jouets qui sont en contact avec les mains et la bouche de l’enfant.
  3. Évitez la fumée de tabac à tout prix. Il est très important que personne ne fume à la maison, car les composants du tabac restent dans les murs et les tissus.
  4. Si vous êtes sorti, changez de vêtements si vous avez été dans un environnement où on fume.
  5. Une autre astuce importante pour prévenir la bronchiolite est de ventiler la maison tous les jours. Veillez également à ce qu’il ne fasse pas froid ou trop chaud.
  6. Évitez les endroits susceptibles de provoquer une contagion. Pensez, par exemple, aux hôpitaux, les centres de santé ou les transports publics, entre autres.
  7. Utilisez des mouchoirs jetables autant que possible pour éviter la contagion.
  8. Au moment de tousser ou d’éternuer, apprenez-lui à mettre l’intérieur de son coude sur sa bouche au lieu de sa main.
  9. L’allaitement protège contre la bronchiolite, alors il est recommandé de le prolonger jusqu’à l’âge de 6 mois.
  10. Étudier avec le médecin la possibilité d’administrer un vaccin lorsque l’enfant fait partie des groupes à risque.
Le vaccin ROR aide à prévenir la rubéole à un âge précoce

Le traitement de la bronchiolite

Il n’y a pas de traitement spécifique pour prévenir la bronchiolite, mais il existe certaines mesures que nous pouvons appliquer pour soulager l’inconfort du bébé. D’autre part, les antibiotiques ne sont pas utiles, car ils traitent des maladies causées par des bactéries et non par des virus. Voici quelques conseils que vous pouvez suivre :

  • Utilisez des gouttes nasales de solution physiologique recommandées par le pédiatre.
  • Nettoyez le nez du bébé avec un renifleur. Cela fonctionne mieux durant les 6 premiers mois du bébé.
  • L’acétaminophène ou le paracétamol est recommandé pour réduire la fièvre chez les enfants. Mais il est toujours préférable de consulter votre pédiatre avant de lui donner ce médicament ou tout autre médicament.
  • Il est important que le bébé boive beaucoup de liquides. En outre, il se peut qu’il refuse de manger en raison de la difficulté à respirer.

Face à tout symptôme semblable à un rhume normal, après quelques jours, il est très important d’aller chez le pédiatre pour évaluer la propagation possible de la bronchiolite. L’une des raisons pour lesquelles cette maladie est si dangereuse est qu’elle passe souvent inaperçue jusqu’à ce qu’elle compromette gravement la santé de l’enfant.

 

 

A découvrir aussi