Le syndrôme de nidification

15 août 2019
La maternité implique de faire le maximum d'efforts pour s'occuper des enfants. Par conséquent, avant la naissance, le syndrome de la nidification fait son apparition. Ci-dessous, nous vous expliquons en quoi il consiste.

Pendant la grossesse, la femme peut passer par plusieurs phases impliquant des changements physiques et psychologiques. De fait, pendant les dernières semaines, des sentiments d’anxiété et de stress apparaissent généralement en raison de l’arrivée du bébé. C’est à ce moment que le syndrome de la nidification se manifeste.

Il est normal que les mères s’inquiètent des besoins des futurs enfants. En effet, elles veulent ce qu’il y a de mieux pour eux dès la naissance. De sorte que tous les moments vécus pendant la grossesses ne sont plus les plus importants. De plus, les mères se concentrent uniquement sur elles en prenant soin des petits de la meilleure façon possible. Mais pour ce faire, vous devez tout préparer pour accueillir les bébés.

« Les changements dans votre corps ne dureront que 9 mois, mais la beauté de la maternité vous embrassera pour le reste de votre vie. »

– Anonyme –

Les dernières semaines de grossesse

Une grossesse dure environ 40 semaines. C’est-à-dire neuf mois. Pendant ce temps, l’enfant a été porté dans l’utérus et un lien émotionnel fort avec le futur bébé a également été créé. Par conséquent, les dernières semaines de grossesse sont celles que l’on vit avec le plus d’enthousiasme et d’incertitude face à l’arrivée du nouveau-né.

Femme enceinte qui fait de la relaxation

De nos jours, les femmes soulèvent souvent diverses questions sur la maternité. Apparaissent donc :

  • Les peurs
  • Des doutes
  • Le sentiment d’insécurité
  • Diverses préoccupations.

Vous devez essayer de résoudre ces craintes avec l’aide de professionnels de la santé avec lesquels vous êtes en contact tout au long de votre grossesse.

Ainsi, ils vous donneront des conseils pour surmonter la dernière partie de la grossesse d’une manière calme et satisfaisante, à la fois pour vous et pour l’enfant.

«Au moment où nait l’enfant, la mère nait aussi. La femme existait déjà, mais la mère, pas encore. Devenir mère est un phénomène absolument nouveau »

– Bhagwan Shree Rajneesh –

Le syndrome de la nidification

Au cours des dernières semaines de grossesse, les parents essaient de garder la situation sous contrôle. Ceci est tout à fait normal, car ils sont sur le point de vivre l’un des moments les plus heureux de leur vie. Ainsi, vers la fin de la période de gestation, le syndrome de nidification apparaît généralement chez les femmes, en particulier chez les mères primipares.

Ce syndrome, également appelé instinct de nidification, consiste à avoir tout à préparer pour l’arrivée du bébé. Cet instinct a un sens logique, car à partir du moment de la naissance du bébé, presque toute l’attention se concentrera exclusivement sur ses soins.

De plus, le syndrome du nid peut s’expliquer par des raisons biologiques. Il existe une hormone maternelle, appelée prolactine, responsable de la production de lait dans les glandes mammaires, qui influence le comportement des mères pour préparer le nid et protéger le bébé.

Femme enceinte qui s'étire le dos

C’est donc généralement à elles qu’incombe la lourde tâche de tout laisser en ordre au moment où elle entre à l’hôpital. Mais les mères ont également peur de ne pas avoir la maison entièrement équipée. Elles profitent donc généralement des derniers jours de la grossesse pour acheter des vêtements pour le tout-petit, la poussette, le berceau, la table à langer et d’autres ustensiles nécessaires une fois que l’enfant est né.

En outre, le syndrome de la nidification implique la nécessité d’entretenir et de nettoyer la maison. Et aussi de préparer la nouvelle chambre à coucher du bébé. À cet égard, il convient de garder à l’esprit qu’il est recommandé que l’enfant continue à dormir avec ses parents pendant les premiers mois.

Ensuite, il pourra dormir seul dans sa chambre, qui ne doit pas être trop décorée. En réalité, l’idéal est de la meubler de manière simple et, au fur et à mesure de sa croissance, d’ajouter des jouets, des livres, des tables, etc.

En conclusion

Enfin, nous devons faire remarquer que le syndrome de la nidification peut être bénéfique pour éviter des événements imprévus après la naissance du bébé. Mais il est très important que les mères, au cours de la dernière phase de la grossesse, ne réalisent pas d’activités soudaines ni d’efforts très importants. En effet, elles doivent se reposer de manière à faire face du mieux possible au moment de l’accouchement.

«Le moment de la naissance est la plus belle chose de la vie. La douleur et la joie sont réunies pour un moment.

– Madline Tiger –

  • Asociación Española de Pediatría. (2014). Guía Práctica para padres: Desde el nacimiento hasta los 3 años. 
  • Blázquez-García, M. J. (2009). Maternidad y ecología. Zaragoza: Universidad de Zaragoza.
  • González de Chávez, A. (2001). Preparación para el parto versus preparación para la maternidad y paternidad. Género y salud, 24-31.