Le syndrome de l’enfant riche

8 janvier 2018
Nous vivons dans une société de consommation exacerbée. Ce n'est pas un secret que la société nous présente de nombreux produits qui nous font croire que ce n'est qu'en les possédant que nous serons heureux.

« Il était une fois un homme tellement, tellement pauvre, qu’il n’avait que de l’argent. » Et cette richesse matérielle n’apporte aucune sorte de richesse émotionnelle. Le syndrome de l’enfant riche est réel, et c’est pourquoi nous voulons tout vous dire à ce sujet.

Nous vivons dans une société de consommation exacerbée. Ce n’est pas un secret que la société nous présente de nombreux produits qui nous font croire que ce n’est qu’en les possédant que nous serons heureux.

Mais est-ce vraiment cela, le bonheur ? Quand nous sommes enfants, nous n’accordons pas autant d’importance aux objets matériels. En fait, le matériel est, pour un enfant, juste un moyen de s’amuser. Jamais une fin en soi. Cependant, on atteint un point critique où l’on est éduqué en ayant et pour être en mesure d’avoir des choses. C’est ainsi que naît le syndrome de l’enfant riche.

Le syndrome de l’enfant riche

Le syndrome de l’enfant riche ou « ricopathie » est un trouble associé à ces enfants qui ont grandi dans un environnement de surprotection et de compensation matérielle pour le manque d’attention, de temps ou d’affection. Cela ne se produit pas forcément que dans les familles aisées. Cela existe aussi dans les familles de la classe moyenne, qui utilisent ces ressources matérielles comme méthode d’éducation des enfants.

Les personnes touchées par ce syndrome présentent généralement un comportement d ‘«enfant gâté» ou mal élevé. Elles croient avoir droit à tout et ne demandent pas, mais exigent les choses.

Ce sont des enfants paresseux qui ont une très faible tolérance à la frustration. Cela les empêche de savoir comment gérer le fait qu’on ne leur accorde pas ce qu’ils demandent. Ils ont aussi tendance à être violents et à faire des crises de rage lorsqu’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent.

Donner beaucoup de jouets à l'enfant ne remplace pas le temps en famille.

Les conséquences du syndrome de l’enfant riche

Ces enfants finissent par souffrir de plusieurs problèmes dans le développement de leur personnalité. Lorsque ces enfants grandissent, ils présentent généralement:

  • Une faible estime de soi. On ne les a pas aidés à développer leur potentiel, puisqu’on leur a toujours tout donné sans qu’ils ne fassent rien, c’est-à-dire sans effort.
  • Une mauvaise gestion émotionnelle. Ils ne savent pas quoi faire de leurs propres émotions et ces dernières leur provoquent souvent de l’aversion. Personne ne leur a dit quoi faire quand ils sont tristes, en colère ou heureux, alors ils manquent d’outils de gestion émotionnelle.
  • Une très faible tolérance à la frustration. Ils ne sont pas capables d’assumer qu’il y a des moments où l’on n’obtient pas ce que l’on veut et que les choses ne se passent pas toujours comme prévu.
  • De l’agressivité. Ils présentent des niveaux élevés d’agressivité en raison des points mentionnés ci-dessus. Ils présentent généralement des problèmes de comportement dans l’environnement scolaire, familial et/ou social.
  • Alcool et drogues. Un pourcentage élevé d’adolescents élevés dans ces contextes ont des problèmes d’abus d’alcool ou de marijuana.
  • Faible rendement scolaire. Ils montrent généralement une piètre performance scolaire car ils n’ont pas la capacité de visualiser des objectifs dans la vie.

Ce qui est vraiment important ne se mesure pas avec des objets et se s’obtient pas avec de l’argent

Est-ce la faute des parents ?

Dans de nombreux cas, ça l’est. En tentant d’introduire leur enfant dans cette société de consommation, de nombreux parents croient que l’important est que leur enfant ait tout. Et s’ils ont le double, c’est encore mieux.

Ainsi, ils offrent aux enfants de nombreux jouets, les derniers modèles de portables et une infinité de vêtements dont ils n’ont pas vraiment besoin. Souvent, ce qu’ils veulent n’est rien de plus que de compenser le temps qu’ils ne peuvent pas consacrer avec ce qu’ils pensent pouvoir compenser leur absence. Cependant, c’est une erreur grave qui peut avoir des conséquences défavorables pour les enfants.

De plus, beaucoup de ces parents ont tendance à être très permissifs avec leurs enfants, ce qui conduit à l’absence de limites et au manque de respect des normes.

Avoir beaucoup de jouets peut faire que demain nos enfants soient capricieux et égoïstes.

Que peut-on faire pour éviter d’en venir au syndrome de l’enfant riche ?

  • Le temps que vous passez avec vos enfants doit être de qualité. Il est compréhensible que le travail est une nécessité, mais le temps que vous passez avec eux devrait être le meilleur de la journée pour tout le monde. Essayez de l’utiliser pour jouer avec lui et aussi pour l’aider à faire ses devoirs et à étudier.
  • Etablir des normes. Les enfants ont besoin de limites et de règles qui les aident à différencier ce qui est bon pour eux et ce qui ne l’est pas. Il ne s’agit pas d’être autoritaire, il y a mille façons d’éduquer correctement sans en arriver là.
  • Les récompenser pour leurs efforts. Enseignez-leur qu’en faisant des efforts, ils seront capables de réaliser beaucoup de choses. Pour ce faire, aidez-les à découvrir leurs qualités et à les renforcer. En outre, vous pouvez les récompenser quand ils atteignent un accomplissement. Veillez toujours à considérer précédemment quel prix est le plus approprié pour chaque âge et sans dépasser les limites.

Découvrez le premier cas d’exonération pour syndrome du bébé riche dans ce lien.

 

 

A découvrir aussi