Le syndrome de la Couvade : Papa se croit enceinte !

· 9 juin 2018
Vous êtes enceinte et le père de votre futur enfant a des nausées, il prend du poids et a des envies capricieuses de manger les choses les plus étranges en plein milieu de la nuit, tout comme vous ? Des scientifiques ont découvert un syndrome qu'ils ont nommé le syndrome de la Couvade, il touche certains pères pour la première fois pendant la grossesse et il se manifeste par l'apparition de symptômes très similaires à ceux de la gestation d'une femme.

Les nouvelles façons de vivre la paternité ne modifient pas seulement la logistique familiale. Elles semblent également être responsables de certains changements biologiques éprouvés chez quelques hommes qui sont solidaires, bien que ce soit inconscient, avec leur partenaire.

Contrairement à ce que l’on croyait auparavant, il ne s’agit pas d’un effet psychosomatique mais d’un phénomène bien réel, car il peut provoquer des changements dans les niveaux de testostérone chez l’homme, ainsi que des niveaux élevés de prolactine, une hormone qui stimule la production de lait dans les glandes mammaires.

Pourquoi ce syndrome s’appelle Couvade ?

Le syndrome de la Couvade peut toucher les papas qui sont parents pour la première fois

Le syndrome de la Couvade provient du terme français « couver », qui signifie incuber ou nourrir et touche certains pères pendant « la douce attente ». Le syndrome se manifeste chez l’homme à travers l’apparition des symptômes de la grossesse propres à la femme. Selon les différents travaux de recherche à ce sujet, ce syndrome apparaît dans 10% à 65% des cas d’époux « en gestation » et on estime qu’un homme sur quatre consulte un médecin pour ces symptômes.

Quels sont les symptômes vécu chez l’homme touché par le syndrome de la Couvade ?

Les hommes affectés par ce syndrome sentent la grossesse de leur partenaire, imitant les symptômes habituels de la femme enceinte. En général, les effets commencent dès le premier trimestre de gestation et terminent lorsque naît le bébé.

Voici quelques-uns des symptômes les plus courants : des nauséesdes vomissements, des changements d’humeur, des caprices, une prise de poids, de la fatigue, une tension basse, des crampes dans les jambes et même des douleurs abdominales semblables aux contractions d’une femme enceinte.

Pourquoi cela se produit-il ?

Certaines recherches sont liées aux changements hormonaux qui apparaissent chez la femme enceinte. D’après ces études, les femmes élimineraient des signaux chimiques qui pourraient être détectés de façon imperceptible par l’homme. Cela générerait chez lui une attitude protectrice envers sa partenaire.  En outre, cela provoquerait tous ces symptômes dans son corps de sorte qu’il accompagne sa femme durant toute cette période.

D’autres recherches ont été réalisées après leur avoir donné un baigneur enveloppé d’une couverture avec l’odeur d’un nouveau-né qu’ils tiennent dans leurs bras tout en écoutant les pleurs d’un bébé. Les analyses ont indiqué une augmentation de la prolactine et du cortisolLa hausse de ces hormones serait responsable des symptômes et du comportement de la plupart des futurs pères qui sont déjà submergés dans le monde des bébés.

Quelle grande richesse, même parmi les pauvres, d’être l’enfant d’un bon père !

-Juan Luis Vives-

Une autre théorie de ce syndrome se base sur le fait que l’homme essaie de s’identifier à la femme enceinte. C’est ainsi que surgissent des sentiments de jalousie, de peurs à l’arrivée d’un enfant, de stress liés à la responsabilité d’avoir à cohabiter avec une femme qui présente des changements de caractère et parfois même des répulsions pour les relations sexuelles pendant la grossesse. Cette identification avec la femme enceinte provoquerait les symptômes chez le futur père.

Selon une autre théorie, ce syndrome survient chez les couples les plus affectueux et ceux qui sont émotionnellement proches. Dans la majorité des cas, lorsque cela se produit, les pères ont tendance à s’impliquer davantage dans le soin de leurs enfants, étant catalogués comme d’excellents papas.

Que faire pour y remédier ?

Le syndrome de la Couvade apparaît généralement chez les couples qui sont les plus connectés.

Voici quelques-uns des déclencheurs les plus communs de ce syndrome ainsi que certaines suggestions pour vous aider à mieux y faire face voire même à l’éliminer complètement.

Le rejet du sexe

Les cas dans lesquels la femme ressent un rejet envers les relations sexuelles sont liés généralement aux modifications physiques qu’elle éprouve avec sa grossesse.

Prenez votre temps pour vous assurer que son corps est aussi désirable et attractif pour vous à cette étape.

L’abstinence sexuelle

Dans les cas où la femme doit s’abstenir de relations sexuelles pour des raisons médicales, vous devriez consulter un spécialiste au sujet d’autres formes d’intimité ou de sexualité qui sont permises sans affecter la grossesse. Les possibilités de continuer à s’amuser sont nombreuses !

Discuter ensemble

Si vous ne trouvez pas les raisons du syndrome de la Couvade, c’est une très bonne idée de parler à votre partenaire de vos sentiments et de vos craintes au sujet de la grossesse. Cela peut diminuer certains des symptômes et vous pourrez ainsi profiter davantage de cette expérience.

Il est bon de savoir que les pères touchés par le syndrome de la Couvade qui tentent de le surmonter, sont en quelque sorte plus connectés à la grossesse. Avec leurs épouses enceintes, ils parviennent à comprendre un peu mieux comment elles se sentent ainsi que leurs besoins. Le bon côté de ce syndrome est que la douleur de l’accouchement n’est pas ressentie et disparaît lorsque le bébé naît… dans certains cas.