Le septième mois de vie du bébé

· 10 novembre 2018
Chaque mois, notre bébé ressent de nouvelles émotions et développe progressivement son agilité.

En un clin d’œil, nous sommes déjà au septième mois de la vie du bébé, et il voudra maintenant un peu plus d’indépendance. Peut-être qu’il veut désormais s’asseoir seul, ou encore, qu’il a même entamé les étapes du déplacement à quatre pattes.

Cependant, tous les enfants ne développent pas leurs compétences au même rythme. Mais les encouragements de la mère sont essentiels pour atteindre ces compétences.

Les changements du septième mois de la vie du bébé

Le poids et la taille

En général, à cet âge, les petits enfants ont souvent un poids variable. C’est parce que les aliments que le bébé mange sont associés dans son corps et cela se traduit par des avantages.

Il est normal que, pendant son septième mois de vie, son poids oscille entre 7 et 9,5 kg. (environ). Sa taille sera comprise entre 66 et 72 centimètres.

La répétition de mots et de sons

C’est le moment ! Aidez-le à stimuler son langageFavorisez l’interaction et partagez avec lui des chansons et des jeux.

Faites attention à ce que vous entendez. Votre bébé peut déjà être capable de répéter des sons ou des mots et vous ne voudrez pas manquer ses premières prononciations, même si ce ne sont que des syllabes.

Les tentatives et les chutes

S’il a déjà atteint une certaine force dans ses jambes, il voudra sûrement commencer à ramperVous le verrez s’appuyer sur ses mains et ses genoux ou même sur ses pieds pour se lever.

Si vous n’observez toujours pas cette initiative, ne vous découragez pas, cela peut prendre du temps, ça viendra !

Pendant le septième mois de vie, le bébé commence à essayer de ramper.

Il est temps de dire NON

Même si vous ne le croyez pas, à ce stade de développement, votre bébé peut déjà reconnaître une négation. Il le remarquera quand vous dites «non». Vous le dites fermement et d’un ton différent.

Il a sûrement déjà ses premières dents et peut mordre votre mamelon ou prendre un objet dangereux. Alors commencez à le mettre en pratique!

Que devrait manger un bébé au septième mois de vie ?

Sans doute, au cours des six premiers mois, vous avez commencé à incorporer certains aliments comme les légumes, les fruits et les céréales. Cependant, l’excitation de la nouveauté n’est pas passée. Votre prochaine visite chez le pédiatre confirmera qu’il en est ainsi.

Au septième mois de la vie du bébé, il y a encore de la place pour l’inconnu. Au cours de ce mois, vous pouvez ajouter du poulet et des viandes maigres en très petits morceaux et bien cuits.

Vous pouvez expérimenter avec d’autres types de céréales bien moulues et incorporer des céréales avec du gluten comme le blé ou le maïs. En outre, il y a de la place pour quelques morceaux de biscuits, des gâteaux mous ou des morceaux de pain.

Une soupe au poulet pour bébé.

Nos conseils

Il ne fait aucun doute que notre bébé se développe à grande vitesse. Par conséquent, il  est nécessaire de collaborer dans leur désir d’être plus autonome.

Avec ces conseils, vous pouvez promouvoir leur coordination motrice tout en leur permettant de s’amuser. Appliquez-les et vous verrez comment ils vont payer.

  • Assurez son indépendance au moment de manger. Osez lui donner la cuillère et le guider pendant un moment avec sa main.
  • Essayez de faire des sons avec vos mains. Vous pouvez également lancer des bisous ou utiliser un jouet qui émet un son agréable.
  • Créez des habitudes de sommeil saines. Vous remarquerez que votre enfant adopte sa routine de sommeil ferme.
  • Ce mois est un bon moment pour commencer à le laisser dormir seul.
  • Il développe sa coordination, comprend des jeux où il peut reconnaître des couleurs et des formes, ainsi que des lectures et même le jeu du miroir.
  • Adaptez certaines zones de la maison pour sa sécurité ou créez un lieu où il peut vous débrouiller sans risque.

Donc, le septième mois de la vie du bébé est lié à une petite augmentation de l’indépendance. Par la suite, vous pourrez prendre de petits moments de détente (pendant que vous le regardez jouer, manger seul et même se divertir en se mordant les pieds).

En termes de nourriture, l’approbation du pédiatre est indispensable pour vos ajouts alimentaires mois par mois.

Par exemple : certains pédiatres préfèrent attendre que le bébé atteigne un an pour incorporer le poisson. En revanche, d’autres préfèrent attendre plus longtemps qu’un an car c’est un aliment allergène.