5 recommandations pour aider un bébé qui ne dort pas

7 janvier 2018
La plupart des bébés dorment comme des petits anges. On croit même qu'il n'est pas nécessaire de les endormir, puisqu’ils sont « programmés » pour dormir sans difficultés. Cependant, ce n’est pas toujours facile ; certains bébés ne dorment pas suffisamment. Pour les parents du bébé qui ne dort pas, nous avons compilé quelques recommandations des experts.

Il peut être frustrant et épuisant d’avoir un enfant qui ne s’endort pas. Les bébés ne dorment pas pour diverses raisons, mais ils ne le font pas pour le plaisir. Si le bébé ne dort pas, c’est parce qu’il ne le peut pas, car dans la plupart des cas, il est aussi épuisé que nous.

L’un des principaux ennemis du repos chez les parents d’un nouveau-né est sans aucun doute le manque de sommeil. S’endormir inquiet et être préoccupé si l’enfant va bien est épuisant, mais que le bébé se réveille plusieurs fois pendant la nuit est bien pire.

Cependant, le bébé se réveille parce que nous ne pouvons pas lui apprendre nos routines de sommeil du jour au lendemain.

Conseils pour aider un bébé qui ne dort pas

L’auteure du livre Gentle Sleep Solutions, Andrea Grace, dit qu’il est possible d’apprendre au bébé à dormir. Grace propose quelques recommandations pour aider le bébé qui ne dort pas, en voici quelques-unes :

Comprenez que son temps de sommeil est différent du vôtre

Bébé qui pleure car il est fatigué

 

À mesure que le bébé grandit, il commence à s’adapter à notre routine. Cependant, durant ses premiers jours, sa façon de s’endormir et de dormir est très différente de celle des adultes. Par exemple, si nous sommes habitués à ne pas faire de sieste afin de rester éveillés la nuit, avec le bébé cela peut être différent.

Quand il s’agit de bébés, « abuser » de la sieste peut être bénéfique. Andrea Grace dit que selon l’âge du bébé, il faudrait favoriser quelques heures de sommeil pendant la journée afin qu’il soit plus endormi à la tombée de la nuit.

Cependant, avant de prendre cette initiative, il est conseillé d’observer si cette stratégie convient à votre bébé. Tous les bébés sont différents, de plus, lorsqu’ils grandissent, leur rythme change. Une sieste prolongée peut aider un bébé à dormir la nuit, mais cela peut être différent avec votre bébé.

La solution pourrait être de le laisser faire une sieste le matin ou en début d’après-midi. Qu’il soit fatigué, mais pas stressé quand vient le temps de dormir et à peine réveillé après la sieste.

Laissez-le dormir dans son berceau

Il est possible que cette solution ne soit pas approuvée par tous, mais nous ne parlons pas de le faire dormir dans son berceau dans une autre pièce. Autant que cela puisse sembler insensible, rien n’arrivera au bébé s’il dort dans son berceau, c’est la raison pour laquelle nous l’avons acheté, non ? Évitons de l’endormir dans nos bras.

« S’ils s’endorment dans vos bras et se réveillent dans un endroit différent, cela peut les inquiéter »

-Andrea Grace-

Si nous voulons empêcher les enfants de se réveiller en sursaut la nuit, il est préférable d’éviter ces chocs. Quand il s’endort à nos côtés et que nous le changeons de place, il se réveillera avec un sentiment d’insécurité. Il est normal qu’il se réveille une ou plusieurs fois pendant la nuit, mais il est préférable qu’il ne se réveille pas avec des angoisses.

En outre, l’expert explique que capter l’attention du bébé en chantant ou en lisant une histoire le fait parfois dévier de son intention de dormir. Par conséquent, il convient de le prendre en considération si nous remarquons que le bébé est plus actif lorsque nous le distrayons de cette façon. Cela peut fonctionner pour certains enfants, mais pourrait causer du tort à d’autres.

Consolez-le s’il pleure

Bébé qui dort bien

 

C’est peu fréquent, mais certains parents considèrent qu’il est préférable de laisser pleurer le bébé seuls jusqu’à ce qu’ils s’endorment. Grace affirme que cela est inutile, en plus d’être déchirant et presque impossible à accomplir pour la plupart des parents.

« Si votre bébé pleure c’est parce que quelque chose l’angoisse, alors ne le laissez pas seul. S’il se plaint un peu, cela passera, mais s’il pleure de façon inconsolable, il se calmera plus rapidement s’il remarque votre présence. »

-Andrea Grace-

Grace explique qu’un petit sanglot ou une plainte peut être ignoré, mais si l’enfant se réveille en pleurant de façon inconsolable, il faut aller à lui. Nous voulons éviter les angoisses, cependant, il est également nécessaire d’empêcher que leurs colères nocturnes deviennent une habitude. Laissez-le se détendre et se calmer tout seul, tant que ce n’est pas un cri désespéré et que vous êtes proche de lui.

Évaluer s’il est préférable pour tous qu’il dorme avec vous

Dormir ou non avec le bébé dans notre lit est une décision personnelle. Cependant, il est parfois avantageux d’observer si notre décision favorise le sommeil de notre petit. Peut-être que nos propres habitudes de sommeil peuvent affecter le bébé s’il dort avec vous. Par exemple, si nous devons nous lever tôt, il est difficile de le faire dormir plus tard sans nous.

Le spécialiste ne recommande pas non plus de l’amener à notre lit quand il se réveille, car ceci favorise une récidive. Il est important que devant les enfants nous soyons en accord avec nos décisions.

Pour aider le bébé qui ne dort pas, l’élément le plus important est la patience. En plus de l’amour, la constance avec laquelle nous appliquons nos stratégies pour atteindre cet objectif est recommandée. Si vous essayez d’apporter des changements, suivez les recommandations d’autres mères et demandez l’aide de spécialistes.

Il ne faut pas abandonner sans faire des efforts pour que vous et le bébé dormiez mieux. Apprenez-lui à dormir si vous le pouvez, ne perdez pas espoir.

 

 

 

 

A découvrir aussi