Le rotavirus : symptômes et traitement

· 20 janvier 2019
Savez-vous ce qu'est le rotavirus, comment se transmet-il, quels sont ses symptômes ou comment le prévenir ? Découvrez ci-dessous plus d'information sur cette maladie.

Qu’est-ce que le rotavirus ? De nombreuses mères d’enfants âgés de 6 mois à 5 ans qui présentent des altérations intestinales se posent très souvent la question.

Cette pathologie très contagieuse est associée à une infection appelée gastro-entérite, qui provoque des diarrhées, une déshydratation, des vomissements et de la fièvre.

Le rotavirus est donc très répandu. En général, il n’entraîne pas de conséquences graves pour les enfants, bien que dans de nombreux pays sous-développés, le taux de mortalité associé à cette maladie avoisine les 400 000 enfants par an.

Tenant compte du fait qu’il peut être très délicat pour nos petits d’être victime de cette infection, nous vous donnerons, dans cet article, toutes les informations relatives au rotavirus afin que vous puissiez connaître les formes de contagion et, ainsi,  empêcher son apparition.

Qu’est-ce que le rotavirus ?

Le rotavirus est un type de famille de virus de l’ARN des vertébrés Reoviridae qui affecte le système gastro-intestinal des nouveau-nés ou des bébés des espèces mammifères.

Ce virus hautement contagieux est classé en six groupes décrits au moyen de lettres définissant le type VP6 auquel ils appartiennent, à savoir les groupes A, B et C, ceux qui se développent chez l’homme, et le type A, qui génère dans le corps. de l’enfant les dommages les plus aigus.

C’est un virus qui pénètre dans l’organisme par contact buccal-fécal. De plus, il est si fréquent que l’on estime que les enfants en âge d’être allaités ou âgés de quelques années seront infectés au moins une fois avant d’avoir atteint l’âge de cinq ans.

rotavirus

Comment le rotavirus se transmet-il ?

Le rotavirus est transmis par contact bucco-fécal lorsque les particules infectieuses présentes dans l’air et par contact des mains sont inhalées par les voies respiratoires. Cela se produit lors du contact avec tout type de surfaces et d’objets. C’est le cas par exemple des jouets exposés au virus.

On considère que le rotavirus reste stable dans l’air ambiant. Cela rend inutiles les efforts pour le supprimer en faisant du nettoyage. En effet, les scientifiques ont prouvé qu’il survit même dans des espaces hautement assainis.

rotavirus

Une fois que le virus s’est logé dans l’organisme, sa période d’incubation est d’environ deux jours et la présence d’une gastro-entérite (diarrhée infantile) peut apparaître chez l’enfant pendant trois et huit jours.

Quels sont les symptômes du rotavirus ?

Les symptômes peuvent varier d’un patient à l’autre. Ils s’expriment à un degré plus ou moins important. Mais chez presque tous les nourrissons qui en souffrent, ils présentent des symptômes tels que:

  • Une diarrhée liquide
  • De la fièvre
  • Des vomissements
  • Des maux d’estomac
  • Certains peuvent avoir des problèmes respiratoires
  • Dans les cas extrêmes de fièvre, l’enfant peut convulser
  • Une déshydratation Si l’enfant en est victime, il sera nerveux ou agité, il aura soif, sera hagard, urinera de petites quantités et les muqueuses seront sèches.

Il faut dire que, dans de nombreux cas, le rotavirus peut être confondu avec le norovirus. Ce dernier est une infection intestinale analogue mais présentant des symptômes plus légers. Dans tous les cas, le seul moyen d’avoir un diagnostic correct est de faire un examen des selles.

Le traitement pour le rotavirus chez l’enfant

Le traitement du rotavirus peut varier en fonction des instructions du pédiatre et du degré d’inconfort de votre enfant. La principale recommandation est de maintenir l’hydratation orale de l’enfant avec des boissons contenant des sels et des sucres.

En effet, tout cela aura pour but de faire monter des électrolytes dans le sang.

Dans les cas extrêmes, en particulier chez les nourrissons ou les très jeunes enfants, on peut préconiser la pose d’une voie intraveineuse ou une sonde nasogastrique. Cela, uniquement dans le cas où l’enfant ne pourrait pas supporter qu’on lui donne du liquide.

Les médecins recommandent d’administrer de la nourriture à l’enfant après quelques heures de réhydratation.  Chez les enfants qui ont une alimentation molle ou dure, on recommande de leur donner de la bouillie de fruits, du yaourt et des céréales selon les cas.

Les vaccins

L’injection de vaccins est une autre option pour lutter contre le rotavirus. Il en existe deux types, principalement destinés à la population infantile. Son administration est très simple car il s’agit d’une substance à faible dose administrée par voie orale.

On recommande fortement son administration aux enfants qui fréquentent déjà la crèche avant l’âge de deux ans. Cela, en raison du taux élevé d’infection par ce virus. En effet, ils seront constamment exposés au contact de leurs camarades et partageront des objets et des jouets avec eux.

En guise de recommandation finale, consultez toujours votre médecin si vous remarquez certains de ces symptômes chez votre enfant et effectuez les examens des selles si le médecin vous les prescrit.