Le respect entre parent et enfant

· 7 août 2018
Le respect entre les parents et les enfants est quelque chose de fondamental pour construire un lien solide, une relation saine et un sentiment fort capable de croître avec le temps. Cependant, le chemin pour y arriver n'est pas toujours aussi facile qu'il n'y paraît. Et au moment où notre enfant nous manque de respect, nous agissons souvent mal.

Dans une situation où on nous manque de respect, le mieux que nous pouvons faire est d’enseigner. Il est certain que ne pas réagir de manière négative peut être difficile, mais nous arriverons à accomplir plus en gardant notre calme et sans crier ou punir nos enfants.

Aucun parent ne naît instruit. Nous allons donc vous aider à vous préparer de façon adaptée pour gérer toutes les situations possibles où vous devriez enseigner à votre enfant le respect. Cela sans perturber votre paix intérieure ou vous mettre de mauvaise humeur.

Nos réactions les plus communes face au manque de respect

Lorsqu’un adulte se retrouve dans une situation où son enfant lui manque de respect, il fait généralement deux choses :

  1. Se taire et rester coi/paralysé (en état de choc).
  2. Réagir de manière négative (impulsive). -> Dans ce cas, la situation dégénère à cause d’actes exagérés comme des démonstrations de violence, des cris et en punissant finalement l’enfant.

Souvent, on commet l’erreur d’imposer et d’exiger le respect alors que c’est peut-être le signe que nous n’avons pas réussi à installer le respect clairement et efficacement dans la relation parents-enfants. Ainsi, le pas le plus important est de respecter l’enfant, lui donner de l’attention et le comprendre dans les situations qu’il traverse selon son âge et ses besoins.

respect des parents

Le dialogue est la clef pour une bonne relation

Le respect est sans aucun doute une des valeurs les plus importantes que vous devez enseigner à votre enfant, car c’est une valeur qui doit être réciproque. Il se donne avec l’intention de recevoir en retour.

Attention, il ne s’agit pas de penser que si vous respectez votre enfant, vous l’élevez au-dessus de vous. Il s’agit de se rapprocher de lui et de veiller à comprendre ce qu’il pense et ce qu’il ressent.

Discutez avec votre enfant. Cherchez un moment opportun, asseyez-vous ensemble tranquillement pour parler. Veillez à ce que cela se passe à un moment et dans un endroit qui vous convienne à tous les deux. Mais avant tout, l’important est d’avoir une attitude positive dans laquelle vous cherchez à vous comprendre et que vous cherchiez des solutions.

Nous conseil est que vous répondiez avec patience aux inquiétudes de votre enfant. Cela sera toujours la meilleure façon pour que votre enfant se sente respecté et pour qu’il vous voie comme un modèle de respect. Qui de mieux que les parents pour enseigner le respect? Qui peut prévoir lequel des deux en sortira le plus grandi ?

Apprenez à faire la différence

Une des choses que vous devez faire en tant que parent est d’apprendre à faire la différence au travers de normes.

Ainsi, le plus important est que vous-même respectiez les normes en question, que vous les assumiez et que vous enseignez à votre enfant à les suivre sans que cela vous change.

Voici quelques conseils pour indiquer une différence de façon positive :

  1. Suivez et respectez vos propres règles.
  2. Soyez cohérent. Il est important que l’enfant ne se sente pas désorienté lorsque vous lui présentez les règles. Sinon, il ne vous prendra pas au sérieux.
  3. Établissez des limites claires et expliquez pourquoi. Attention, vous devez tenir en compte que les enfants adorent repousser les limites, c’est sa façon d’expérimenter. Il ne s’agit pas d’une offense personnelle dirigée contre vous. Par conséquent, en fixant des limites claires et en les expliquant, l’enfant peut perdre tout intérêt à les transgresser. Ainsi, vous éviterez le conflit.
  4. Reconnaissez quand votre enfant fait les choses bien. C’est important pour leur bien de laisser une bonne impression et qu’il continue à se comporter correctement.

Comment dire non ?

Parfois, il est difficile de dire non à vos enfants lorsqu’ils demandent quelque chose, car nous pensons souvent que c’est de cette manière que nous nous soucions de son bien-être. La réalité est qu’en fait, bien que vous souhaitez voir votre enfant heureux, il vaut mieux remplir le rôle qui vous correspond et apprendre à dire non quand c’est nécessaire.

enseigner le respect

Lorsque vous êtes responsable et que vous imposez des limites à l’enfant, passez le message le plus important : que vous l’aimez et que vous êtes intéressé par sa réussite et que vous êtes capable de savoir à quels besoins et désirs vous prêtez attention. Le respect est une valeur, mais c’est aussi un point de rencontre entre être humain et avoir différentes perceptions.

De la discipline, oui, de la sévérité, non

Au moment de parler avec votre enfant, approchez-vous de son comportement – et des motifs qui l’ont poussé à agir ainsi – ne criez pas et ne transformez pas la conversation en dispute. Ainsi, vous ferez en sorte qu’il ne vous manque pas de respect.

Lever la voix ne vous donne pas plus d’autorité, ni de crédibilité ou de respect comme le pensent beaucoup de parents. En effet, les cris ne font qu’activer de la peur, la désobéissance et cela vous éloigne de votre enfant.

Essayez toujours de lui parler sereinement et faites attention à vos gestes, au ton de votre voix et à ce que vous dites, car vos enfants répondront de la même manière.

Quand votre enfant vous contredit et répond en pleine conversation, vous devez faire tout votre possible pour lui expliquer que sa façon de faire n’est pas la plus saine ni la plus correcte. Vous, en tant que parent, devez faire la différence et enseigner à votre enfant qu’il existe des façons plus respectueuses pour dire la même chose, mais sans être violent, agressif ou contestateur.

Bien que dans certains cas il est difficile de mettre tout ceci en pratique, en tant que parent, vous devez garder votre calme face à la « rébellion » de votre enfant. Si vous répondez également par de l’agressivité, cela ne fera qu’aggraver la situation.