Le réflexe de Babinski : qu’est-ce que c’est ?

· 29 août 2018
Avez-vous déjà entendu parler du réflexe de Babinski ? Ce genre de réflexe est une réaction automatique qu'a le nouveau-né lorsqu'il a y un contact avec lui.

Aussi connu sous le nom de réflexe cutanée plantaire, le réflexe de Babinski est le mouvement du gros orteil vers le haut lorsque l’on stimule le cou-de-pied. Les autres orteils ont une réaction, ils se déploient en éventail lorsque l’on frotte vivement la voute plantaire du bébé.

Naturellement, le réflexe de Babinski peut être présent chez les enfants jusqu’à leurs deux ans. Il peut même disparaitre avant d’avoir 12 mois. Cela signifie qu’il disparait d’ordinaire lorsque le bébé commence à marcher à quatre pattes, avant qu’il ne marche. Il est important de surveiller qu’il disparaisse avant les deux ans. Si ce n’est pas le cas il est conseillé de consulter un pédiatre.

Le réflexe de Babinksi chez un enfant de plus de 2 ans

Si ce genre de réflexe ne disparait pas après les deux ans cela pourrait être un signe précurseur d’un trouble dans le système nerveux central. Si vous observez que votre enfant a encore le réflexe de Babinksi vous devez consulter votre pédiatre pour qu’il vous indique la marche à suivre et les examens qu’il devra subir.

Les médecins peuvent provoquer le réflexe de Babinski grâce à un examen clinique. Les mères peuvent également le remarquer. Elles doivent, tout d’abord, frotter la partie latérale du pied, avec un instrument plat. L’instrument doit être conçu spécialement pour ne causer ni douleur ni blessure à la peau du bébé.

Une pression douce ou une caresse sur n’importe quelle partie de la jambe peut également causer le réflexe. Cependant, la méthode la plus connue et la plus efficace reste celle de la stimulation de la voute plantaire. Vous devez appliquer l’instrument sur le talon et le faire glisser jusqu’au devant du pied pour enfin arriver à la base des orteils. Chez les nouveaux-nés, on peut remarquer distinctement leur réaction au contact. Il ne faut pas stimuler doucement car dans ce cas-là vous pourriez observer le réflexe d’allongement croisé.

Quelle réaction peut provoquer la stimulation du bébé ?

réflexe de Babinksi

Flexion

Le bébé répond au stimuli des orteils qui s’étirent vers l’extérieur puis vers l’intérieur. Le pied va alors s’étirer vers l’extérieur (l’os du talon s’aligne alors sur la ligne qui traverse son corps). C’est la réaction qu’ont généralement les adultes sains sans aucun reflexe de Babinski.

Extension

Une autre réaction que peut avoir le bébé est celle de l’extension. Une dorsiflexion du gros orteil apparait alors tandis que les autres orteils s’ouvrent en éventail. C’est ce type de réaction qui prédomine dans le « réflexe de Babinski positif ». Ce genre de réaction est totalement normal chez les nouveaux-nés.

Les deux

Une réponse totalement ambiguë peut également se produire. Il peut y avoir une flexion des orteils avant une extension. Il se peut également qu’il y ait un réflexe fléchisseur d’un côté tandis que l’orteil du pied demeure immobile de l’autre côté. Dans ce cas-là, la présence d’une lésion sur le système cortico-spinal n’est pas entièrement clair. C’est pour cela qu’il est toujours mieux de réaliser des examens complémentaires à celui du réflexe de Babinski.

Les complications associées au réflexe de Babinski.

Il est important de souligner que le réflexe de Babinksi doit normalement se présenter chez les enfants de moins de deux ans. A partir de cet âge, il doit normalement disparaitre et être remplacé par un réflexe fléchisseur. Si, durant les six premiers mois de la vie du bébé, ce réflexe n’apparait pas, on peut estimer que le réflexe de Babinski est négatif. Un tel résultat pourrait indiquer qu’il existe des anomalies telles que la paralysie cérébrale, le retard mental ou, moins fréquent, le retard moteur.

réflexe de Babinksi

Chez les enfants plus âgés il peut indiquer une anomalie du métabolisme ou de la structure dans le système cortico-spinal. Avec ces anomalies divers symptômes peuvent apparaitre : manque de coordination, difficulté à contrôler les mouvements musculaires, faiblesse ou encore fatigue. Il est également possible d’avoir un reflexe de Babinski positif d’un seul côté du corps. Cela pourrait indiquer que la zone cérébrale est atteinte.

Il est très important d’être attentif au réflexe de Babinski et d’essayer d’observer si votre bébé réagit correctement aux stimulus et observer après ses deux ans s’il continue à avoir ce réflexe ou si son corps réagit normalement au contact. Vous pouvez également consulter votre médecin traitant si vous avez le moindre doute à ce sujet.