Le phubbing, une mauvaise habitude de la vie moderne

· 19 février 2019
Les smartphones sont des outils importants dans notre quotidien. Cependant,leur utilisation inappropriée pourrait entraîner certains inconvénients à court et à long terme.

Aujourd’hui, nous sommes plus connectés que jamais. L’ère de la mondialisation s’accompagne d’un degré de proximité comme on ne l’avait jamais vécu. Néanmoins, on connaît de mauvaises habitudes comme le phubbing.

Selon l’Institut Cervantes, on a reconnu ce néologisme pour désigner un phénomène social très courant : le besoin de partager tout ce que l’on pense et fait à tout moment sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’une mauvaise habitude.

De nombreuses personnes la pratiquent sans s’en rendre compte. Parfois, elles font à peine attention à leur environnement (et à leur réalité) pour être connectées à ce qu’il se passe dans un autre endroit, ou simplement pour partager leur vie.

Qu’est-ce que le phubbing ?

Ce terme fait référence au fait d’ignorer les personnes aux alentours pour concentrer son attention sur un quelconque dispositif intelligent via l’utilisation des réseaux sociaux.

Ce mot date de 2007 avec le lancement du marché des smartphones. Il s’agit d’un mot-valise formé à partir des termes anglais phone (téléphone) et snubbing (snober, repousser).

Deux filles accros à leur portable

Principales causes

  1. Peu de contrôle de soi.
  2. Immaturité.
  3. Addiction à la technologie, surtout aux téléphones portables.
  4. Crainte (et parfois, une véritable phobie) d’être déconnecté d’Internet et de ne pas posséder de smartphone.

Malheureusement, ce phénomène s’est généralisé. C’est pourquoi souvent on ne le perçoit pas et on ne le corrige pas à temps.

Le phubbing entraîne non seulement le fait d’ignorer les autres autour de nous mais également que nous soyons à notre tour ignorés. Autrement dit, les interactions se réduisent à un environnement virtuel. Cela appauvrit la sociabilité.

Conséquences du phubbing

  • Relations interpersonnelles déficitaires.
  • Superficialité dans la fréquentation, en général.
  • Priorités désorganisées.
  • Perte de valeurs.
  • Manque d’attention.
  • Manque de courtoisie.
  • Indifférence.
  • Froid.
  • Anxiété.

On considère comme un manque de respect d’interrompre ou d’ignorer une conversation pour prêter attention à un appareil intelligent connecté à Internet. Peu importe si cela est pour « un instant » ou que la personne puisse réaliser deux actions en même temps -regarder son téléphone et écouter, par exemple.

Nous savons que la technologie est un outil très utile. Néanmoins, personne n’aime se sentir ignoré ou pas à sa place. Pis encore à cause d’un appareil électronique.

Lisez également :
La règle 3-6-9-12 pour l’utilisation de la technologie chez les enfants

Qu’est-ce qui rend si addictif l’utilisation du téléphone portable ?

L’addiction au téléphone portable est due à la nécessité de satisfaire un besoin émotionnelLe manque d’une réponse immédiate à nos émotions entraîne ainsi un attachement exagéré et dépendant du téléphone.

Sans aucun doute, beaucoup ne sont pas addictes au téléphone portable mais à l’effet de soulagement affectif produit chez eux lorsqu’ils sont en contact avec quelque chose ou quelqu’un qui remplit leurs attentes émotionnelles.

Une bande de jeunes en train de phubber
Investissez dans l’amélioration de votre qualité de vie et vous obtiendrez un bien-être bien plus élevé que ce que vous pouvez imaginer.

Conseils pour éviter ou corriger le phubbing

  • Parlez maintenant et écrivez ensuite. Réalisez qu’il n’est pas nécessaire d’être connecté en permanence.
  • Définissez un jour sans Internet et sans appareils électroniques. Prenez un jour pour profiter du monde qui vous entoure, de votre famille, de vos enfants, de votre animal de compagnie sans votre portable et sans partager des informations sur les réseaux sociaux.
  • Évitez d’avoir recours à Internet à chaque fois que l’on vous parle de quelque chose que vous ignorez. Vous ne devez pas vous méfier de l’information de votre interlocuteur.
    • Certes, il est bien de vous actualiser et de vous pouvoir contraster l’information. C’est cependant peu respectueux (et sain) d’avoir l’habitude de tout vérifier.
  • Mettez de côté votre téléphone à l’heure du repas. Profitez du rituel du repas sans regarder votre téléphone.
  • Vous n’avez pas à tout photographier. En dépit du fait que les photos soient des souvenirs qui préservent les bons moments, nous ne devons pas arrêter de vivre pour tout prendre en photo. Nous devons nous permettre de vivre plus et de photographier moins.
  • Séparez-vous de votre téléphone au moins vingt minutes avant d’aller dormir. Cela vous aidera à mieux vous reposer.

Il est nécessaire de prendre conscience de l’utilisation que nous faisons de la technologie et à apprendre à vivre sans elle. Cela évitera que ne se crée une dépendance futile qui, à long terme, nous rend inapte par exemple.

Enfin, savoir nous séparer du téléphone évitera que nous ignorions les personnes autour de nous. Ayez le contrôle de la technologie et non l’inverse.