Le méconium à la naissance

23 décembre, 2018
Le méconium a tendance à étonner les parents, surtout quand ils le voient pour la première fois. Sachez toutefois qu'il s'agit de quelque chose de très naturel.
 

Le méconium est la première défécation du bébé peu de temps après la naissance. Elle survient en général dans les 48 heures qui suivent.

Il faut souligner qu’il est composé de cellules épithéliales des intestins, d’eau, de lanugo, de liquide amniotique et de bile. Ce sont en bref des selles collantes et de couleur verte foncée.

Le méconium et son expulsion dans le liquide amniotique

Dans le ventre de la mère, le bébé aspire du liquide amniotique. Tous les composants dissous dans cette substance s‘accumulent dans les intestins du foetus et forment le méconium.

Après la naissance, il est excrété par l’anus et ne cause aucun problème. Bien au contraire, cela suppose l’expulsion des premiers déchets dont l’organisme n’a pas besoin.

Cependant, en cas de détresse fœtale, avant ou pendant l’accouchement, le bébé peut avoir des contractions intestinales qui vont détendre son sphincter anal et permettre l’expulsion du méconium dans le liquide amniotique.

Lorsque l’accouchement n’a pas lieu à temps et que le méconium arrive jusqu’aux poumons du foetus, survient alors une complication médicale. Il s’agit du syndrome d’aspiration du méconium.

Le méconium peut être difficile à nettoyer mais il ne faut pas s'acharner à frotter, car il existe des risques d'irritation de la peau.
 

Syndrome d’aspiration du méconium

Le syndrome d’aspiration du méconium (SAM) est une difficulté respiratoire aiguë qui a lieu quand le bébé aspire le méconium dissous dans le liquide amniotique et qu’il atteint les poumons. La quantité et la consistance du méconium aspiré affecteront le bébé à plus ou moins grande échelle.

Parmi les causes les plus courantes, on trouve :

  • Pré-éclampsie.
  • Le tabagisme.
  • Insuffisance placentaire.
  • Retard dans la croissance du foetus.
  • Prolapsus du cordon ombilical.
  • Maladies respiratoires de la mère.
  • Troubles cardiovasculaires de la femme.
  • Chorio-amniotite (infection du liquide amniotique).
  • Manque de liquide amniotique (Oligohydramnios).
  • Décollement placentaire prématuré.
  • La permanence prolongée du foetus dans le ventre de sa mère (naissance après le terme).

Prévenir le syndrome d’aspiration du méconium peut être difficile. En effet, l’unique moyen d’y parvenir consiste à éviter les habitudes nocives pour la santé (comme le tabagisme et l’alcoolisme) et maintenir un contrôle médical rigoureux.

Afin de réduire les effets de cette urgence, le traitement doit commencer dès l’accouchement. C’est le seul moyen d’éviter les complications qui entraînent une hypertension pulmonaire ou des lésions cérébrales chez l’enfant.

N’oubliez pas le temps

La sortie prématurée du méconium implique également une complication. Cette situation se produit quand le foetus est encore à l’intérieur du placenta et que le méconium est expulsé. Par ailleurs, les délais d’évacuation après la naissance doivent être surveillés de près.

 

Il a été prouvé que le retard de cette expulsion est lié à des pathologies telles que la mucoviscidose ou l’iléus méconial (perforation des intestins). Par conséquent, si le bébé ne défèque pas après les 48 heures normales, vous devez consulter un pédiatre dès que possible.

Le méconium sont les premières selles du nouveau-né et sont tout à fait normales.

Comment nettoyer le méconium ?

Nettoyer le méconium requiert un peu plus de soins que le reste des selles. Comme il a une consistance collante, il adhère fortement à la peau, ce qui rend le nettoyage difficile. Néanmoins, il n’y a aucune raison de perdre son calme.

Le processus pour le retirer doit être délicat. Les étapes à suivre sont les suivantes :

  1. Retirer doucement la couche. Pour éviter que le bébé soit tâché dans le dos, tenez-le par les chevilles et soulevez-le légèrement afin de faire glisser la couche sale hors de cette zone.
  2. Une fois que la couche est retirée, il est conseillé de laver le bébé avec de l’eau tiède, à partir de la taille jusqu’en bas. De cette façon, vous pouvez enlever une grande partie des selles sans trop frotter la peau du bébé.
  3. Sécher avec des lingettes humides. En tapotant. Ce n’est pas nécessaire de trop frotter car vous pourriez irriter la peau.
  4. N’oubliez pas que le nettoyage des parties génitales doit se faire de l’avant vers l’arrière. Jamais le contraire. En effet, vous pourriez causer une infection.
  5. Si certains fragments de méconium ne se décollent pas complètement, laissez-les. Il endommage beaucoup moins la peau que les frottements que vous pourriez provoquer en insistant à nettoyer la zone.
 

Le méconium est désagréable à l’œil nu. Il est également difficile à nettoyer. Mais sa présence vous apportera la certitude que le système intestinal de votre bébé fonctionne bien.

  • García, J. O., Gallardo, D. C., i Tortajada, J. F., Macián, A. M., & Grimalt, J. O. (2004). Meconio y exposición prenatal a neurotóxicos. Revista Española de, 60(4), 291-296. https://www.seinap.es/wp-content/uploads/Revista-de-Pediatria/2004/REP%2060-4.pdf#page=29
  • Malagón, G. M., Martínez, C. A., Castillo, K., Delfín, L., Cruz, E., & Paniagua, M. E. (2008). Síndrome de aspiración de meconio. Lavado traqueobronquial con surfactante y administración de éste como reemplazo. Reporte de caso. Revista Mexicana de Pediatría, 75(6), 270-276.
  • Quintero-Villegas, L., Rodríguez-Balderrama, I., & de la O-Cavazos, M. (2012). Incidencia y morbimortalidad del recién nacido con síndrome de aspiración de meconio en un hospital de tercer nivel. Medicina Universitaria, 14(57), 205-10. http://www.medicina.uanl.mx/educacioncontinua/wp-content/uploads/2015/05/MEDICINA_UNIVERSITARIA_57.pdf#page=29
  • Valdés Moreno, J., Cardellá Rosales, L., Gómez Álvarez, A. M., & Rojas Palacios, G. (2002). Determinación de variables metabólicas en recién nacidos con presencia de meconio en el líquido amniótico. Revista Cubana de Investigaciones Biomédicas, 21(4), 248-252.