Le don du cordon ombilical après l’accouchement , comment cela se passe-t-il ?

· 12 novembre 2018
De plus en plus de femmes décident de faire don du cordon ombilical après la naissance de leur enfant. Connaissez-vous le but de cette pratique?

Cela ne fait pas longtemps que les médecins ont commencé à demander aux mères si elles souhaitaient faire don du cordon ombilical après l’accouchement.

Cela est dû aux dernières découvertes sur les cellules souches. Elles sont capables de sauver de nombreuses vies. Dans la suite de cet article, nous allons approfondir les principaux aspects de ce sujet très important.

A quoi sert le don du cordon ombilical après l’accouchement ?

Après la naissance du bébé, on se débarrasse généralement de ce « fil » qui l’a gardé en vie durant toute la grossesse.

Cependant, on sait aujourd’hui que le cordon ombilical contient du sang très riche en cellules souches. Elles sont plus connues sous le nom de cellules « mères ». Ce sont les mêmes que l’on trouve dans la moelle osseuse. En effet, elles sont responsables de la production de globules rouges, blancs ainsi que des plaquettes.

On peut transplanter des cellules souches chez les gens atteints de leucémie et qui ne peuvent pas recevoir de moelle osseuse. Dans la grande majorité des cas les patients sont des enfants. Le cordon contient en général 80 millilitres de sang. Cette quantité est suffisante pour une personne pesant moins de 40 kilos.

Le pourcentage de succès du traitement est environ de 90%. La raison est que le sang du cordon ombilical nécessite une compatibilité moindre avec le receveur. En effet, les lymphocytes qu’il contient sont plus « immatures » en terme d’immunologie.

Cependant, cela ne signifie aucunement qu’ils sont de mauvaise qualité. Bien au contraire. Les chances de rejet avec le patient sont considérablement réduites.

don du cordon ombilical

Comment réaliser un don du cordon ombilical après l’accouchement ?

Dans un premier temps, la mère doit subir des analyses de routine durant sa grossesse. Ceci dans le but d’éliminer les risques de maladies transmissibles au donneur. Lorsque le médecin autorise le don – qui est totalement indolore – la femme doit donner son consentement par écrit pour réaliser cet acte.

Les informations du donneur sont inscrites dans un registre informatisé. Cependant, elles sont totalement confidentielles. En d’autres termes, personne ne connaitra l’identité de la mère ou du bébé. Il est important de savoir que, dans le cas où il ne serait pas utilisé sur un patient, il servira à des fins de recherche.

« le cordon ombilical contient du sang très riche en cellules souches. Elles sont plus connues sous le nom de cellules « mères ». Ce sont les mêmes que l’on trouve dans la moelle osseuse et qui sont responsables de la production de globules rouges, blancs ainsi que des plaquettes »

Après l’accouchement, qu’il soit par voie basse ou par césarienne, la procédure pour utiliser le cordon est très simple. De plus, cela ne présente aucun danger pour le bébé ou pour la mère.

Comment extrait-on le cordon ombilical ?

don du cordon ombilical

Après avoir attendu au moins 3 minutes après l’accouchement, le personnel de la maternité ou l’obstétricien va effectuer la section ou la ponction du cordon ombilical comme c’est le cas pour chaque nouveau-né.

Dans le cas de naissances multiples, on attend la naissance de tous les bébés pour effectuer la procédure.

Pour pouvoir le donner, il est fondamental de retirer le cordon ombilical avant que la mère n’expulse le placenta. En effet, celui-ci toujours placé dans l’utérus.

Ensuite, le médecin le désinfectera avec une solution iodée et alcoolisée. On canalise un des vaisseaux sanguins pour que le sang tombe dans ce que l’on nomme une « poche de collecte ».

De plus, on sectionne environ 2 centimètres du cordon puis on vent le placer dans un récipient spécial. Les médecins l’utiliseront pour de la recherche et des études. Lorsque le placenta est expulsé, on répète l’opération afin de collecter le sang contenu à l’intérieur du tissu.

On envoie la totalité des échantillons à une banque de sang spécialisée. Ils seront alors traités et les cellules souches seront congelées à -196°. On pourra alors l’utiliser sur tout patient qui en a besoin grâce à une transfusion. On remplacera alors les cellules souches du malades du receveur.

Pour pouvoir utiliser le don du cordon ombilical après l’accouchement, il est essentiel que le bébé subisse des examens cliniques au moment de la naissance. Le pédiatre répétera éventuellement ces examens au bout de trois mois. Il est alors responsables d’effectuer les contrôles.

Sans aucun doute possible, il s’agit d’une décision très personnelle. Un sujet personnel auquel la mère, avec son conjoint ou seule, doit réfléchir.

Le don du cordon ombilical après l’accouchement permet de sauver des vies et ne présente aucun danger ni pour le bébé ni pour la mère. C’est un acte d’amour totalement altruiste.