Le développement de la perception chez les enfants

7 août 2019
Le développement de la perception évolue progressivement dès la naissance. Nous vous expliquons ce processus dans la suite de cet article.

Les bébés grandissent et peu à peu leurs sens évoluent. C’est la première étape du long processus de développement de la perception chez les enfants. La perception change en fonction de l’expérience et de la maturation neurologique. C’est pourquoi la stimulation précoce est si importante, fournissant des situations et des ressources pour que le bébé puisse explorer librement son environnement.

Qu’est-ce que la perception ?

Pour comprendre le monde, il faut d’abord l’explorer. Pour cela, les sensations sont essentielles. Mais il faut savoir sélectionner, organiser et interpréter ces sensations pour faire une représentation mentale correcte de l’environnement. C’est ça, la perception.

Par conséquent, on peut dire que la perception est la capacité d’obtenir des informations sur l’environnement, de ressentir des sensations à travers une série de stimuli. Autrement dit, c’est l’interprétation de ce que l’on ressent.

« La perception est un processus actif de recherche de l’information correspondante, en distinguant les caractéristiques les unes des autres, en créant une hypothèse appropriée et en comparant ensuite cette hypothèse aux données originales. »

-Vygotsky-

.Un enfant avec un hochet riant

Le développement de la perception chez les enfants

La perception du mouvement

La perception du mouvement contribue à la perception d’autres aspects ou dimensions de l’image, par exemple :

  • La profondeur : perception de la troisième dimension des objets.
  • Le mouvement biologique : identification de la forme des objets en mouvement.

La perception du mouvement est la perception la plus primaire chez l’enfant. De fait, plusieurs études affirment qu’entre l’âge de trois et sept mois, les bébés ont une sensibilité aux mouvements visuels semblable à celle des adultes.

La perception de l’espace

Le monde a trois dimensions spatiales. Mais pour qu’un enfant prenne conscience de sa situation dans l’environnement, c’est-à-dire pour qu’il puisse percevoir correctement l’espace, il lui faut reconnaître :

  • L’espace dans lequel il place son propre corps.
  • Les zones voisines dans lesquelles l’enfant se déplace.
  • L’environnement lointain qui l’entoure.

Ainsi, selon la théorie du développement de Jean Piaget, la perception de l’espace s’acquiert en quatre étapes :

  • Au stade sensorimoteur (0 à 2 ans) et au stade préopératoire (3 à 6 ans), l’enfant construit la vision de son propre espace. Cela se développe à partir des expériences motrices et de la perception immédiate que l’enfant a de l’espace.
  • Dans la phase opératoire spécifique (7 à 11 ans) et dans la phase opératoire formelle (12 à 14 ans), l’enfant développe des relations spatiales plus complexes, impliquant les différents points de vue sur le monde et les autres avec leur propre corps.

La perception des couleurs

Nous, les humains, sommes capables de percevoir des millions de couleurs. La couleur que nous percevons dépend du degré d’activation des trois récepteurs de la rétine (cônes d’onde courts ou bleus, moyens ou verts et longs ou rouges). Ainsi, le cerveau analyse constamment le pourcentage de lumière qui active chaque récepteur de la rétine et produit la vision des couleurs.

Un enfant emmitouflé

Mais les nouveau-nés ne voient pas clairement, ne distinguent que la lumière et l’ombre, et perçoivent les mouvements. Bien qu’ils soient déjà sensibles à la luminosité et à l’intensité dès leur premier mois de leur vie. Et après quatre mois, ils peuvent visualiser tout le spectre des couleurs.

La stimulation du développement de la perception chez les enfants

Pour que le développement de la perception se fasse correctement, des espaces de stimulation peuvent être créés avec des jouets, des couleurs, des textures diverses, des formes, etc. Ceci devrait être fait en particulier pendant la petite enfance.

Tout cela contribue à ce que l’enfant ait la possibilité de bouger et d’explorer, afin qu’il puisse développer toutes ses capacités de perception.

« Ce que nous voyons change ce que nous savons. Ce que nous savons change ce que nous voyons. »

-Jean Piaget-

  • Fernández, D. (2009). El esquema corporal en niños y niñas. Innovación y Experiencias Educativas14, 1-14.
  • Holloway, G. E. T. (1982). Concepción del espacio en el niño según Piaget. Buenos Aires: Paidós Ibérica.
  • Urtubia, C. (2005). Neurobiología de la visión. Barcelona: Edicions UPC.