Le deuil pathologique chez les enfants

· 20 janvier 2019
Le deuil pathologique a des répercussions négatives sur l'enfant d'un point de vue psychologique, émotionnel, cognitif et social. D'où l'importance de le détecter et de le traiter le plus rapidement possible.

Les enfants sont capables de comprendre le concept de la mort dès leur cinq ans. Lorsqu’un être cher décède, ils éprouvent une profonde tristesse qui leur est parfois difficile à exprimer.

Il est donc important de connaître les symptômes du deuil pathologique chez les enfants afin de les aider à surmonter sainement cette souffrance.

Qu’est-ce que le deuil pathologique chez les enfants ?

Le deuil pathologique survient lorsque le sentiment de tristesse dure plus longtemps que la normale. Bien évidemment, ce sentiment découle de la perte et peut se prolonger des années s’il n’est pas traité correctement par un spécialiste.

La mort est un processus naturel et le deuil en fait partie. Il est important d’être attentif au cas où les symptômes se prolongent. Ne pas oublier également que, pour les enfants, il s’agit d’un processus qui, en plus d’être douloureux, est flou.

On remarque également que, même si souvent le deuil survient après le décès d’un être cher, il peut aussi se produire à la suite d’autres situations, comme la séparation des parents.

Le deuil pathologique survient lorsque la souffrance après la perte d'un être cher dure plus longtemps que la normale.

Les symptômes du deuil pathologique

Les symptômes du deuil pathologique chez les enfants sont très variés. Ils ne surviennent pas tous en même temps. Il est suffisant d’en identifier un pour prendre les mesures adéquates avant que la situation s’aggrave.

La dépression

L’un des premiers symptômes du deuil pathologique correspond à l’immersion de l’enfant dans un état dépressif. Il se montre apathique, sans envie de jouer et de parler. Il est triste et pleure pour n’importe quelle raison. Parfois, l’enfant peut même devenir agressif.

Des problèmes pour s’endormir

Un autre des symptômes les plus fréquents est lorsque l’enfant rêve à plusieurs reprises de la personne décédée. Il aura souvent peur et se réveillera au milieu de la nuit. A ce problème s’ajoute également l’insomnie.

La tristesse

En pratique, la tristesse est l’un des sentiments les plus présents chez les enfants qui vivent un deuil pathologique. A maintes reprises, l’enfant parle de l’être aimé et prétend sentir ou voir sa présence dans certains lieux. L’anxiété et la dépression deviennent également les protagonistes de ce processus.

Le deuil pathologique chez les enfants doit être traité le plus rapidement possible.

Le deuil pathologique chez les enfants : que faire?

Il est indispensable de déterminer quand et comment informer les enfants. De même, il faut savoir comment gérer les sentiments et les conduites que cela génère.

Il est nécessaire d’apprendre à l’enfant à gérer la perte, l’accepter, l’exprimer ainsi qu’à s’adapter à l’environnement sans la présence de cet être cher. Et bien sûr, replacer cette personne dans les beaux souvenirs agréables avant le décès.

Les thérapies

Pour affronter de type de deuil, il est utile que l’enfant, et le reste de la famille si nécessaire, aient recours à diverses formes de thérapie. Cela permettra de canaliser tous les sentiments qui sont apparus après la perte. Il existe trois types de thérapie : émotionnelle, comportementale et cognitive.

Patience, compréhension et amour

Il est fondamental que le noyau familial fasse preuve de compréhension et d’amour envers les sentiments des autres. Et surtout ceux de l’enfant. La patience est un autre facteur clé. 

Dans ces cas, il est important de suivre les conseils des thérapeutes afin d’éviter que la situation et l’abattement s’aggravent. Un contrôle de la situation est primordial.

Enfin, le deuil pathologique chez les enfants est un processus extrêmement douloureux devant être traité le plus rapidement possible pour éviter de futures séquelles. L’amour et la compréhension sont deux éléments fondamentaux pour y faire face.