Le chantage émotionnel sur les enfants et ses conséquences

11 mai, 2020
Lorsque la communication entre les parents et les enfants n'est pas efficace et que la hâte d'imposer des exigences prévaut, un chantage émotionnel s'installe. En quoi consiste cette relation ?

Le chantage émotionnel exercé sur les enfants pour les faire obéir est l’une des ressources les plus cruelles et qui, à long terme, affecte le psychisme de l’enfant.

Lui dire que nous ne l’aimons pas, qu’il est mauvais, ou que nous allons l’abandonner s’il n’arrête pas de pleurer, est l’un des moyens les plus rapides que prennent les parents pour obtenir des réponses immédiates. C’est pourtant l’une des pires choses à faire.

Le pire dans le chantage est que, à son tour, il déclenche un cercle vicieux dans lequel l’enfant commence aussi à manipuler ses parents. Il s’agit d’une réponse d’imitation classique. Finalement, la communication et les exigences entre parents et enfants cessent d’être respectueuses. Découvrez toutes les considérations sur ce sujet délicat.

Considérations sur le chantage émotionnel

Le chantage est incontestablement une forme de domination. Il s’agit de l’utilisation du pouvoir ou de la supériorité sur un individu défavorisé. C’est un jeu de pouvoir du faible contre le fort. L’un des protagonistes a beaucoup à perdre et doit immédiatement céder à la demande.

Cependant, l’un des aspects les plus notoires du chantage affectif est que la personne qui le subit doit répondre si immédiatement à la demande qu’elle ne peut même pas rationaliser l’objectif de ce qui lui est demandé et les raisons pour lesquelles elle doit obéir. Elle le fait simplement, pleine de peur de perdre quelque chose de précieux.

Devoir obéir à un ordre basé sur la non-conformité, la peur et la hâte sans rationaliser ne fera que créer de l’agacement, de la peur, du ressentiment et un manque de respect envers les figures d’autorité.

Un père pointant du doigt son fils

Pourquoi les parents et les enfants ont-ils recours au chantage affectif ?

L’individu qui pratique le chantage émotionnel sait qu’il essaie d’imposer une position et, de plus, qu’il ment pour y parvenir. Il est clair que les parents ne vont pas abandonner leurs enfants s’ils n’arrêtent pas de pleurer ou s’ils ne cessent pas de mal se comporter.

D’autre part, il est également notoire que même des enfants d’un an et demi font semblant de pleurer juste pour attirer l’attention et obtenir ce qu’ils veulent.

Bien sûr, le chantage, bien qu’il soit basé sur un mensonge et qu’il ait une connotation morale négative, est exercé sans réelle conscience des conséquences à long terme. Les parents, lorsqu’ils menacent leurs enfants, ne sont pas conscients du mauvais exemple qu’ils leur donnent, des craintes ou des rancunes qu’ils peuvent éveiller dans l’inconscient de l’enfant.

Pour sa part, l’enfant ne peut pas remarquer qu’en faisant chanter ses parents, il perd toute crédibilité face aux exigences de ses besoins.

Il est important de préciser que les familles dans lesquelles se produisent beaucoup plus de cas de chantage émotionnel sont celles qui traversent un divorce ou une crise parentales.

Dans ces cas, par exemple, les enfants prennent le chantage en comparant l’immédiateté de la réponse de leurs parents à leurs demandes. Les adultes répondent avec le même cercle vicieux, conditionnant leur amour par rapport au comportement de l’enfant envers leur partenaire.

“Le chantage émotionnel est un jeu de pouvoir du faible contre le fort, et de celui qui a beaucoup à perdre et qui doit immédiatement céder à la demande”

Comment prévenir le chantage affectif chez les enfants

Nous devons préciser que le chantage émotionnel ne s’apprend pas seulement en réponse à un comportement parental répété. Il a également été identifié comme une inclination presque instinctive chez les êtres humains. Cependant, l’une des meilleures options pour lutter contre cette action est une communication constante et affirmée avec l’enfant.

Une petite fille pleurant

Il n’y a pas de solution facile ; il est évident que les enfants en bas âge ne comprendront pas au début les ordres de leurs parents. Ni pourquoi ils devraient s’y conformer. Cependant, la répétition, l’exemple et le respect peuvent aider.

Il est également important de déterminer si vous ou votre enfant pouvez être victime d’un chantage affectif. Voici quelques-unes des caractéristiques des personnes qui peuvent se trouver dans ces circonstances :

  • Besoin d’une approbation constante
  • Peur de contrarier leurs proches
  • Besoin d’être rassurées immédiatement dans des situations difficiles
  • Renoncement rapide face aux besoins des autres

Enfin, n’oubliez pas que la fixation de limites et de règles avec amour et respect, associée à un dialogue constant et sain entre parents et enfants, sont les meilleurs outils pour garantir que l’on ne recourt pas à ce comportement inacceptable.