Le bébé qui se réveille la nuit a un nom : un enfant normal

18 août 2018
Le bébé qui se réveille plusieurs fois la nuit se voit généralement attribuer un nom très spécifique dans le domaine médical : c'est un enfant normal. Le cycle du sommeil chez les petits est parfois une source de stress, un processus qui n'a vraiment besoin que de deux ingrédients magiques : le temps et la patience. Ce qu'il faut jusqu'à ce que le cerveau de l'enfant mûrisse progressivement.

De nombreux parents pensent souvent que les bébés « doivent apprendre à dormir ». Nous comprenons tous clairement que nos enfants ont besoin d’habitudes et de routines où ils se sentent en sécurité, où ils peuvent prédire ce qui va se passer à chaque moment pour comprendre le monde qui les entoure.

Quand il s’agit de dormir, nous sommes confrontés à un instinct biologique, une dimension encore immature chez les nourrissons et les jeunes enfants que seul le temps, et un bon développement, leur permettront d’intégrer progressivement jusqu’à atteindre un sommeil ininterrompu entre sept et neuf heures d’affilées.

Voici davantage d’informations dans l’article suivant.

Quand mon enfant ne dort pas la nuit

S’il y a une dimension qui reste encore un mystère aujourd’hui, c’est le sommeil. Des études révèlent qu’un fœtus âgé de 32 semaines peut déjà « rêver » en dormant dans le ventre de sa mère. Mais s’il y a quelque chose que la science ne peut pas encore expliquer, c’est pourquoi il existe des enfants qui dorment toute la nuit et d’autres qui sont incapables de dormir trois heures consécutives.

Un bébé qui se réveille la nuit

Nous devons prendre en compte un détail : peu importe qu’un bébé ait seulement quelques semaines et que son expérience avec le monde qui l’entoure soit quasi inexistante. Dans le cerveau de chaque enfant est établi la base de sa propre personnalité et les besoins uniques de cet enfant qui le différencieront de tous les autres. Par conséquent, nous devons être intuitifs et sensibles à ces besoins.

L’anxiété et la peur

Quand nous avons un bébé qui se réveille souvent la nuit, petit à petit règne une atmosphère d’anxiété et d’inquiétude. Nous nous demandons s’il n’a pas un problème, s’il n’est pas malade ou « s’il y a quelque chose que nous faisons mal ».

  • Ne le faites pas, ne pensez jamais que vous faites quelque chose de mal juste parce que votre bébé se réveille la nuit. C’est un processus complètement normal.
  • Nous devons réaliser que la vraie vie ne coïncide pas toujours avec celle des livres. Toutes les formules ne fonctionnent pas et tous les enfants ne sont pas identiques.
  • Il est nécessaire de comprendre qu’un bébé vient au monde en étant complètement dépendant de nous. La nuit, en éteignant la lumière et en les laissant seuls, cela signifie pour de nombreux enfants une terrible source d’anxiété et de peur. Ils craignent pour leur survie, ils ne savent pas si vous allez revenir, s’ils sont seuls pour toujours ou si cette obscurité va être éternelle.

La plupart du comportement du bébé est instinctif. Nous ne pouvons pas le convaincre que « rien ne lui arrivera quand nous le laisserons dans le berceau ». La seule chose qu’un enfant comprend est la sécurité du contact physique, la protection de la voix maternelle quand elle lui parle avec affection et ces bras qui lui apportent tant de sécurité.

Au fil du temps, cette peur, comme beaucoup d’autres racines purement instinctives, s’estompera, petit à petit, tandis que nous avons seulement besoin de fortes doses de patience et de beaucoup de compréhension.

Quand le bébé se réveille la nuit

Comment faire face aux réveils nocturnes de nos enfants

Comme nous le disent les neurologues, un enfant aura environ 7 ans quand son cerveau sera complètement mature. Tous leurs réseaux neuronaux sont entourés de myéline, de sorte que leur schéma électrique change au point que leurs cycles de sommeil seront plus réguliers, et même les terreurs nocturnes si fréquentes à ces âges-là seront réduites.

Nous savons aussi que le fait de savoir qu’il faut attendre qu’un enfant ait environ 7 ans pour qu’il commence à avoir un sommeil régulier peut être quelque chose de « traumatisant » pour les parents. Toutefois, nous pouvons ajouter que le premier changement survient aux alentours des 3 ans et qu’il existe généralement de nombreuses différences d’un enfant à l’autre.

Quelle est la meilleure technique pour qu’un enfant dorme la nuit ?

Jusqu’à très récemment, la « méthode Estivill » classique était très à la mode. Selon cette méthode, il était conseillé de laisser l’enfant pleurer dans la nuit dans le berceau  jusqu’à ce qu’il se calme. Maintenant, l’auteur lui-même souligne le contraire.

  • Il est déconseillé de ne pas tenir compte des pleurs d’un enfant. Cela provoque une source de stress inutile dans le cerveau du bébé qui pourrait être soulagé simplement avec une caresse, un mot, un simple câlin pour montrer à l’enfant « que tout va bien ».
  • Nous devons également comprendre qu’il n’existe aucune « formule magique » pour tous les enfants. Chaque mère doit découvrir la méthode la plus efficace pour son enfant, quelque chose que le temps, le hasard ou de simples routines nous feront découvrir progressivement.
  • Cependant, il n’est jamais inutile de se rappeler que les enfants ne doivent pas être trop fatigués pour aller au berceau ou au lit. Les siestes durant la journée aident à dormir profondément et les jouets ou les suspensions lumineuses que nous plaçons sur les berceaux sont stimulants et activent l’attention d’un enfant. La nuit, ils ne sont pas recommandés.

Soyez patient, respectez les rythmes de votre enfant et comprenez qu’il n’est pas toujours facile de s’adapter à ce monde où soudainement, la lumière est éteinte et le bébé est incapable de comprendre ce qui vous est arrivé et si vous serez de nouveau avec lui. Les mois, les années et l’amour vous donneront toutes les réponses à vos craintes…

 

A découvrir aussi