L’appareil reproducteur féminin : son fonctionnement

· 5 septembre 2018
L'appareil reproducteur féminin comprend des organes externes et internes. Ils ont tous un lien entre eux et forment un système dans lequel ils ont tous un rôle essentiel.

L’appareil reproducteur féminin est la structure anatomique d’une femme qui rend possible la fécondation, la grossesse et la naissance d’un enfant. Tout ce système trouve place dans le plancher pelvien et comprend tous les organes qui participent à la reproduction.

Ce système a pour principales fonctions de : produire des cellules reproductrices, permettre la fécondation, protéger et nourrir la cellule fécondé jusqu’à ce qu’il atteigne son développement maximum afin de donner naissance à un nouvel être.

Les organes externes de l’appareil reproducteur féminin

appareil reproducteur feminin

La zone externe de l’appareil reproducteur féminin s’appelle la vulve ce qui signifie « couvert ». Elle se trouve située dans l’entrejambe et sa principale fonction est de protéger l’orifice du vagin ainsi que les organes reproducteurs féminins.

Les organes externes de l’appareil reproducteur féminin sont les suivants :

  • Le pubis ou mont de Venus : c’est un tissu de chair contenant de la graisse qui est situé sur le pelvis. Il remplit un rôle de protection des organes internes. Il se couvre de poils durant la puberté.
  • Les grandes lèvres : ce sont deux plis de peau en forme de lèvres qui délimitent la vulve à l’extérieur. L’espace entre les deux se nomme la fente vulvaire. Elles empêchent l’entrée de bactérie dans le système reproducteur féminin.
  • Les petites lèvres : elles se situent à l’intérieur des grandes lèvres et sont semblables à celles-ci. Elles ont cependant une taille plus petite. Elle entourent l’orifice du vagin. Elles maintiennent une température stable et évitent que des particules extérieures ne rentrent.
  • Le clitoris. C’est un est un organe constitué de 8.000 terminaisons nerveuses. Il commence donc aux petites lèvres et ensuite se divise en deux corps caverneux à l’intérieur du vagin. Sa fonction est de donner du plaisir lors de la relation sexuelle.
  • Le méat urinaire : c’est l’orifice par lequel est évacué l’urine. Il se trouve au bout de l’urètre. Il est situé entre le clitoris et l’orifice vaginal.
  • L’hymen. C’est une membrane souple qui se trouve à l’entrée du vagin et qui a pour but de le protéger. Elle se déchire généralement durant le premier rapport sexuel ou durant des activités du quotidien.
  • La fente buccale : C’est ainsi que l’on nomme le point où se rejoignent les grandes et les petites lèvres.
  • Le périnée. Il se trouve entre le pubis et le coxis et a pour fonction de protéger la vessie, le rectum et l’appareil reproducteur.

Les organes reproducteurs internes

Parmi les organes internes de l’appareil reproducteur féminin on trouve les suivants :

  • Le vagin: c’est un tissu musculaire en forme de tube qui communique entre l’utérus et l’extérieur. Il est élastique et se termine par un orifice appelé entrée du vagin. Il réunit la vulve avec les organes reproducteurs internes.
  • Les trompes de Fallope. Elles ont une forme de tube et communiquent entre l’utérus et les ovaires. Leur fonction est d’amener les ovules ou les cellules reproductives depuis l’ovaire jusqu’à l’utérus.
  • Les ovaires : Ce sont deux organes de la taille d’une amande et dont la fonction est de produire un ovule ou une cellule reproductrice tous les 28 jours environ (cela varie selon le cycle de chaque femme). Elles peuvent également produire des hormones sexuelles.
  • L’utérus. Il s’agit d’une organe musculeux de forme creuse situé entre le vagin et les trompes de Fallope. C’est à l’intérieur de lui que se déroule la gestation. Il est composé de 3 couches : l’endomètre, les muscles lisses et le tissu élastique.

Le fonctionnement du système

A la naissance, une femme possède des centaines de milliers d’ovocytes ou de cellules reproductrices à l’intérieur de ses ovaires. Grâce à la production d’hormones sexuelles, le cycle menstruel commence à partir de la puberté. A partir de là, un ovocyte est libéré une fois par mois. S’il est fécondé il reste dans l’utérus et commence à se transformer en foetus.

Si l’ovocyte n’est pas fécondé il sèche et est évacué du corps environ deux semaines après avoir été libéré des ovaires. Cela se fait à travers l’utérus. Il est évacué à l’extérieur avec le sang et les tissus internes qui recouvrent l’utérus durant cette période. On appelle ce phénomène la menstruation ou les règles. Lorsque cela se produit pour la première fois on l’appelle la ménarche.

appareil reproducteur feminin

Lorsqu’un spermatozoïde féconde un ovocyte cela forme un zygote qui est l’union de deux cellules. Ensuite se forme le blastocyte qui est un amas de cellule avec du liquide à l’intérieur. Celui-ci vient se nicher dans l’endomètre, une des couches de l’utérus. Les hormones sexuelles facilitent et consolident ce processus. L’implantation des cellules fécondées est le résultat final.

Plus tard dans le processus vient se former un embryon et ensuite un foetus. Ce dernier flotte dans le liquide amniotique. C’est à dire qu’il respire et s’alimente grâce au placenta. La communication entre le placenta et le foetus se fait par le biais du cordon ombilical. Après 9 mois de gestation, le col de l’utérus se dilate et les parois provoquent des contractions qui poussent le bébé vers l’extérieur. A ce stade-là la naissance du bébé est imminente.