La toxoplasmose et les aliments interdits pendant la grossesse

· 15 septembre 2018
Le danger de certaines maladies que la future maman peut développer pendant la grossesse est le risque de contaminer le fœtus. Parmi ces pathologies, on trouve la toxoplasmose dont son origine est alimentaire.

Il existe des infections importantes qui peuvent affecter les futures mères durant leur grossesse. Certaines d’entre elles peuvent être transmises au fœtus sans se manifester et ont des effets graves. Dans cet article, nous parlerons de la toxoplasmose et des aliments interdits pendant la grossesse.

La toxoplasmose est une maladie provoquée par un parasite : le toxoplasma gondii. Il est très commun et ne génère pas de problèmes majeurs ; toutefois, une infection du placenta peut se transmettre au futur bébé.

Dans ce sens, prendre soin de l’alimentation peut être la clé pour prévenir cette maladie. Tout d’abord, nous évoquerons les effets engendrés au fœtus.

Les effets de la toxoplasmose chez le fœtus et le nouveau-né

Les nouveaux-nés affectés peuvent, en principe, naître prématurément et présenter une insuffisance pondérale. Cette maladie peut également laisser des cicatrices sur la rétine ainsi que la jaunisse; on peut l’observer d’un point de vue externe en remarquant une couleur jaunâtre sur la peau. Néanmoins, toutes ces manifestations sont légères.

D’autre part, il existe des effets supplémentaires plus graves, comme l’hydrocéphalie où le petit accumule des liquides dans le cerveau. Cela provoque, à son tour, une croissance de la taille de la tête et des migraines constantes. De plus, certains nouveaux-nés peuvent souffrir de choriorétinite pigmentaire, une maladie qui touche les yeux.

Dans le pire des cas, cette infection peut entraîner une maladie très dangereuse appelée érythroblastose. Dans le cadre de ce trouble, la mère produit des anticorps qui attaquent les globules rouges du fœtusPar conséquent, il y aura toujours une probabilité de mort périnatale.

Il faut souligner que le risque le plus élevé concerne les fœtus infectés pendant le premier trimestre de grossesse. C’est à ce moment que le transfert de l’infection peut être mortelle pour le futur nouveau-né.

La toxoplasmose est une maladie qui peut se transmettre au fœtus et au nouveau-né et comporter des conséquences graves.

La toxoplasmose et les aliments interdits : prudence avec les viandes

Tous les animaux qui se nourrissent d’herbes contaminées par des excréments de chat sont porteurs. De ce fait, la simple manipulation de viandes crues peut générer une transmission de l’infection à la maman.

Afin d’éviter ce risque, il est toujours conseillé de consommer des viandes séchées. De nombreux spécialistes s’appuient sur le processus de congélation pour éviter la prolifération du parasite sur les morceaux de viande ou la charcuterie. De toute manière, parmi les animaux, la consommation de porc est celle qui contient le plus de risques.

Néanmoins, ce ne sont pas uniquement les produits carnés qui possèdent cette problématique. Les légumes, les fruits et les végétaux peuvent aussi être contaminés. C’est pourquoi, ils doivent être lavés de façon méticuleuse, surtout s’ils sont consommés crus.

Parmi les aliments à risque, mentionnons également les crustacés, le poisson, les fromages, le lait non pasteurisé et le café. Dans le cas des poissons et des fruits de mer, il est nécessaire de très bien les laver et de les cuisiner de manière adéquate.

« La toxoplasmose est une maladie provoquée par un parasite: le toxoplasma gondii. Prendre soin de l’alimentation peut être la clé pour la prévenir »

Conseils pour éviter la toxoplasmose

Une excellente recommandation est de mettre les restaurants de sushis de côté pendant les premiers mois de la grossesse. En ce qui concerne le poisson, il est conseillé de manger des morceaux propres et sans viscères. Évitez aussi de consommer de la charcuterie et, au cas échéant, de la congeler avant de la manger.

Les risques d’infections surviennent même quand les femmes enceintes manipulent seulement de la viande crue. Il faut donc procéder à un lavage soigneux des mains avant, pendant et après la manipulation.

Même la manipulation de la terre ou le contact avec l’herbe peut comporter certains risques. En ce sens, la toilette constante des mains et du visage prend une grande importance durant le premier trimestre de grossesse; un savon antiseptique sera idéal pour la situation.

De plus, s’il y a des chats dans la maison, il vaut mieux réaliser une consulte chez le vétérinaire afin de vérifier que l’animal n’est pas porteur. En effet, les chats domestiques qui ingèrent des aliments secs et en boîte ont peu de chance d’héberger ce parasite.

La toxoplasmose trouve son origine dans l'alimentation et en particulier les aliments crus.

Comment une femme enceinte peut-elle savoir si elle a la toxoplasmose ?

Fondamentalement, il existe un examen médical qui permet aux futures mamans de savoir si elles sont infectées. Il s’agit d’un test sanguin appelé toxoplasmose test et la plupart des gynécologues l’exigent.

Les femmes qui le réalisent ont trois résultats possibles. Si les anticorps IgG et IgM apparaissent négatifs, c’est que la femme enceinte n’est pas porteuse et qu’elle n’a pas contracté la maladie antérieurement. Si le résultat indique IgG positif et IgM négatif, c’est que la toxoplasmose a été contractée dans le passé et que la patiente est déjà immunisée.

En dernier ressort, si la future mère est diagnostiquée comme étant IgG négatif et IgM positif, cela signifie que le processus infectieux est en cours. Dans ce cas, d’autres examens sont effectués pour connaître le temps et l’importance de l’infection.