Le développement du fœtus : les phases et les facteurs qui l’influencent

· 12 mars 2018
Le développement du fœtus commence à partir de la huitième semaine de grossesse, lorsque son corps commence à prendre forme. C'est une période de changements pour le bébé et la mère.

L’embryon devient un fœtus pendant sa huitième semaine dans l’utérus. A ce stade du développement du fœtus, celui-ci mesure déjà environ un centimètre et demi et son poids n’atteint pas le gramme. En dépit de presque avoir la taille d’un haricot, il fait déjà ses premiers mouvements. Logiquement, ils sont encore imperceptibles à la mère.

Au cours de cette période de développement du fœtus, les traits du visage et les extrémités commencent à se former. Les lèvres, les paupières, le nez et les oreilles sont présents au début de la grossesse, tout comme les doigts et les orteils.

Quant à la structure ostéo-musculaire, les os qui commencent à prendre forme peuvent être vus à travers la peau, bien qu’ils soient encore cartilagineux. D’autre part, le cœur et le foie fonctionnent et continuent de se développer.

Par la suite, et avec une forme déjà définitive de fœtus, celui-ci se développera semaine après semaine jusqu’à ce qu’il atteigne le moment de connaître le monde qui l’attend. 

Le développement du fœtus est un processus complexe et progressif.

Quels changements la mère subit-elle pendant le développement du fœtus ?

Certains symptômes que la femme enceinte peut avoir à ce stade sont :

  • De l’inconfort ou des pincements dans la région du ventre, car le fœtus augmente de taille.
  • Une prise de poids, pour la même raison. 
  • Une augmentation de la taille des seins. Ceci s’explique par l’expansion des conduits où circule le lait.
  • Des nausées et des vomissements.
  • Le nez plus sensible. Cela peut provoquer des vomissements, lorsqu’elle ressent de l’aversion pour certains aliments ou des odeurs désagréables.
  • De la fatigue. Le corps travaille vigoureusement pour créer une autre personne à l’intérieur. Cela peut causer beaucoup de fatigue, en plus de la détérioration du repos en raison de l’un des symptômes susmentionnés ou des nerfs.

Les facteurs pouvant altérer le développement normal du fœtus

Le principal, ou du moins l’un des plus importants, est le régime alimentaire de la mère. Plusieurs aliments peuvent générer des changements dans le comportement du fœtus. Généralement, il est dit que les bonbons induisent plus de mouvement.

Par conséquent, il est essentiel que la femme ait une alimentation saine et équilibrée tout au long de la grossesse. Et cela ne signifie pas «manger pour deux», mais plutôt manger les protéines, les vitamines et autres nutriments spécifiques dont les deux auront besoin tout au long de la période de gestation. Il est également important d’éviter les habitudes malsaines comme fumer ou boire de l’alcool.

De plus, si vous souffrez d’une pathologie alimentaire, telle que le cholestérol, la diarrhée ou le diabète, vous devez prêter attention à certains soins spécifiques. Consultez un médecin aussitôt qu’une complication vous est présentée pour éviter des problèmes majeurs à l’avenir.

D’autre part, une étude publiée dans l’American Journal of Obstetrics and Gynecology confirme ce que beaucoup d’autres ont dit jusqu’à présent: l’exercice pendant la grossesse est sûr et peut bénéficier à la fois la mère et le bébé.

« L’activité aérobie d’intensité modérée est la plus recommandée pendant la grossesse. Cela inclut la natation et la marche rapide. En outre, les experts recommandent souvent des activités de loisirs telles que le jardinage « 

Quoi qu’il en soit, il est toujours préférable de consulter un spécialiste pour choisir le type d’exercices à effectuer.

Il est également très important de faire des ultrasons périodiques pour s’assurer que tout fonctionne correctement. Grâce aux échographies, nous pouvons voir le bébé, entendre son cœur et confirmer sa croissance. Elles sont très importantes pour le contrôle et le suivi de la grossesse.

Le développement du fœtus répond à de nombreux aspects.

Quels signaux devons-nous surveiller pendant le développement du fœtus ?

Selon le réseau des hôpitaux et des médecins de Sutter Health, il est important que la mère consulte son médecin de confiance avant l’apparition de l’un des symptômes suivants :

  • Vision floue, taches ou éclats de lumière, avec ou sans mal de tête.
  • Une zone de douleur chaude et rougie dans le mollet ou derrière le genou.
  • Douleur ou brûlure en urinant, ou uriner à une fréquence inhabituelle.
  • Fièvre de 100,4 degrés Fahrenheit ou plus pendant plus de 24 heures.
  • Une douleur soudaine, sévère ou continue, ou des crampes dans le bas-ventre.
  • Des saignements ou des pertes vaginale.
  • Une blessure à l’estomac.
  • Un gonflement soudain et violent de vos mains, de vos pieds ou de votre visage.
  • Des plaies ou des cloques dans votre région vaginale (peut-être de l’herpès).
  • Des symptômes d’une infection vaginale, des démangeaisons, des brûlures et une augmentation inhabituelle des pertes.
  • Avoir été impliquée dans un accident de voiture.
  • L’écoulement continu d’une petite quantité de liquide du vagin, ou un courant d’eau venant du vagin.
  • Des nausées, diarrhées ou vomissements pendant plus de 24 heures.

En fin de compte, il convient de noter que les progrès de la technologie ont permis de détecter de nombreuses complications que le fœtus peut présenter tout au long de sa gestation, comme le diabète ou le spina-bifida. Un autre point en faveur des contrôles en temps opportun.