La théorie de l'organisation scolaire et ses caractéristiques

20 juin, 2019
Pour mieux comprendre l'organisation d'une institution d'éducation, il est nécessaire de comprendre ce qu'est une théorie de l'organisation scolaire. Dans cet article, nous parlerons de la théorie de l'organisation scolaire et de ses principales caractéristiques.

Tout d’abord, nous allons préciser ce que nous entendons par organisation en général et par organisation scolaire en particulier. Avec tout cela, nous pourrons alors comprendre ce qu’est la théorie de l’organisation scolaire.

Qu’entendons-nous par organisation ?

Selon les dictionnaires Larousse, le mot organisation désigne l’action et l’effet d’organiser, d’aménager ou de structurer. On pourrait donc penser qu’une organisation est un groupe de personnes qui se réunissent pour une certaine raison et avec un objectif commun, qui communiquent entre elles et mènent des activités aussi bien individuelles que communes.

Ces organisations, à leur tour, pourraient se différencier selon leur nature plus spontanée ou formelle. On parle alors de celles qui ne se forment pas de manière explicite et formelle face à celles qui se constituent sur la base d’objectifs bien définis.

Une structure opérationnelle, avec des activités concrètes et des méthodes établies, se définit autour de ces objectifs.

L’organisation scolaire

Nous parlons d’une institution d’éducation, qui est une organisation de type formel. Elle est dotée d’une structure bien définie dans laquelle des tâches et activités spécifiques sont réalisées et où existent des rôles distincts et différenciés.

théorie organisation scolaire

Justement, l’étude et l’analyse de ces institutions d’éducation, de leurs éléments et des méthodes qu’on y emploie, constituent la base conceptuelle et de connaissances à partir de laquelle la théorie de l’organisation scolaire se développe.

Caractéristiques de la théorie de l’organisation scolaire

Il existe de nombreuses définitions proposées par différents auteurs sur ce qu’est la théorie de l’organisation scolaire. Cependant, tous s’accordent à dire qu’il s’agit d’une discipline scientifique tirée d’autres théories organisationnelles issues du monde de l’entreprise appliquées à l’étude des établissements d’enseignement.

Une théorie de l’organisation scolaire est basée sur la connaissance de l’institution d’éducation en tant qu’objet d’étude. Elle analyse la manière dont les différents éléments formant l’établissement devraient interagir.

En ce sens, la théorie de l’organisation scolaire ne se limite pas à la découverte du phénomène organisationnel. Elle a également une portée normative sur la manière dont l’action organisationnelle devrait favoriser son fonctionnement.

Les différents éléments qui composent le centre scolaire sont aussi bien les ressources humaines que matérielles, ainsi que les organisations administratives et législatives qui doivent fonctionner de manière à garantir l’éducation des élèves.

Il existe différentes théories ou lignes théoriques sur l’organisation scolaire et, en fonction des éléments traités, les éléments aquièrent un poids plus ou moins important et une corrélation spécifique.

Lignes théoriques d’organisation scolaire

Théories existentialistes

Leur but est de répondre à la question sur l’existence ou l’absence d’existence d’une organisation scolaire.

  • Absence d’organisation. Dans ce groupe, nous trouvons des lignes théoriques qui posent une anomie au sein de l’école, c’est-à-dire une absence de règles. L’institution scolaire doit pouvoir fonctionner sur la base de la spontanéité.
  • Organisations flexibles. Il est nécessaire de pouvoir trouver un équilibre entre le normatif et le prescrit, et le spontané.
  • Organisation formelle. Ce courant maintient que les normes et l’autorité sont fondamentales pour le fonctionnement de l’organisation.

Théories classiques

Ils conçoivent l’organisation comme une structure mécanique dans laquelle les personnes sont des éléments abstraits faisant fonctionner le processus.

  • Théorie de l’organisation physiologique. Elle repose sur un modèle taylorien de la division du travail et la rend efficace en garantissant la réussite et la productivité au sein de l’école.
  • Théorie de la départementalisation. Elle suggère la délimitation et la division spécialisées des fonctions selon les capacités des personnes qui les remplissent.

Surmonter des théories ou de nouvelles théories

Elles se concentrent sur la prise en compte du facteur humain et de son degré de satisfaction lors de l’exécution des fonctions ou tâches assignées selon les règles en vigueur dans le cadre de l’organisation.

  • Le modèle d’Elton Mayo. Les relations humaines ont une influence directe sur l’organisation.
  • Le modèle de Merton. L’organisation est efficace car les comportements sont appropriés en fonction des fonctions et des responsabilités.
  • Le modèle de Zelznick. Il souligne l’importance de la délégation du pouvoir.
théorie organisation scolaire

  • Le modèle de Gouldner. Elle attache de l’importance à l’existence de règles générales et impersonnelles pour diminuer les angoisses interpersonnelles.
  • Théorie interprétative. Elle souligne l’importance du subjectif et du symbolique, des valeurs et des croyances.
  • Théorie politique. Elle soutient que les tensions, les coalitions et les négociations politiques résultant d’intérêts divergents définissent les organisations.

Conclusions

En conclusion, nous voudrions souligner qu’une théorie sur l’organisation scolaire devrait intégrer les éléments les plus significatifs et explicatifs des différentes approches théoriques. Cela permettrait d’étudier et de comprendre l’organisation de l’école à partir de sa complexité intrinsèque.

En définitive, et comme le proposent les théories ou les nouvelles théories, une théorie sur l’organisation scolaire actuelle devrait être une théorie qui considère le facteur humain comme un élément fondamental.