La théorie de l’attachement de John Bowlby

· 18 janvier 2018
Selon la théorie de l'attachement, étudiée et formalisée par le psychanalyste anglais John Bowlby (1907 - 1990), le bébé a besoin de recevoir la tendresse et l'affection nécessaires à son développement, tant physique qu'émotionnel et cognitif, de la part d'au moins un adulte.

Il a besoin qu’on le dorlote, qu’on le nourrisse, qu’on le prenne dans les bras, qu’on le protège… Ce sont des conditions essentielles pour qu’il apprenne à connaître le monde et les personnes qui l’entourent.

L’objectif est qu’il apprenne à vivre avec les autres membres de son espèce. Pour cela, il réclame l’attention d’individus plus expérimentés qui accourent dès qu’il les appelle : ses parents.

Le bébé utilise pour attirer l’attention des adultes des signaux subtils et efficaces : par exemple, les pleurs.

Dans cet article, nous vous proposons de vous en dire plus sur la théorie de l’attachement. Ce sont des informations très utiles pour éduquer un enfant dans le bonheur et la sérénité.  Nous allons vous résumer en quelques points l’approche de John Bowlby sur les bébés et l’attachement.

Selon la théorie de l'attachement de John Bowlby, l'enfant a besoin d'affection pour se développer.

Qu’est-ce que l’attachement ?

Vous devez savoir que l’attachement, c’est le lien qui se crée entre un enfant et ses géniteurs ou tuteurs. Il s’agit d’un lien émotionnel qui permet au petit de construire son identité.

Un bébé se développe en fonction des stimuli qu’il reçoit. Il apprend aussi à réagir à ces stimuli.

Selon la théorie de l’attachement de John Bowlby, la peur, l’anxiété ou le sentiment d’insécurité qu’un bébé peut ressentir sont directement liés à l’affection et à l’amour qu’il reçoit de la part de sa ou ses figures d’attachement : sa mère, son père ou quelqu’un qui s’occupe de lui.

La figure d’attachement et autres particularités

L’attachement se nourrit de confiance, de tendresse, du sentiment de sécurité émotionnelle, d’affection, de protection et de contact humain.

La figure d’attachement, c’est l’adulte qui transmet au bébé toutes ces belles émotions pendant sa croissance. La figure d’attachement aime et protège le petit pendant qu’il grandit et acquiert de l’expérience.

En présence de la figure d’attachement, le bébé ne ressent aucune anxiété. Il est heureux. C’est pourquoi il a envie d’apprendre et de faire des expériences. Il sait qu’il ne lui arrivera rien tant qu’il se trouve sous la protection de la personne qui l’aime le plus au monde et qui le protège.

Comme il se sent bien, l’enfant peut essayer de nouvelles choses et apprendre petit à petit. Il est en confiance : il sait qu’au moindre danger, il peut courir s’abriter sous l’aile protectrice de l’adulte qui ne le quitte jamais du regard.

La figure d’attachement doit être sensible aux besoins affectifs de l’enfant. C’est très important pour son développement et la construction de sa personnalité : qui suis-je ? comment dois-je me comporter ? comment me répondent les personnes qui m’entourent ? quelles sont les valeurs qui me définissent en tant que personne ? etc.

Les besoins affectifs d'un bébé construisent sa personnalité.

 

La théorie de l’attachement de John Bowlby

La théorie de l’attachement de John Bowlby fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques dans le domaine de la psychanalyse, de l’évolution, voire de l’éthologie. En son temps, John Bowlby avait de nombreux détracteurs, mais sa théorie de l’attachement est devenue incontournable.

Les enfants aimés et chéris par leurs parents deviennent des adultes heureux, indépendants et forts émotionnellement parlant. Ce sont des personnes sûres d’elles et de leurs valeurs qui abordent la vie de façon positive.

Il faut élever ses enfants avec amour, patience, tendresse et sérénité. Transmettez-leur de belles valeurs et donnez-leur la possibilité d’apprendre par eux-mêmes.

Les parents qui chérissent leurs enfants leur permettent de mesurer l’importance de la famille, de la tendresse, du respect entre les êtres humains, de la gratitude, de la bonté… Ils leur montrent aussi comment bien se comporter en société.

Ces parents-là savent à quel point les mots doux, les câlins et les compliments sont essentiels.

Les enfants qui ne manquent pas d’affection sont moins timides et plus forts. Ils sont mieux préparés à affronter la vie.

Nous sommes certains que vous faites partie de ces parents qui savent aimer leurs enfants ou que vous en ferez partie le moment venu.