7 habitudes des écoles hautement créatives

27 mars 2019
À contre-courant de l'éducation traditionnelle qui se pratique depuis des siècles, quelques écoles ont commencé à mettre en place des idées très créatives pour récupérer l'attention de leurs élèves. Voyons de quoi il s'agit.

De nombreux courants éducatifs soulignent aujourd’hui l’obsolescence du système actuel. L’idée d’asseoir les élèves pendant des heures et les avoir comme de simples récepteurs d’information leur paraît inappropriée et peu efficace. Nous verrons dans cet article les habitudes des écoles hautement créatives qui poursuivent cet objectif.

Les dernières théories soulignent la valeur de l’apprentissage créatif, critique, collaboratif et motivant. Les spécialistes de l’éducation d’aujourd’hui affirment que les priorités éducatives doivent s’ajuster aux besoins que la société de demain imposera aux étudiants.

Ces besoins, comme le monde en général ces dix dernières années, ont radicalement changé. L’on dit que, dans peu de temps, les capacités de création, d’analyse critique et d’entreprise, entre autres, égaleront voire dépasseront les connaissances techniques proprement dites.

L’adaptation sera également essentielle pour intégrer les nouvelles technologies.

7 habitudes des écoles hautement créatives

En réponse à ce que nous avons évoqué précédemment, il existe des établissements scolaires qui ont proposé de changer le paradigme. Ainsi, ils ont mis en place des actions simples, dont la plupart sont quotidiennes. Elles entraînent un changement important chez les élèves.

Voici les habitudes des écoles hautement créatives qui méritent d’être exposées :

  1. Fêter et récompenser les réussites collectives

    Le monde a toujours besoin du travail en équipe. En outre, il a été prouvé que les élèves apprennent plus en groupe que seuls. 

    Par conséquent, encourager et récompenser les bons résultats obtenus à partir d’une collaboration est un excellent pas pour contribuer à cet objectif.

  2. Ne pas se focaliser sur la spécialisation

    Au lieu de diviser l’apprentissage en zones rigides, ces écoles combinent les différents champs. On appelle cela « l’interdisciplinarité ». Les projets qui englobent plusieurs matières sont une stratégie très porteuse dans ce sens.

    Lisez également :
    3 styles d’apprentissage chez les enfants

    Des élèves travaillent en équipe
  3. Favoriser la prise de risques et valoriser l’échec

    Disputer l’enfant ou le jeune à cause de résultats non voulus n’est en rien bénéfique. Bien au contraire, échouer est très important pour apprendre de son échec et perfectionner ce qui est nécessaire.

    Souvent, cet apprentissage ne se fait pas puisque la plupart des parents ont peur de nuire à la confiance ou à l’estime de soi de leur enfant. Par conséquent, ils n’indiquent pas leurs erreurs comme ils le devraient. Cela est pire encore. Beaucoup ne leur permettent pas de se tromper parce qu’ils les aident trop.

    Ce type d’écoles est conscient de l’important de l’essai et de l’erreur. C’est pour cette raison, qu’au lieu d’éviter tout type de risque ou d’erreur, ses participants sont libres dans leur créativité. Si quelque chose se passe mal, on corrige et on apprend de cela.

    Dans peu de temps, les capacités de création, d’analyse critique et d’entreprise, entre autres, égaleront voire dépasseront les connaissances techniques proprement dites.

  4. Faire que les élèves ne soient pas des consommateurs passifs

    C’est l’un des objectifs des écoles hautement créatives qui cherchent le contraire de ce comportement passif. Le fait que les élèves s’assoient et soient bombardés d’informations, de numéros et de leçons n’est pas la meilleure manière d’apprendre.

    Au lieu de ce transfert vertical, les écoles modernes essaient une construction du savoir à partir des recherches. Les activités doivent être de préférence collectives et proactives. On peut citer ces termes « apprendre en faisant » (LBD, learning by doing en anglais) et « l’apprentissage par projets » (APB).

  5. Posséder des incitations intrinsèques pour l’apprentissage

    L’éducation traditionnelle possède une méthode un tant soit peu « primitive » pour récompenser les bons résultats. En effet, elles n’ont pas évolué depuis ses débuts. Notes, félicitations et bourses.

    Ce nouveau modèle d’établissement, en revanche, contribue à l’apprentissage qui émane de la motivation propre de l’élève. Autrement dit, il existe un véritable intérêt à savoir, améliorer, créer et découvrir.

  6. Stimuler les matières créatives

    Les matières comme l’art, la musique, le dessin ou la littérature gagnent toujours plus de place dans les établissements de renom dans le monde. En réalité, ils les récupèrent. En effet, les mathématiques, la philosophie et les sciences ont été plus présentes que ces matières pendant plusieurs décennies.

    Les bienfaits des activités qui exigent d’exercer la pensée visuelle sont nombreux. Entre autres, elles améliorent l’attention, la concentration, la mémorisation. De plus, elles développent de manière considérable la capacité d’expression.

    Travail de groupe
  7. Fournir l’environnement nécessaire pour stimuler l’imagination

    Au même titre que la capacité des professeurs et le travail en groupe avec d’autres élèves, les élèves sont plus productifs lorsque l’environnement leur permet. Ainsi, au lieu de classes fermées avec seulement de la lumière artificielle, on doit créer des endroits ouverts, ventilés, joyeux.

    Pour cela, on peut impliquer les élèves dans ce processus de décoration. Ce sera un excellent exercice pour leur imagination et pour leur créativité. En outre, ils auront l’avantage de pouvoir adapter l’endroit à leurs goûts -dans la limite du raisonnable.

    Les habitudes des écoles hautement créatives ont mis en évidence de très bons résultats jusqu’à maintenant. Sans aucun doute, il s’agit de mesure qui, peu à peu, deviendront plus fréquentes. Qui sait, il se peut que demain, elles deviennent la norme en matière de modèles éducatifs.