La phase lutéale et son rapport avec la grossesse

15 avril 2019
La phase lutéale détermine en grande partie les chances pour une femme d'avoir un bébé. Découvrez comment cela fonctionne.

La phase lutéale est la période qui commence après l’ovulation et se termine au début du cycle menstruel suivant. Peu de femmes font attention à ce concept jusqu’à ce qu’elles pensent à être mères. La courte durée de cette phase peut se traduire par la difficulté de concevoir ou la perte de grossesse précoce.

Il faut garder à l’esprit que la phase lutéale n’est pas seulement importante pour tomber enceinte. La durée normale (parmi les paramètres standards) de la phase lutéale est le signe d’un cycle menstruel sain et d’un corps qui fonctionne bien. Cela permet à de nombreuses fonctions de l’organisme d’une femme de s’effectuer normalement.

« Généralement, la fécondation n’est possible que dans la phase du cycle menstruel au cours de laquelle l’ovulation a eu lieu. A partir du 14 ème jour environ et seulement pendant 1 à 3 jours après l’ovulation. C’est le temps de survie de l’ovule avant qu’il ne se désintègre. »

-Documentaire de la Xunta de Galice-

Que se passe-t-il pendant la phase lutéale ?

Lorsque l’ovulation a eu lieu, l’organisme féminin entre dans une période d’attente pour une éventuelle grossesse.

Pendant cette phase, le corps jaune, qui est la structure à l’intérieur des ovaires chargée de soutenir l’ovule, commence à produire de la progestérone. Cette hormone rend le col utérin plus dense afin que l’ovule fécondé puisse s’implanter correctement.

Si aucun ovule ne vient s’installer sur le col utérin, l’organisme cesse de produire de la progestérone entre les 11ème et 17ème jours. Ensuite, le revêtement construit est expulsé du corps pendant les menstruations.

Pourquoi est-il important de tenir compte de cette phase lorsque l’on essaie de concevoir ?

La grossesse ne commence pas quand l’ovule est fécondé par le spermatozoïde. Elle débute au moment où l’embryon adhère à l’utérus. Pour cela, le corps doit fournir suffisamment de progestérone. Ceci assure que le nid soit sain et fort pour que la grossesse commence.

La phase lutéale est la période qui commence après l'ovulation et se termine au début du cycle menstruel suivant.

Dans cet ordre d’idées, lorsque la phase lutéale dure moins longtemps (10 jours), l’organisme produit moins de progestérone. Autrement dit, il y a moins de chances que l’implantation ait lieu et que l’embryon se fixe comme il faut. Par conséquent, les femmes dont cette période dure 15 ou 16 jours parviennent à tomber enceinte plus facilement.

La courte durée de la phase lutéale peut être due à des facteurs internes, comme les problèmes de thyroïde, le vieillissement ou l’obésité. Des aspects tels que le stress, l’anxiété, l’excès d’exercice ou les troubles alimentaires altèrent également ce processus naturel. Cette condition est connue sous le nom de défaut de la phase lutéale.

Les symptômes du défaut de la phase lutéale

  • Périodes menstruelles plus courtes et fréquentes.
  • Fausse couche.
  • Problèmes pour tomber enceinte.
  • Saignements ou traces pendant les cycles.

Il faut souligner que la durée de la phase lutéale ne devrait pas changer avec l’âge. Ce qui change, c’est le niveau de production de progestérone à mesure que la femme approche de la ménopause.

La phase lutéale chez les femmes qui n’essaient pas de concevoir

La durée de cette partie du cycle menstruel est un bon indicateur du niveau de production de progestérone. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une hormone fondamentale pour maintenir l’organisme en bonne santé. Certaines de ses fonctions dans le corps sont:

  • Développer des cellules osseuses saines et fortes.
  • Améliorer le fonctionnement du métabolisme (en augmentant les niveaux d’énergie et en régulant l’appétit).
  • Aider les femmes à s’endormir et à mieux se reposer.
  • Rendre la peau et les cheveux plus sains et leur donner une apparence plus brillante et plus saine.
  • Contrecarrer l’action des cellules cancérigènes dans les seins et l’endomètre.
  • Permettre aux muscles intestinaux d’être plus détendus. Cela aide à prévenir les conditions complexes et inconfortables telles que la constipation.
  • Améliorer l’humeur pendant les règles.
  • Renforcer les cellules qui composent la muqueuse utérine dans laquelle se logent les ovules fécondés.
La phase lutéale détermine en grande partie les chances pour une femme d'avoir un bébé.

La phase lutéale est un indicateur très important de la fertilité. La connaissance du corps et du fonctionnement de l’appareil reproducteur est essentiel pour une femme qui désire être maman. 

Si les symptômes mentionnés ci-dessus se présentent, il est conseillé de consulter un spécialiste afin de réaliser les études cliniques pertinentes et de recevoir un bon traitement.