9 symptômes de la ménopause précoce

18 octobre 2017

La ménopause précoce peut avoir lieu entre 15 et 39 ans. Au moins une femme sur mille a une insuffisance ovarienne avant l’âge de 29 ans et une sur cent entre 30 et 39 ans. Bien que ces chiffres soient assez faibles, cela constitue un risque auquel nous nous exposons toutes.

Les spécialistes nomment la ménopause précoce IOP, pour insuffisance ovarienne prématurée. Bien qu’il soit vrai que la ménopause se produira dans notre vie à un moment donné, il est possible qu’elle se présente plus tôt.

Les femmes peuvent présenter une insuffisance ovarienne à n’importe quel âge. Cela peut se produire après avoir fondé une famille ou quand nous l’envisageons encore. Une jeune femme qui n’a pas eu d’enfants peut avoir ce trouble, ainsi que celle qui a passé l’âge de 30 ans et croit qu’il est trop tôt pour la ménopause.

Dans tous les cas, les spécialistes considèrent ce processus comme étant précoce s’il se produit dès l’âge de 39 ans. Voici ce que les experts disent à propos de cette nouvelle préoccupante.

Qu’est-ce que la ménopause précoce ou l’IOP ?

Femme souffrant d'une migraine

La ménopause précoce se produit au détriment de la fonction ovarienne chez les femmes âgées de moins de 40 ans. Ceci se traduit par l’absence de l’ovulation chaque mois. Les ovaires ne libèrent pas d’ovules. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de la perte de cette fonction. Par exemple, le nombre de follicules peut être inférieur ou les ovaires sont dysfonctionnels.

Par conséquent, s’il n’y a pas d’ovulation, les menstruations commencent à diminuer; principal symptôme de l’IOP. Cependant, certaines femmes peuvent avoir un cycle menstruel apparemment normal. C’est-à-dire que l’endomètre est prêt à recevoir un ovule qui n’arrive jamais, mais le tissu qui cause le saignement est libéré. Ainsi, toute femme peut ne pas se rendre compte qu’elle a un dysfonctionnement ovarien.

Chaque femme naît avec environ deux millions de follicules ovariens. Cependant, quand l’âge de la première menstruation est atteint, ce nombre diminue à environ 400 000. Le corps de la femme ne produira plus de follicules, ce qui est nécessaire pour que l’ovulation se produise. Bien que 400 000 semblent suffisants, puisqu’ils ne deviendront pas tous des ovules matures.

Prenez soin de votre corps, c’est le seul endroit permanent que vous possédez pour vivre.

-Jim Rohn-

Pour qu’un de ces follicules puisse devenir mature, un message de stimulation hormonale est nécessaire. L’hormone impliquée dans ce processus est l’œstrogène. Au début du cycle menstruel, les niveaux d’œstrogènes sont faibles.

L’hormone est régulée par l’hypophyse pour stimuler le follicule. Cela provoque à nouveau une élévation des niveaux de l’hormone. Cependant, chez les femmes atteintes d’une insuffisance ovarienne, l’information reçue est incorrecte. Celle-ci maintient des niveaux élevés d’hormone, même s’il y a absence d’ovule mature.

Les symptômes de la ménopause précoce

Femme irritée, un des symptômes de la ménopause précoce

L’un des principaux symptômes de cette pathologie est l’absence de menstruations. Il est également courant d’avoir des cycles irréguliers.

En effet, comme la femme n’a pas épuisé sa réserve de follicules, elle peut encore produire des œufs. D’autres symptômes qui déterminent la ménopause précoce sont les suivants :

  • Irrégularité dans le flux. Variation de la quantité et de la durée du saignement.
  • Des bouffées de chaleur fréquentes et des sueurs nocturnes.
  • Diminution de l’appétit sexuel.
  • Douleur durant les rapports sexuels.
  • Irritabilité.
  • Sauts d’humeur soudains.
  • Perte de poids.
  • Perte de tonicité et sécheresse vaginale.

Certaines femmes peuvent ne pas subir la plupart de ces symptômes. Peut-être que les menstruations se présentent de façon régulière. Dans ces cas, la seule façon de diagnostiquer la ménopause précoce est d’effectuer une analyse hormonale.

Si les niveaux de FSH sont élevés, il peut y avoir un dysfonctionnement de l’ovaire. Cependant, il faut discuter avec le médecin de tous les changements dans notre cycle, afin de poser un diagnostic juste.

La ménopause et le dysfonctionnement ovarien

La ménopause est un processus naturel qui a lieu environ à l’âge de 51 ans. Dans ce cas, la diminution de la fonction ovarienne se produit progressivement, ce qui arrivera à toutes les femmes. Cependant, pour ce qui est du dysfonctionnement ovarien, ceci peut se produire à n’importe quel stade de notre vie.

Lorsque la femme n’a plus de follicules, il n’est plus possible de produire de nouveaux ovules qui arriveront à maturité. Par conséquent, l’absence de menstruation se produit. Comme dans la ménopause, la femme voit son cycle menstruel s’interrompre. Cependant, en ce qui concerne le dysfonctionnement ovarien, il y a encore présence de follicules, mais l’ovulation ne se produit pas.

 

A découvrir aussi