La mythomanie infantile : détection et traitement

· 9 mars 2019
La mythomanie infantile est un trouble psychologique qui survient lorsqu'un enfant ment de manière consciente et impulsive. Il est important que les parents sachent l'identifier et la traiter.

Vous avez remarqué que votre enfant ment de manière impulsive et vous pensez qu’il pourrait s’agir de mythomanie infantile. Ne vous inquiétez pas, vous découvrirez ici les causes possibles et la manière de corriger ce trouble. Si vous le faites dès le plus jeune âge, il est possible d’éviter des conséquences à l’avenir.

Qu’est-ce que la mythomanie infantile ?

La mythomanie, également connue sous les termes  de « pseudologia fantastica » ou « mensonge pathologique » est un trouble du comportement dans lequel l’individu ment de forme compulsive. Une personne mythomane choisit consciemment le mensonge pour exprimer leur réalité. Dans la plupart des cas, elle croit réellement aux mensonges qu’elle dit.

Il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un trouble psychologique. Dans le cas des enfants, il n’est pas si simple de le diagnostiquer. En effet, ils inventent souvent des histoires ou ils ont beaucoup d’imagination. C’est pourquoi les symptômes pourraient ne pas être détectés immédiatement.

Quelles sont les caractéristiques des enfants atteints de mythomanie infantile ?

En règle générale, les enfants avec ce type de trouble idéalisent leur réalité. Ils mentent à tout-va, ils inventent des histoires et s’énervent quand on n’y croit pas. Leur mensonge diffère d’une personne à l’autre, leur récit varie en fonction de l’auditeur.

Ces enfants mentent sans raison, pas seulement pour se sauver de certaines situations. Par exemple, si un enfant casse un vase, il pourrait dire que ce n’est pas lui qui l’a cassé. En revanche, un enfant mythomane mentira sans même avoir cassé le vase.

« L’enfant menteur ment pour se protéger ou se sauver dans une circonstance. En revanche, le mythomane ment de forme compulsive et par moment, ses mensonges s’avèrent ridicules ou absurdes ».

Sachez que la plupart des enfants mentent de temps en temps, c’est quelque chose de normal. Si votre enfant choisit néanmoins un mensonge pour chaque situation, il est peut-être atteint de ce trouble.

Lisez également :
Les amis imaginaires chez les enfants : que faire ?

Quel est le traitement ?

En règle générale, les enfants qui commencent à mentir de forme compulsive sont en train de traverser un état de peur émotionnelle ou d’anxiété. Ils se mettent à mentir par réaction à une situation et cela devient ensuite une habitude.

La mythomanie infantile

L’important est ainsi de découvrir la cause pour laquelle ils mentent pour pouvoir les aider à la surmonter. Si vous découvrez que votre enfant présente ce type de comportement, il vaut mieux recourir à un professionnel. En outre, voici quelques conseils utiles :

  • Prenez note des fois où il ment. Écrivez le moment de la journée, la cause apparente et l’état émotionnel de l’enfant. Le moindre détail vous aidera à déchiffrer le motif de ce comportement. Ces informations guideront également le professionnel pour déterminer un modèle de comportement.
  • Réagissez calmement. Découvrir votre enfant en train de mentir peut s’avérer exaspérant mais vous ne devez pas vous fâcher. Montrez-lui plutôt votre mécontentement envers le fait qu’il mente.
  • Ne le punissez pas lorsqu’il regrette et dit la vérité. Montrez-lui votre joie à propos de sa décision de ne plus mentir. Récompensez la vérité et assurez-lui qu’il ne sera pas puni si cela se reproduisait.
  • Aidez-le à comprendre que le mensonge ne le sauvera d’aucune situation. Toutes ses actions ont des conséquences qu’il devra, tôt ou tard, assumer. Encouragez-le à prendre ses responsabilités vis-à-vis de ses actes, sans recevoir une punition.

Conséquences à court et à long terme

Court terme

Les mensonges constants d’un enfant vont créer des tensions à l’intérieur de la famille et entraîneront un manque de confiance envers l’enfant. Il faut éviter de douter de tout ce qu’il dit. En effet, même s’il dit la vérité, il se sentira jugé. Il ne verra pas la différence entre être sincère et mentir.

Le nez d'un enfant grandit à cause d'un mensonge

Les relations sociales d’un enfant qui ment de façon compulsive se verront affectées au fur et à mesure que ses camarades découvriront qu’il ment. Il commencera à se sentir exclu. Cela affaiblira son estime de soi et il mentira davantage pour couvrir cette situation.

Long terme

Si on ne corrige pas la mythomanie infantile, l’enfant se transformera en un adulte qui ment sans raison. Il utilisera le mensonge comme un mode de vie. Il mentira pour gagner la sympathie des autres et il transformera les faits en une version embellie de l’histoire.

Les mythomanes en arrivent à croire chacun de leurs mensonges et ils ont du mal à s’adapter au monde réel. C’est pour cela que la plupart d’entre eux ne parvient pas à se conformer à leur travail, leurs amitiés ou à leur famille.

Vous pouvez éviter que la mythomanie infantile n’entraîne des conséquences plus graves si vous essayez de résoudre la ou les cause(s) qui pourrai(en)t entraîner ce trouble chez votre enfant. Soyez attentif à ses comportements et n’hésitez pas à vous impliquer et à l’aider le cas échéant.