La méthode de Tracy Hogg pour endormir les bébés

Si vous cherchez à entraîner votre bébé à dormir, la méthode de Tracy Hogg peut vous aider à y parvenir de manière ferme mais respectueuse.
La méthode de Tracy Hogg pour endormir les bébés
Elena Sanz Martín

Rédigé et vérifié par la psychologue Elena Sanz Martín.

Dernière mise à jour : 20 décembre, 2022

Si vous avez un bébé à la maison, vous risquez de souffrir d’un manque de sommeil sévère. Cela se produit parce que les habitudes de sommeil des petits sont irrégulières et très différentes de celles des adultes. Elles finissent par nuire au bien-être et à l’humeur des parents. C’est pourquoi de nombreux parents désespérés se tournent vers les méthodes d’entraînement au sommeil de bébé pour faire face à la fatigue. Aujourd’hui nous allons vous parler de l’une d’entre elles : la méthode Tracy Hogg.

Hogg était une infirmière britannique experte en puériculture qui était surnommée “la chuchoteuse de bébé”, en raison de ses capacités à calmer et à apaiser les tout-petits. Vous avez sûrement entendu parler de son livre Un guide pratique pour avoir des bébés calmes et heureux. Mais si ce n’est pas le cas, nous vous parlerons aujourd’hui de ses principales propositions.

La méthode Tracy Hogg : un équilibre sain entre repos et respect

Quand on parle de méthodes d’entraînement au sommeil du nourrisson, on ouvre le champ à des positions très différentes voire opposées. Certaines des méthodes les plus connues sont celles de Ferber ou Estivill, qui préconisent de laisser l’enfant pleurer pendant des périodes croissantes jusqu’à ce qu’il s’habitue à s’endormir sans l’aide de ses parents.

D’autres experts, comme Rosa Jové ou Carlos González, attachés à l’attachement et à une éducation respectueuse, suggèrent de répondre sans réserve aux besoins d’attention, de confort et d’affection des nourrissons. Même (et surtout) au coucher. Cependant, c’est quelque chose que certains parents, avec leurs horaires de travail exténuants et leur épuisement émotionnel croissant, sont incapables de supporter.

Ainsi, la méthode Tracy Hogg est postulée comme une position intermédiaire et équilibrée entre les deux pôles. Dans ce cas, les pleurs du nourrisson ne sont jamais négligés, mais des routines et des directives fermes sont établies.

Une mère épuisée qui dort sur le lit de son bébé qui ne dort pas.

Les principes et les éléments de la méthode de Tracy Hogg pour endormir les bébés

Il est recommandé de ne pas appliquer la méthode avant trois mois, ni de la mettre en pratique si l’enfant dort déjà bien. Il n’est pas nécessaire de modifier ce qui fonctionne déjà.

Maintenant, si le petit a du mal à dormir et que les parents sont épuisés, voici les suggestions à appliquer.

Établir des routines au coucher

Il est nécessaire d’établir certains rituels ou routines avec le bébé avant de l’endormir. Afin de le détendre, de le rassurer et de lui faire savoir qu’ensuite, il est temps de se reposer. Ainsi, il est préférable de suivre toujours les mêmes étapes : le nourrir, le laver, lui faire un massage, mettre une lumière tamisée, lui chanter une chanson ou lui lire une histoire.

Ce rituel doit précéder le coucher, aussi bien le soir qu’avant les siestes. L’objectif est de générer une association entre les faits et pour que le petit comprenne quand il est temps d’aller dormir. De cette façon, vous l’aiderez à se préparer et à anticiper.

L’installer au lit somnolent, mais pas complètement endormi

Beaucoup de parents affirment que leurs bébés n’arrivent à s’endormir que dans leurs bras et que c’est très contraignant pour tout le monde. Pour cette raison, la méthode Tracy Hogg suggère que le bébé soit somnolent, mais pas totalement endormi, lorsqu’il est placé dans le berceau ou le lit.

Vous pouvez le tenir dans vos bras pour l’aider à se détendre et à s’endormir. Mais posez-le ensuite pendant qu’il est encore éveillé pour qu’il s’habitue à s’endormir tout seul à cet endroit.

Ainsi, lors des réveils nocturnes qui ne nécessitent pas d’alimentation, le petit pourra se rendormir.

Mettre en place des bercements

La plupart des bébés ont besoin d’une certaine forme de soutien pour s’endormir. Et les parents les utilisent souvent lorsqu’ils ne savent pas quoi faire d’autre. À cet égard, selon l’auteur, il y en a qui sont acceptables et d’autres qu’il faut éviter.

Par exemple, il n’est pas commode de bercer ou secouer énergiquement l’enfant, car cela tend à l’activer davantage et est contre-productif. Il n’est pas non plus positif de recourir à des promenades, à l’allaiter ou à chanter jusqu’à ce qu’il s’endorme. Car nous créons ainsi une habitude agréable mais qui peut créer une dépendance.

En revanche, la tétine peut être utilisée, à condition que les temps d’utilisation soient maîtrisés. Il est naturel que les bébés aient besoin d’une stimulation orale pour se calmer et se réguler émotionnellement et le sein de la mère est généralement l’élément le plus approprié.

Mais pour certaines femmes cela est épuisant. Si bien que la tétine parvient à assurer, en quelque sorte, cette fonction. Néanmoins, l’idée est qu’ils ne l’utilisent que pendant un temps limité et lorsqu’ils ont besoin de se calmer. Pas de manière indiscriminée ou soutenue.

Ecouter l’appel du bébé

C’est sûrement le point le plus important et le plus identitaire de la méthode de Tracy Hogg. En effet, dans ce cas, contrairement à la méthode Estivill, les parents doivent aller réconforter le bébé dès qu’il les appelle. Il ne faut jamais le laisser pleurer seul.

Maintenant, si nous ne pouvons pas le bercer, le promener ou l’allaiter, comment devons-nous procéder ? Voici les recommandations de l’auteur :

  • Enveloppez le bébé dans une couverture ou un châle, en utilisant la technique de l’emmaillotage ou quelque chose de similaire. Cela aide ses extrémités à se rassembler et le corps du petit à se réchauffer. En outre, cela simule la sécurité et le confort.
  • Tapotez doucement et en rythme le dos ou le torse du bébé. On peut accompagner ce mouvement de verbalisations rassurantes du type : « tout va bien », « je suis là », « il est temps de dormir ».
  • Une fois l’enfant calmé, il faut le remettre dans le berceau avant qu’il ne s’endorme. S’il pleure à nouveau et demande de l’attention, nous devons répéter le processus : le calmer et le rendormir. De cette façon, nous apportons une réponse et un réconfort. Mais nous ne l’habituons pas à compter sur les bras pour s’endormir.
Une maman qui endort son bébé.

Dernières recommandations de la méthode Tracy Hogg

En plus de ce qui précède, la méthode propose quelques conseils pour améliorer les habitudes de sommeil de votre bébé et le faire dormir toute la nuit. Par exemple, veillez à ce que les siestes de la journée ne soient pas trop longues ou trop proches de l’heure du coucher.

De même, l’auteur recommande de nourrir généreusement le petit au dîner. Afin qu’il ne se réveille pas affamé de sitôt. De plus, le «dream feeding» (donner au bébé une dernière tétée deux heures après avoir dormi, avant que les parents ne se couchent) peut être utilisé pour prolonger encore le sommeil nocturne.

En conclusion, la méthode Tracy Hogg considère les besoins des enfants et des adultes, offre attention et respect aux rythmes de l’enfant et lui apprend à établir une routine de sommeil saine. Cependant, chaque famille doit prendre ses propres décisions et choisir les pratiques qui correspondent le mieux à ses valeurs et à ses principes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Un bon sommeil est synonyme de bonne santé pour le bébé
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Un bon sommeil est synonyme de bonne santé pour le bébé

Cela n'est plus un mystère, un bon sommeil est primordial pour être en bonne santé. Comment cela se traduit chez les bébés? Qu'est-ce qu'un bon som...




Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.