La honte toxique chez les enfants : comment la développent-ils ?

13 septembre, 2020
La honte est un sentiment qui nous aide à améliorer nos comportements inappropriés par de meilleurs. Le problème se pose lorsqu'un enfant associe la honte à la peur et que celle-ci devient toxique.

Vous avez certainement ressenti de la honte en de nombreuses occasions. C’est quelque chose de normal qui nous fait ressentir une certaine tristesse lorsque nos échecs sont exposés, comme parler en public et faire des erreurs, trébucher et tomber, etc. Mais elle peut devenir une honte toxique chez les enfants s’ils l’associent à la peur dès leur plus jeune âge.

La honte en soi n’est pas mauvaise ; il est même bon pour les enfants de la ressentir pour qu’ils convertissent leurs comportements inappropriés en comportements acceptables.

Mais que se passe-t-il si nous punissons les enfants juste après une situation où ils ressentent de la honte ? Comment les enfants développent-ils une honte toxique ? Nous allons maintenant répondre à ces questions.

La honte, un outil pour l’apprentissage des enfants

La honte est un sentiment qui nous aide à améliorer ces comportements inappropriés ou les aspects que nous avons pour de meilleurs. C’est un comportement culturel acquis qui permet à de nombreux jeunes d’établir des relations dans leur communauté.

Les différentes cultures nous amènent à avoir des comportements différents, car ce qui peut être bien vu dans une culture peut ne pas l’être dans une autre. Ce sont donc les comportements qui activent la honte, qui changent d’un endroit à l’autre, mais pas le sentiment, car celui-ci est universel.

Une fille se cachant derrière sa peluche.

Il est tout à fait normal que les enfants ressentent parfois de la honte, car c’est ce qui les aidera à vivre avec d’autres personnes et la renforcera, de manière négative, lorsqu’une norme sociale est brisée.

Que se passe-t-il si nous, les parents, punissons l’enfant après une situation où il a été gêné ?

Dans ces cas, l’enfant peut associer ce sentiment de honte à la peur et lui rendre difficile l’apprentissage, et se sentir imparfait et seul. La combinaison de ces deux émotions donnera à l’enfant le sentiment d’être incompris et de ne pas être assez bon.

Il est donc important que nous essayions toujours de corriger par la gentillesse et la tendresse, afin qu’il acquière l’enseignement et ne l’associe à rien de mauvais. De cette façon, il continuera à sentir qu’il est bon et que les erreurs peuvent être corrigées, sans être, pour cette raison, moins valables que quelqu’un d’autre.

Pourquoi les enfants développent-ils une honte toxique ?

Si un enfant est puni pour chaque erreur ou comportement inapproprié, il peut finir par développer une honte toxique. La honte peut alors affecter son estime et sa confiance en soi, et sa vie en sera également affectée.

Comment pouvons-nous transmettre une honte toxique à nos enfants ? Il n’y a pas de voie unique, c’est-à-dire qu’elle peut être transmise de différentes manières.

Le plus fréquent est lorsque nous sommes dans un lieu public et que notre enfant fait une crise de colère qui nous embarrasse et, à ce moment-là, nous le grondons. La raison de la crise de colère n’a plus d’importance et l’enfant n’aura que de la honte.

Si cela se produit, la meilleure chose à faire est de lui parler et de lui expliquer la raison de la situation, ce qui ne devrait pas avoir de conséquences négatives. Nous apprenons tous des erreurs et des fautes, et les enfants aussi.

Comment éviter la honte toxique chez les enfants ?

Il est ici important que les parents travaillent sur leurs sentiments et leurs émotions. Nous devons être conscients de ce qui nous cause de la honte afin de pouvoir essayer d’y remédier. Comme nous le savons, les enfants imitent le comportement de leurs parents. Donc, pour essayer d’éviter que la honte toxique ne soit transmise à vos enfants, nous devons garder ces conseils à l’esprit :

Un enfant se cachant le visage.

Évitez les punitions et les réprimandes

Si nous voulons qu’un enfant change son comportement, nous devons canaliser cette impulsion et faire preuve d’empathie. De cette façon, l’enfant pourra différencier ce qui est bien de ce qui est mal, sans avoir recours à la punition.

Éduquez toujours avec des limites positives

Si nous fixons des limites positives, le cerveau de l’enfant a tendance à contrôler ses impulsions et à développer les connexions qu’il doit maîtriser. Plus nous faisons preuve de compréhension, mieux l’enfant acceptera la limite pour canaliser ces impulsions. À l’inverse, s’il reçoit des critiques, il résistera à la tentation de se contrôler.

Soyez un exemple du comportement que vous voulez inculquer à vos enfants

Nous savons tous que les parents sont les principaux modèles des enfants. Ils acceptent naturellement que tout ce que nous faisons en tant que parents est juste. Mais, s’ils veulent faire quelque chose qui n’est pas fait à la maison, ils résisteront à l’envie de le faire. Donc, gardez à l’esprit que si nous crions, ils le feront aussi.

Parlez naturellement sur n’importe quel sujet et évitez toujours les tabous

Si nous ne parlons pas naturellement à la maison et que les enfants ont des secrets avec nous, ils seront gênés. Nous avons tendance à cacher des choses qui ne sont pas verbalisées ou que nous pensons ne pas être justes, et cela produit plus de dégâts. C’est pourquoi il ne faut pas éviter de parler de quoi que ce soit naturellement pour que cela ne devienne pas un tabou.

Éviter la honte toxique chez les enfants

Comme vous l’avez vu, une honte toxique chez les enfants peut entraîner des insécurités, une faible estime de soi, une faible confiance en soi, et plus encore.

Maintenant que vous savez ce que c’est et comment nous pouvons empêcher les enfants de le développer, vous pouvez mettre en pratique certains des conseils que nous avons vus ici pour éviter qu’il ne soit transmis d’une génération à l’autre.