La douance à l'école et pendant l'enfance

12 février, 2021
Les enfants surdoués sont généralement persévérants, créatifs, ingénieux et originaux. Ils démontrent leurs talents à l'école dans la réalisation de cartes, d'expériences scientifiques, de jeux, de danses et la création de poèmes, entre autres.

La douance durant l’enfance est un sujet peu connu. De nombreux parents ignorent effectivement que leur enfant possède cette condition intellectuelle. L’évaluation précoce des capacités d’un enfant pour définir s’il est surdoué ou non est essentielle pour se concentrer sur le développement de son potentiel.

On dit qu’un enfant est surdoué quand il présente un QI supérieur à 130. Cependant, ces enfants sont difficiles à détecter car la population étudiante est généralement égale ou supérieure à cette fourchette numérique. De plus, dans certains cas, ces enfants font preuve d’un mauvais comportement et de faibles résultats scolaires.

Pour éviter la démotivation et l’ennui à l’école, il est nécessaire que les parents des enfants surdoués les aident à surmonter cette étape. Souvent, les écoles ne disposent pas du personnel nécessaire pour s’occuper particulièrement de ces enfants. Cela entraîne un faible rendement scolaire ainsi qu’une faible valorisation ou utilisation de leur potentiel.

Caractéristiques de la douance durant l’enfance, en fonction de l’âge

Les bébés

  • Grande précocité dans leur apprentissage.
  • Interaction rapide avec leur environnement.
  • Réactions plus rapides aux stimulations visuelles et auditives.
  • Mémoire photographique.
  • Langage prématuré.

La douance pendant l’enfance

  • Ils sont très compétitifs et désireux d’être les meilleurs.
  • Ils apprennent rapidement et développent leurs capacités au maximum.
  • Ce sont des enfants persévérants qui aiment s’exprimer quand ils sont fiers d’eux.
Un enfant qui travaille avec un ordinateur.

Les adolescents

  • Grande capacité cognitive.
  • Niveau de réflexion élevé sur les concepts de valeurs sociales, morales et culturelles.
  • Besoin de partager avec des personnes plus âgées.
  • Estime de soi et confiance élevées.

Les adultes

  • Excellente performance au travail. Ils cherchent de bons emplois et sont généralement spécialisés.
  • Ils restent souvent isolés.
  • Capacité importante à résoudre des problèmes de tout type.

“L’intelligence ne réside pas seulement dans la connaissance, mais également dans la capacité à appliquer les connaissances dans la pratique”

Aristote

Comment mettre en avant les capacités des enfants surdoués ?

Ces enfants disposent d’une capacité intellectuelle supérieure à la moyenne. Néanmoins, ils ne sont pas tous super-intelligents.

Il existe un grand nombre d’enfants appliqués et productifs qui n’ont pas de QI aussi élevé. Le meilleur moyen pour ces génies de démontrer leurs compétences est à travers les travaux scolaires et la résolution de problèmes concrets.

D’autre part, ces enfants ont besoin de programmes éducatifs qui les aident à développer leur niveau intellectuel au maximum. Il existe de nombreux modèles qui peuvent exploiter leur potentiel s’ils sont appliqués avec cohérence et discipline. Voici deux exemples.

L’accélération ou sauter une classe

L’objectif de ce modèle éducatif est de placer l’enfant dans l’année scolaire et la classe qui correspond à son niveau et non à son âge. Cela survient généralement à l’école primaire. Grâce à cette possibilité, l’enfant pourra intégrer une université plus tôt, poursuivre ses spécialisations, faire des études de troisième cycle ainsi que des maîtrises.

De plus, grâce à cette méthode, les capacités cognitives de l’enfant seront évaluées plus rigoureusement. Par conséquent, il aura toutes les chances de son côté pour développer ses talents dans les études supérieures.

Sur le plan social, cela évitera les problèmes causés par les différences de maturité avec ses camarades, ainsi que l’ennui en classe.

Ce système éducatif présente également ses inconvénients. En effet, en passant au niveau supérieur, l’enfant ne disposera pas de la maturité nécessaire pour affronter les défis les plus difficiles de son âge. Cela peut avoir des conséquences familiales et sociales négatives.

Une jeune fille qui vient de construire un robot.

Accompagner la douance pendant l’enfance : parcours scolaire habituel

Il s’agit du modèle le plus commun. Le but est de maintenir les enfants surdoués dans la phase normale d’éducation. Ils sont alors entourés d’enfants du même âge, s’expriment et progressent à un rythme moins accéléré, sans entraver leurs connaissances et en tirant parti de toutes les ressources possibles pour des progrès significatifs.

Comme avantage, on dit que ces enfants peuvent parfaitement être éduqués dans des groupes hétérogènes, en profitant de leurs compétences et de leurs talents et en étant traités comme leurs pairs. Néanmoins, ils peuvent recevoir une attention ou une aide particulière dans l’objectif de tirer le meilleur parti de toutes leurs capacités.

L’inconvénient le plus important est que, dans une classe habituelle, l’enfant se contentera de se démarquer et d’obtenir la première place sans déployer un minimum d’efforts. Par conséquent, il se peut que toutes les aptitudes de l’enfant ne soient pas exploitées et développées comme elles devraient l’être.

Afin d’aborder correctement la douance pendant l’enfance, il est nécessaire d’évaluer les aspects positifs et négatifs de chaque méthode utilisée pour éduquer les enfants dont le QI est élevé.

Les aider à exploiter pleinement leur potentiel dans le modèle éducatif qui leur convient le mieux, sans pressions ni exigences trop élevées, doit être l’objectif des parents et enseignants. L’idée est que les enfants démontrent par eux-mêmes tout ce dont ils sont capables.