La démotivation des enfants : comment la détecter et y faire face ?

· 18 mars 2019
Le manque d'intérêt d'un enfant à la réalisation d'activités peut avoir des conséquences très négatives sur son environnement scolaire et familial. Dans cet article, vous découvrirez les notions basiques concernant la démotivation des enfants.

Lorsque nous parlons d’enfants, nous pensons automatiquement à des jouets, des jeux et des activités. Lorsque ce type d’actions ne les attire plus, cela signifie qu’il y a un problème. Dans ce cas, la question est la suivante : qu’est-ce qui peut produire la démotivation chez les enfants ?

La motivation chez l’être humain est responsable de la réalisation à 100 % des activités planifiées par l’individu. Si elle n’existait pas, l’être humain serait en état de veille, traversant une période dénuée de sens.

Pour cette raison, le manque de motivation chez les enfants ne doit pas être pris à la légère. Il diminue leur productivité sur tous les aspects de la vie. 

En étant confrontés à la démotivation de leurs enfants, de nombreux parents ont recours à l’aide de professionnels. En réalité, ils ont l’impression de se trouver dans une impasse en ne sachant pas identifier les raisons de cet état.

Dans la majorité des cas, les parents sont préoccupés et en état d’alerte car ils ne savent pas comment aider leurs enfants. Bien souvent, ils en viennent même à perdre leur calme.

Symptômes de la démotivation des enfants

Il est primordial de savoir détecter la démotivation des enfants. Les preuves les plus communes de cette souffrance chez les enfants sont :

  • Un enfant démotivé n’a envie de rien faire, ni devoirs, ni jeux.
  • Il n’a aucune passion.
  • Il démontre un manque d’énergie, une certaine fatigue.
  • L’enfant tend à être paresseux.
  • Il ne fait preuve d’aucune réceptivité à la réalisation d’activités.
  • Il ne réalise que les tâches qu’on lui exige et ne prend aucune initiative.
  • Généralement, il ne profite d’aucune activité.
  • Il réalise tout très rapidement, simplement par obligation de faire les choses.

Tous ces symptômes sont normaux lorsque l’on sait que la démotivation des enfants est un phénomène relativement fréquent. Il est nécessaire de prendre les choses calmement et de ne pas laisser le phénomène s’installer dans la durée.

manque d'envie chez les enfants

Le rôle des parents

Il est important que les parents soient attentifs. Il est important d’éviter certains comportements qui favorisent l’apparition de démotivation chez les enfants. Voici certains exemples :

  • Lorsque les enfants sont en manque d’attention.
  • Si les enfants ne comprennent pas la raison ou l’objectif associés à la réalisation des tâches.
  • Lorsque l’on impose les activités aux enfants sans leur accorder ni le temps ni l’espace nécessaires pour qu’ils puissent développer ce qu’ils souhaitent réellement faire.
  • Leur imposer des tâches qui sont supérieures à leurs capacités. 
  • Ne pas valoriser ce qu’ils font ce qui les pousse à souffrir de la dévalorisation de leurs efforts.

« La démotivation des enfants est une question qu’il ne faut pas prendre à la légère car elle affecte le rendement des enfants sur tous les aspects de leur vie ».

Trois causes à l’origine de la démotivation des enfants

Plusieurs facteurs sont les principaux coupables de la démotivation des enfants. Le premier facteur est biologique : la mauvaise alimentation voire même la malnutrition. Un enfant ayant faim n’est pas capable de réaliser les mêmes choses qu’un enfant correctement alimenté.

Le second facteur est social. Des difficultés d’intégration ou d’adaptation à un groupe, l’intimidation ou l’échec scolaires sont les principales causes sociales de ce trouble.

Le dernier facteur est psychologique : la faible estime de soi, la crainte de se tromper ou d’écouter. Le harcèlement scolaire est une autre cause principale de la démotivation des enfants. 

En tant que parent, il est recommandé d’évaluer la situation et d’analyser l’environnement de l’enfant afin de détecter ce qui cloche et de prendre des mesures. Il est toujours bon de considérer les compétences des enfants afin de déterminer les activités qu’ils peuvent développer. De cette manière, on évitera la frustration.

Il est également important de vérifier que l’enfant dorme suffisamment, ait une alimentation variée et puisse compter sur l’affection de ses deux parents. Comme on peut l’imaginer, la majorité de ces mesures doivent être prises au sein même du foyer. 

Démotivation au sein de l’environnement scolaire

Lorsque la démotivation des enfants se développe dans le milieu scolaire, il est important de répondre à certaines questions. Qu’est-ce qui démotive l’enfant ? Comment pouvons-nous l’aider ?

Bien souvent, le professeur ne se rend pas compte des compétences de l’élève. Il l’évalue de manière basique, lui enlève son mérite et ne fait pas attention à ses besoins affectifs.

Lorsque l’élève n’effectue pas ses activités scolaires, c’est le rôle du professeur de communiquer immédiatement avec les parents pour leur expliquer la situation. Le travail commun du professeur et de la famille est d’aider l’enfant à surmonter efficacement son manque de motivation.

démotivation et école

Comment éviter la démotivation chez les enfants ?

Pour éviter le manque de motivation des enfants, de nombreux spécialistes suggèrent le besoin de parler quotidiennement avec nos petits. Ainsi, on peut savoir s’ils sont épanouis ou non dans les activités qu’ils réalisent.

Si l’enfant se sent soutenu par ses parents et son professeur, il sera capable de croire en sa propre force pour la réalisation de ses devoirs de manière optimale et avec joie. La mise en place de remises de prix et de punitions pour la réalisation ou non des activités doit être respectée. 

Néanmoins, il ne faut pas avoir recours trop fréquemment à la motivation par la récompense. L’enfant peut ne réaliser ses tâches que dans le but de recevoir une récompense et non pas par conviction. Il est important d’apprendre aux enfants à être autonomes, à avoir une réalité de pensée et d’actions et de leur proposer des options afin qu’ils soient capables de prendre leurs propres décisions.

En conclusion, un foyer harmonieux, la solidarité et le soutien sont idéaux pour que l’enfant développe une confiance suffisante afin de réaliser et d’atteindre leurs objectifs personnels.