La construction de la féminité à l’adolescence

· 5 mai 2019
Voici les étapes clés du processus de construction de la féminité à l'adolescence. En les connaissant, vous pourrez accompagner au mieux votre fille dans ce chemin tortueux et compliqué.

Le sexe est déterminé par les caractéristiques biologiques dès notre formation dans le ventre maternel. C’est une expression génétique, l’extériosation de nos chromosomes. Néanmoins, le genre, l’identité sexuelle et la sexualité sont plus impliqués dans la construction de la féminité à l’adolescence. 

Nous avons ainsi une grande responsabilité en tant que parents. Nous devons guider nos enfants dans le développement de leur sexualité, qui contribue à leur santé mentale et émotionnelle.

Dans le cas des filles, elles expérimentent les changements de leur corps y compris hormonaux. Cela entraîne également la transformation de leur univers émotionnel.

La construction de la féminité à l’adolescence

Nous allons détailler quelques facteurs qui ont une influence dans ce processus que toute jeune fille doit affronter.

  1. L’exemple de la mère

    Il s’agit d’un élément crucial. Certaines mères n’ont pas eu le temps d’explorer leur propre féminité. C’est un exemple triste puisque la fille n’a pas de modèle de référence. La féminité est liée à l’exemple maternel, tout comme les relations et la dynamique que la mère et la fille vivent au sein de la famille.

    La société, bien sûr, joue également un rôle fondamental dans l’expression des traits et des comportements que l’on assume comme « naturels » ou « normaux » chez les femmes et les filles. Dans ce sens, l’opposé est la masculinité.

  2. Le début de la construction de la féminité

    La construction de la féminité commence très tôt. Dès l’enfance, les filles commencent à jouer avec le maquillage de leur mère et à essayer leurs talons et leurs robes. Elles cherchent à imiter l’exemple de leur mère. Ainsi, elles font leurs premiers pas dans la construction de leur féminité.

    Néanmoins, le processus se renforce davantage à l’adolescence. À cette étape, les jeunes adolescentes commencent à se maquiller régulièrement et à prendre soin d’elles parce qu’un garçon leur plaît à l’école, par exemple.

    Lisez également :
    Pourquoi les adolescents sont-ils plus influençables ?

Une mère discute avec sa fille

Elles commencent également à sortir, à aller au cinéma avec des amies, à parler de garçons et à réaliser toutes les activités qui influent dans leur construction de la féminité à l’adolescence. Néanmoins, cela dépendra des règles de chaque famille et du niveau de liberté dont l’adolescente jouit.

Pour tout cela, il faut être vigilant au moment d’imposer la discipline ou d’appliquer les règles. Nous ne devons pas mettre de côté les principes et les valeurs familiales mais ne pas non plus tomber dans le dogme.

Pourquoi certaines filles se rebellent à l’adolescence ?

La rébellion peut être une conséquence de l’affirmation de l’adolescente et de son besoin de prendre possession de sa nouvelle condition de femme.

C’est une situation courante de voir des filles refuser les conseils de leur mère et refuser leur amitié. Pour que cela ne survienne pas, nous devons être intelligents dans notre interprétation de certaines démonstrations d’indépendance et d’affirmation de soi.

« Nous avons ainsi une grande responsabilité en tant que parents. Nous devons guider nos enfants dans le développement de leur sexualité, qui contribue à leur santé mentale et émotionnelle. »

Paradigmes sur la féminité

En tant que parents, nous devons veiller à l’intégrité mentale et physique de notre fille. Cette dernière est en train de devenir une femme. Nous ne devrions pas instaurer de préjugés liés à la féminité. On pense notamment à l’idée qu’une femme est née pour être mère ou que les tâches domestiques sont sa responsabilité.

Il est nécessaire d’éduquer dans l’égalité. Les jeunes doivent savoir qu’une fille n’est ni inférieure ni supérieure à un garçon. En outre, la responsabilité des tâches et du foyer familial doit se répartir équitablement.

Le rôle des parents est de l’aider à reconnaître, à comprendre et à valoriser sa propre position. Les caractéristiques innées en relation avec son genre et sa culture la feront se sentir privilégiée et exploiter de manière honorable ses particularités et ses dons.

Des adolescents se prennent en photo

L’équilibre est la clé

Inculquer à l’adolescence un féminisme acharné et extrême n’aurait pas de sens et ne contribuerait pas à son inclusion dans la société actuelle.

Au contraire, nous devons établir un équilibre entre les paradigmes traditionnels qui portent atteinte à la dignité de la femme et la réduisent à une icone sexuelle ou à une poupée qui élève les enfants et un féminisme extrême. Néanmoins, on ne doit pas non plus mépriser son essence même.

Comment atteindre l’équilibre ? L’amour est fondamental. Si la mère d’une adolescente se respecte, possède de l’amour propre et cherche à s’épanouir, cette dernière aura tendance à comprendre clairement où est sa place et comment mettre à profit sa féminité.

C’est pourquoi éduquer avec l’exemple et dans l’égalité sera la clé pour la construction de la féminité à l’adolescence.