La consommation de pornographie chez les adolescents

18 octobre, 2020
Les adolescents d'aujourd'hui vivent dans un monde hypersexualisé. Ils ont, à leur portée, du contenu pornographique qu'ils peuvent consommer librement, sur des écrans et sans la moindre restriction.

Plusieurs études soulignent que la consommation de pornographie chez les adolescents peut causer des problèmes au moment d’avoir des relations sexuelles satisfaisantes.

Elles affirment même que, si cette consommation est très habituelle, elle peut finir par créer une certaine addiction. La pornographie est-elle en train de se transformer en pratique sociale préoccupante ?

Il faut savoir que la consommation de pornographie a augmenté au cours de ces deux dernières décennies. Le plus préoccupant est l’âge où l’on établit un premier contact avec le matériel pornographique : certains enfants de 10 ans regardent déjà du contenu pour adultes.

Cette consommation précoce de pornographie pousse les adolescents à dénaturer le modèle des relations affectivo-sexuelles et à avoir une vision biaisée de la sexualité. Comment cette consommation précoce et fréquente de pornographie affectera-t-elle nos enfants ?

À quel âge les adolescents commencent-ils à regarder du contenu pornographique ?

Selon l’Unité de Pédiatrie et d’Adolescence, l’âge moyen où les adolescents commencent à consommer de la pornographie est de plus en plus précoce. Pour les garçons, il se situe entre 12 et 14 ans et, pour les filles, à 16 ans. 

Qui plus est, les statistiques indiquent qu’un enfant sur quatre commence à visualiser de la pornographie avant ses 10 ans. Certains enfants auraient même un premier contact avec des images pornographiques à seulement 8 ans.

Une jeune fille avec son portable.

Il y a quelques années, cette pratique n’était pas si précoce ou si massive. Aujourd’hui, l’utilisation d’Internet et les nouvelles technologies font que les pré-adolescents et les adolescents peuvent consommer librement de la pornographie, sans la moindre restriction.

L’utilisation des téléphones portables à des âges très précoces, la curiosité des adolescents et la facilité d’accès à des pages avec du contenu pornographique poussent à chercher de la pornographie explicite.

Avec le temps, les adolescents rechercheront des images de plus en plus transgressives afin d’y trouver un plus grand plaisir. Cette pratique peut affecter de plusieurs manières car leur cerveau n’a pas encore une carte de la sexualité bien formée.

Les effets de la consommation de pornographie à des âges précoces

Emilio López Bastos, psychologue et sexologue, indique que la consommation habituelle et précoce de pornographie peut mener à des dysfonctions sexuelles. Parmi elles, une dysfonction érectile, une éjaculation précoce et des difficultés à atteindre l’orgasme.

En effet, les adolescents qui commencent à regarder de la pornographie à un très jeune âge finiront par avoir besoin d’un stimulus visuel de plus en plus fort pour obtenir une réponse sexuelle qui leur donne du plaisir. Ils passent de la pornographie softcore à hardcore.

C’est la raison pour laquelle beaucoup de jeunes entament des thérapies avec des sexologues. Ils affirment en effet avoir des problèmes pour maintenir des relations sexuelles satisfaisantes. Certains jeunes disent même obtenir plus de plaisir en consommant du porno qu’en ayant des relations sexuelles avec leur petit-e ami-e.

Par ailleurs, sur le plan cérébral, des décharges de dopamine se produisent et génèrent des réactions intenses qui ressemblent à celles qui ont lieu quand on consomme des substances addictives.

Ainsi, comme pour d’autres addictions, la consommation fréquente de pornographie à des âges précoces peut créer des problèmes physiques, mentaux, psychologiques et sociaux chez les adolescents.

Il faut bien prendre en compte que l’intensité des effets sera plus grande si l’âge d’exposition est plus précoce et si le contenu est plus extrême car, comme nous l’avons dit, à 12 ou 14 ans, les enfants n’ont pas encore de carte sexuelle bien formée. Leur cerveau n’est encore pas développé psychologiquement pour traiter ces images, ce qui fait que la perception de la sexualité est biaisée.

Les relations affectivo-sexuelles chez les adolescents consommateurs de pornographie

Si un garçon commence à consommer de la pornographie à un jeune âge, il aura une idée erronée du sexe. Il recherchera ce qu’il a vu et ne le trouvera pas. Car la sexualité humaine n’a en réalité pas grand-chose à voir avec ce que transmet cette pornographie.

Par ailleurs, la pornographie a quelque chose de très négatif : en général, elle est très machiste. Elle transmet en effet des mythes et des idées erronées sur la sexualité. C’est pour cela qu’avec le temps, les garçons et les filles finiront par dénaturer les relations affectivo-sexuelles avec leur petit-e ami-e. Ils finiront donc par croire que :

  • Le sexe et l’affection sont deux choses indépendantes.
  • Les hommes peuvent agir et posséder la femme quand ils le veulent.
  • Les femmes doivent répondre aux demandes sexuelles des hommes.
  • Le sexe violent est quelque chose de normal.
La consommation de pornographie chez les enfants.

Que peut-on faire au sein de la famille et à l’école ?

Comme nous l’avons dit, la curiosité, l’utilisation des téléphones à des âges précoces et la facilité d’accès à Internet et à des pages pornographiques font que la consommation de ce matériel est de plus en plus précoce et fréquente. Ainsi, l’éducation sexuelle, aussi bien au sein de la famille qu’à l’école, est de plus en plus nécessaire.

Au sein de la famille, nous devons prévenir et éviter que nos enfants ne consomment de la pornographie à des âges précoces. La façon la plus pratique d’éviter cela est le programme de contrôle parental. Grâce à ce programme, nous pouvons restreindre des contenus, des pages web et limiter l’utilisation de données à certaines heures et avec un temps limité.

La meilleure manière de prévenir la consommation de pornographie est, néanmoins, une bonne éducation sexuelleIl est important de parler ouvertement avec nos enfants, de leur expliquer la différence entre la sexualité réelle et la pornographie, de leur apprendre ce qu’est l’égalité et de leur faire savoir ce qu’ils doivent accepter ou non dans leurs relations sexuelles.

Que retenir à propos de la consommation de pornographie chez les adolescents

La consommation de pornographie est une pratique de plus en plus répandue et fréquente chez les adolescents. Le fait de commencer à regarder du contenu pornographique à des âges précoces pousse les garçons à avoir une idée erronée de la sexualité.

Par ailleurs, voir du contenu pornographique de façon fréquente créera des problèmes au niveau des relations sexuelles des adolescents. Ils auront un seuil de plaisir si élevé à cause de la pornographie qu’ils ne profiteront même pas du sexe avec leur petit-e ami-e.

Par conséquent, nous devons prévenir la consommation de pornographie à travers une bonne éducation sexuelle, que ce soit au sein de la famille ou à l’école. Il faut conseiller les adolescents dans leur processus de sexualité. Ne pas censurer, mais inculquer une capacité critique pour bien faire la différence entre pornographie et relations affectivo-sexuelles.

 

  • Tokumura, O. (2015). Pornografía Online: Una nueva adicción. Madrid, España: Editorial Voz de papel.
  • Triviño Burbano, M. V.; y Salvador Brito, J. P. (2019) La Pornografía y su incidencia en el desarrollo psicosexual de adolescentes. Revista digital “Uniandes Episteme”, volumen(número), 246-260.