L’importance de la collaboration à l’école

26 octobre 2019
Il est maintenant essentiel d'adopter des méthodologies novatrices dans le domaine de l'éducation. La collaboration à l'école est un des aspects essentiels afin de répondre à ce défi.

Une éducation de qualité passe par une certaine implication et coordination entre les enseignants, les familles et les autres professionnels. Il est donc très important qu’il existe une culture de la collaboration à l’école.

Lorsque les acteurs en charge de l’éducation des enfants entretiennent une bonne communication entre eux, l’ensemble des élèves peut remplir correctement les objectifs du cours. Cela favorise donc le développement de l’enfant.

L’importance de la collaboration à l’école

Que faut-il pour pouvoir enseigner dans une culture de collaboration ? Tout d’abord, il est nécessaire que l’enseignant ait reçu une formation adéquate qui lui confère un ensemble de compétences. Selon Echeita, ces compétences sont les suivantes :

  • Etre réfléchi et avoir un regard critique.
  • Faire preuve de curiosité et d’initiative.
  • Savoir comment chercher et obtenir des informations pertinentes.
  • Etre stratégique.
  • Etre capable de travailler en équipe.
  • Savoir communiquer, dialoguer et écouter.
  • Savoir demander et offrir.
  • Faire preuve d’empathie.
  • Établir des relations de réciprocité et de confiance avec les collègues et les élèves.
  • Prendre des risques et être ouvert au changement.
  • Enfin, savoir se fixer des objectifs pour s’améliorer et continuer à apprendre.
Les parents à l'école

Ainsi, les enseignants doivent chercher à abandonner la méthodologie traditionnelle et l’individualisme. Au contraire, ils doivent apprendre à effectuer leur travail éducatif avec les autres professionnels et aussi avec les familles.

Pour cela, il est essentiel que l’école dispose d’une équipe de professionnels bien organisée et coordonnée. Il faut surtout que l’équipe croit en l’inclusion éducative. Chacun doit également se voir attribuer un rôle clair au sein de la structure.

Ainsi, les Auxiliaires de Vie Scolaire, les conseillers, les professeurs principaux et les autres professionnels impliqués dans l’école doivent travailler ensemble pour :

  • La production de matériel didactique.
  • Le suivi et l’évaluation des élèves.
  • La prévention, la détection et l’évaluation des élèves ayant des problèmes d’apprentissage.
  • Egalement, prêter attention à la diversité et offrir un soutien pédagogique.

Les familles et la nécessité de coopérer

Les familles doivent aussi être prêtes à faire des efforts. Elles doivent également faire preuve d’engagement afin de développer cette culture de collaboration. Ainsi, leur degré d’interaction avec l’école est d’une importance capitale afin que celle-ci puisse fonctionner correctement. Par conséquent, les parents doivent s’impliquer activement dans la structure de l’école. Pour cela, ils doivent :

  • Participer aux activités proposées par l’école.
  • Assister aux réunions publiques et individuelles.
  • Répondre aux questionnaires qui leur sont envoyés par l’école.
  • Prendre connaissance des documents ou brochures d’information que l’école leur fait parvenir.
  • Finalement, collaborer aux programmes d’innovation et d’amélioration du système éducatif.

Ceci permet donc au corps éducatif de connaître les opinions, les perspectives et les idées d’amélioration des parents. De plus, les parents se sentent valorisés de par l’écoute que l’école leur accorde dans le processus décisionnel. Ils peuvent ainsi exercer un certain contrôle sur les décisions prise par l’école.

La collaboration des parents à l'école

Les avantages de la collaboration à l’école

La mise en œuvre par l’école d’un modèle collaboratif a un impact positif sur tous les élèves. C’est particulièrement vrai chez les élèves ayant des besoins éducatifs spéciaux. En effet, l’enseignant doit essayer de maintenir une relation avec les élèves basée sur la communication afin de faciliter :

  • Le comportement
  • Les besoins
  • Les doutes
  • Les conflits
  • Les difficultés
  • Les réussites
  • Les commentaires

Ainsi, c’est la participation et l’apprentissage de tous qui est encouragé. De plus, en suivant ces principes, l’enseignant crée dans sa classe une dynamique de collaboration et de coopération entre les élèves. De cette façon, les élèves évoluent dans un climat de diversité et de respect. Ils apprennent alors à se socialiser avec tous les enfants, quels qu’ils soient.

En résumé, encourager la collaboration en milieu scolaire implique une série d’engagements, d’implications et de répercussions pratiques qui sont bénéfiques à tous. Par conséquent, l’amélioration et l’innovation en matière d’éducation peuvent être réalisées grâce aux efforts et au dévouement de chacun d’entre nous.

« Individuellement, nous ne sommes qu’une goutte d’eau. Ensemble, nous sommes un océan.

-Ryunosuke Satoro-

  • Booth, T. y Ainscow, M. (2015). Guía para la educación inclusiva: desarrollando el aprendizaje y la participación en los centros escolares. Madrid: OEI.
  • Echeita, G. (2006). Educación para la inclusión o educación sin exclusiones. Madrid: Narcea Ediciones.
  • Huguet, T. (2009). El trabajo colaborativo entre el profesorado como estrategia para la inclusión. En Giné, C. (Ed.). La educación inclusiva. De la exclusión a la plena participación de todo el alumnado, (pp. 81-94). Barcelona: Horsori.
  • Sandoval, M. (2008). La colaboración y la formación del profesorado como factores fundamentales para promover una educación sin exclusiones. Contextos educativos: Revista de educación, (11), 149-160.