L'expulsion dentaire chez les enfants

L'expulsion dentaire chez l'enfant se produit lorsqu'une dent entière est arrachée de la bouche à la suite d'un choc. Voici ce qu'il faut faire pour aider votre petit dans cette situation.
L'expulsion dentaire chez les enfants

Dernière mise à jour : 02 février, 2021

La joie des enfants dans leurs jeux et leurs sports peut parfois être assombrie par des coups et des traumatismes dans la bouche. Au cours de ces accidents, il est possible qu’une expulsion dentaire se produise chez les enfants.

Cela signifie qu’une dent est éjectée de son emplacement. C’est une période de tension, de douleur et de stress. En tant que parent, vous devez savoir quoi faire pour calmer et aider votre enfant à ce moment-là. Voici quelques conseils.

Qu’est-ce qu’une expulsion dentaire chez les enfants ?

L’expulsion dentaire chez l’enfant est une dent qui est complètement arrachée de l’alvéole où elle était implantée. La dent est expulsée de la bouche dans sa totalité (couronne et racine de la dent) sans que sa structure ne soit compromise.

Le détachement d’une dent de sa place naturelle se produit à la suite d’un traumatisme ou d’un choc. On considère cela comme un traumatisme dentaire à caractère urgent. Pour cela, il est donc nécessaire d’agir rapidement pour résoudre la situation.

L’expulsion dentaire chez les enfants peut se produire aussi bien au niveau de la dentition primaire que de la dentition permanente. Ce phénomène touche particulièrement les incisives supérieures. En effet, de part leur emplacement, elles s’exposent plus fortement lors d’un choc reçu au niveau de la bouche.

Douleur à la bouche après expulsion d'une dent.

Que faire face à une expulsion dentaire chez les enfants ?

Lorsqu’il subit ce type de traumatisme, l’enfant souffre, saigne et une situation stressante se génère. L’adulte responsable de l’enfant doit garder son calme afin d’agir rapidement et de manière appropriée. Les étapes à suivre seront différentes si la dent expulsée de la bouche est une dent de lait ou une dent permanente.

L’expulsion d’une dent temporaire

Dans les cas où la dent expulsée est une dent de lait, il ne faut surtout pas la réimplanter dans l’alvéole. En effet, cela risque d’endommager le germe de la dent permanente qui se forme à l’intérieur de l’os.

La meilleure chose à faire est de se rendre d’urgence chez le dentiste. Le dentiste examinera soigneusement toute la zone endommagée. Il fera également des radiographies pour rechercher d’éventuelles fractures osseuses et s’assurer qu’il ne reste pas de fragments de dents dans d’autres zones.

L’expulsion d’une dent permanente

Dans les cas où la dent expulsée de la bouche est permanente, la démarche à suivre est différente. Tout d’abord, il faut s’assurer que l’enfant ne présente pas de complications graves nécessitant une hospitalisation urgente (perte de conscience, hémorragies, vomissements, confusion). Ensuite, l’adulte doit contacter un dentiste pour obtenir de l’aide et des conseils. Les étapes à suivre sont les suivantes :

  • Chercher la dent : essayez de trouver la dent expulsée le plus rapidement possible. Prenez-la par la couronne et jamais par la racine. Il faut absolument conserver la racine intacte.
  • Nettoyer la dent : si la dent trouvée est très sale, il faut la laver à l’eau claire pendant dix secondes. Il est indispensable de la saisir par la couronne. En effet, il ne faut pas toucher, frotter ou sécher la zone les racines.
  • Repositionner la dent : essayer de placer la dent dans la bonne position dans le trou qu’elle a laissé dans la bouche. Et cela, avant qu’un caillot ne se forme dans l’alvéole. Demandez à votre enfant de mordre dans une gaze ou un mouchoir en papier pour maintenir la dent en place. Il faut appeler le dentiste d’urgence.
  • Transfert de la dent : si la dent ne peut pas être remise dans son alvéole, il est nécessaire de la maintenir humide. On peut aussi la transporter dans un verre de lait ou de solution physiologique. Ou encore, permettre son transport dans la bouche de l’enfant, sous la langue, en évitant bien sur de l’avaler. Ne la placez surtout pas dans un mouchoir ou une serviette pour qu’elle ne se déshydrate pas.
  • Consulter d’urgence le dentiste : amener l’enfant chez le dentiste dès que possible, de préférence dans l’heure qui suit le traumatisme. Plus la situation est résolue rapidement, meilleur sera le pronostic.

Le traitement

Lorsque l’enfant arrivera à la clinique, le dentiste sera la personne responsable de la situation. Les soins de l’enfant seront donc la priorité. Les adultes accompagnateurs doivent contrôler leur anxiété pour permettre au dentiste d’agir et rassurer l’enfant.

Le dentiste procédera à un examen clinique et radiographique. Si la dent affectée est définitive, elle sera replacée dans l’alvéole (ou sa position sera vérifiée si le patient l’a déjà réimplanté).

Un enfant chez le dentiste pour sensibilité dentaire.

Ensuite, une autre radiographie de contrôle sera réalisée avec la dent mise en place. L’enfant devra essayer de mordre délicatement sur un test réalisé par le dentiste pour tester la morsure. Cela permettra donc de s’assurer qu’il n’y a pas d’interférence avec l’occlusion.

Pour maintenir la dent réimplantée, le dentiste fabriquera une attelle pour l’immobiliser. Cela consiste à joindre la dent réimplantée avec du fil orthodontique et du composite (matériau esthétique utilisé dans les obturations) aux dents voisines pour éviter tout type de mouvement. Ensuite, l’attelle reste en place pendant au moins trois semaines.

L’utilisation d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires sera nécessaire pour éviter les infections, diminuer les douleurs mais aussi favoriser la guérison. L’injection du vaccin contre le tétanos sera également nécessaire.

En cas d’expulsion d’une dent provisoire, il faut aussi se rendre rapidement chez le dentiste. Le dentiste surveillera le niveau d’affectation des tissus durs et mous.

Selon l’âge de l’enfant et le temps restant pour le remplacement dentaire, la mise en place d’un appareil prothétique peut être nécessaire. Cela a pour fonction de maintenir l’espace pour les dents définitives. Mais aussi de restaurer l’aspect esthétique et la fonctionnalité perdus.

Recommandations après une réimplantation dentaire

Une fois que le dentiste aura réimplanté la dent dans son alvéole et l’aura immobilisée, il indiquera certains soins particuliers :

  • Faire un régime avec des aliments de texture molle : évitez les aliments qui nécessitent beaucoup de mastication. Favorisez les aliments légers et froids tels que les smoothies, les yaourts et les glaces. Ils aideront à une meilleure récupération.
  • Donner un temps de repos de la zone affectée : mastiquez et mordez de l’autre côté. Ne mordez surtout pas avec la dent réimplantée.
  • Maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire: il ne faut pas suspendre votre hygiène bucco-dentaire. Il est indispensable de réaliser soigneusement et avec délicatesse le brossage dans la zone abîmée. Utilisez de préférence une brosse à dent souple. Le dentiste peut aussi indiquer la supplémentation avec un rinçage antiseptique.
  • Réaliser des contrôles dentaires périodiques : le dentiste programmera des visites périodiques pour contrôler l’évolution et vérifier l’état de l’attelle. Une fois l’immobilisation retirée, les contrôles s’effectueront à un mois, 3 mois, 6 mois et un an après la première visite. L’élément dentaire réimplanté peut nécessiter un traitement de canal à un moment donné.
Expulsion dentaire chez l'enfant.

  • Etre attentif aux risques de complications : le dentiste donnera des signes avant-coureurs à une attention particulière. Voici quelques exemples de complications comme l’apparition de fistules, un écoulement de pus, une douleur intense mais aussi un gonflement du visage.

Comment prévenir l’expulsion dentaire chez les enfants ?

Pour éviter les expulsions dentaires chez les enfants, il est important d’éviter les situations qui favorisent les coups et les chutes. Ils doivent, entre autres, éviter de sauter des balançoires en mouvement et de courir sur les bords des piscines.

Lorsque les dents supérieures poussent vers l’extérieur, elles présentent alors un plus grand risque de blessure. Dans ce cas, le traitement de ces malpositions par l’orthodontie devient alors un vrai moyen de prévention. En outre, dans le cas de jeunes enfants, on conseille d’éviter d’utiliser des trotteurs.

On recommande aussi d’utiliser une protection buccale pour pratiquer des sports à risques et faire du vélo ou des rollers. Le protège-dents est un dispositif transparent que l’on place dans la bouche. C’est un excellent allié pour prévenir l’expulsion dentaire. En effet, il aide à amortir les coups sur la mâchoire et à protéger les éléments dentaires.

Agir rapidement est la clé

Finalement, face à une expulsion dentaire chez l’enfant, savoir quoi faire et agir rapidement, avec détermination et dans le calme fera la différence. Plus tôt vous irez chez le dentiste, meilleur sera le pronostic de la dent perdue.

Les coups sur la bouche peuvent être évités, mais ils sont parfois inévitables. Si votre enfant perd une dent suite à un traumatisme, vous savez déjà quoi faire pour l’aider.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les maux de dents chez les enfants
Être parentsLisez-le dans Être parents
Les maux de dents chez les enfants

A un moment donné de son enfance, il est normal qu'un petit souffre de maux de dents. Découvrez les causes, les symptômes et les moyens de les soulager...



  • Fernández, Pedro P. Mejía, and Keyla De la Hoz Fonseca. “Medios de almacenamiento para dientes avulsionados. Una revisión.” Salud Uninorte 33.3 (2017): 517-531.
  • Martínez Sánchez, Esther de Jesús. “Avulsión dental.” (2017).
  • Asencio Sevillano, Arturo. “Nivel de conocimiento sobre el manejo inmediato de la fractura y avulsión dental de los estudiantes de Escuela Profesional de Educación Física de la UNMSM, Lima 2019.” (2019).
  • Muñoz Molina, María Gabriela. Tratamiento multidisciplinario post traumatismo dentario (avulsión) realizado en un adolescente de 13 años. Reporte de un caso. BS thesis. QUITO/UIDE/2018, 2018.
  • De la Teja-Ángeles, E., et al. “Avulsión dental.” Acta Pediátrica de México 37.2 (2016): 132-133.
  • Jiménez Cunjamá, Fernando Antonio, and Emir Alejandro Chambé Coello. Manejo y tratamiento de avulsión dental en dientes jóvenes de la segunda dentición. Diss. Facultad de Ciencias Odontológicas y Salud Pública-Cirujano Dentista-UNICACH, 2019.
  • Angulo Cadena, Karen Stefania. “Prevalencia de avulsión dentaria en escolares de 6-11 años distrito 5 de Guayaquil semestre A-2018.” (2018).