L’évacuation : de l’importance de ne pas la retenir ni la retarder

· 14 décembre 2018
Réprimer ce besoin peut entraîner des complications.

L’évacuation est le mécanisme naturel dont se sert l’organisme pour éliminer la matière fécale. Cette dernière est le produit de tous les déchets du corps.

Une altération dans ce processus pourrait entraîner de sérieuses conséquences à court et long terme sur le système digestif. Une connaissance approfondie du sujet vous aidera à éviter cette mauvaise habitude. Vous pourrez ainsi agir dès que l’organisme vous l’exige.

Retenir l’évacuation est l’une des mécanismes employés pour éviter d’utiliser les toilettes publiques ou autres que ceux de la maison. Pour lutter contre cette habitude, il est indispensable de connaître l’importance de l’évacuation pour la santé de l’organisme.

Conséquences d’un retard d’évacuation

Bien que retarder l’évacuation pourrait paraître inoffensif, c’est un acte réellement dangereux pour l’organisme. Cela est dû au fait qu’une fois les déchets expulsés, le tractus digestif se prépare pour une nouvelle digestion. D’où l’importance de respecter ce processus.

Voici quelques conséquences du non-respect de ce processus.

Incapacité à absorber les nutriments

C’est l’intestin grêle qui est en charge du mécanisme d’absorption des nutriments. Se retenir ou retarder l’évacuation pourrait ainsi paralyser les intestinsCela aurait pour conséquence la difficulté d’absorption des nutriments nécessaires au bon fonctionnement du corps.

Évacuation douloureuse

Se retenir d’aller aux toilettes entraîne la rétention d’eau contenue dans les selles par l’intestin grêle. Cela génère une matière fécale dure ou rugueuse. Par conséquent, l’évacuation est très douloureuse.

En outre, avec le temps, cela pourrait entraîner des complications telles que les hémorroïdes -entraînant encore plus de douleurs à la selle.

Distension abdominale

Une autre conséquence de retarder l’acte de déféquer est l’accumulation de gaz dans l’intestin. Lors de leur décomposition, ces substances libèrent de grandes quantités de gaz qui pourraient affaiblir la flore intestinale.

Cela entraîne une vulnérabilité du corps face aux attaques de bactéries nocives.

Lisez également :
Microbiote intestinal

Constipation

Le besoin de déféquer est un processus complexe. Au cours de celui-ci, les terminaisons nerveuses sont impliquées et par conséquent, le besoin est indiqué.

Grâce à des signaux, le sphincter anal communique au cerveau le besoin de déféquer.

La constipation, conséquence du retard de la selle

La fréquence de l’habitude de retarder l’évacuation fait, qu’avec le temps, cette impulsion se perd. En découle ensuite un côlon lourd, paresseux et faible pour expulser les selles. Autrement dit, c’est la constipation.

En outre, la constipation provoque des troubles tels que les hémorroïdes, le côlon irritable et autres troubles qui nuisent à la qualité de vie. Elle est également responsable de l’obésité, de la rétention de liquides et d’autres pathologies.

Diverticulite

L’une des complications du retard d’évacuation à long terme est la diverticulite. Ce trouble se manifeste par de petites hernies sur la paroi intestinale et qui s’infectent ou s’enflamment.

Ils apparaissent avec le durcissement des selles, en lien avec l’effort réalisé pour aller à la selle.

 Septicémie

Une autre des conséquences à long terme est la septicémie. Cette dernière est provoquée lorsque les selles demeurent longtemps dans le rectum. Elles peuvent ainsi passer dans le flux sanguin. Cette maladie peut être mortelle.

Pourquoi est-il important d’évacuer tous les jours ?

L’évacuation est un mécanisme de nettoyage indispensable à la bonne santé. Celle-ci commence avec la consommation d’aliments sains.

C’est pourquoi, en consommant des aliments riches en fibres, il est naturel que le corps les évacue à intervalles fréquents.

En ce qui concerne la fréquence, les spécialistes s’accordent à dire que la norme est d’évacuer deux fois par jour, au minimum. Cette action démontre la bonne santé de l’appareil digestif d’un organisme.

En outre, elle favorise l’expulsion de selles molles sans odeurs intenses. Cela est d’autant plus important pendant la grossesse.

Consommer des aliments riches en fibres

Recommandations pour une bonne évacuation

Pour un bon fonctionnement de l’organisme, il est indispensable de suivre les recommandations suivantes :

  • Consommez des aliments riches en fibres. Complétez votre alimentation avec des fruits, des légumes et des céréales complètes.
  • Faites de l’exercice régulièrement. Cela contribuera au système nerveux et régularisera l’évacuation.
  • Évitez le stress.
  • Buvez au moins deux litres d’eau par jour pour maintenir une hydratation correcte.

Si vous remarquez que ces conseils ne vous aident pas à retrouver une évacuation, normale, consultez votre médecin pour un diagnostic à temps.

Il est essentiel de comprendre l’importance d’une évacuation fréquente. En effet, outre le maintien d’un système digestif propre, il contribue à une santé optimale.

Faites en sorte de maintenir une discipline dans votre santé. Vous éviterez ainsi de souffrir de multiples maladies dans votre système digestif.

 

  • Cerdán J, Cerdán C, Jiménez F. Anatomofisiología de la continencia y la defecación. Cir Esp. 2005; 78 (Supl 3): 2-7.
  • García P, López G. Evaluación de la absorción y metabolismo intestinal. Nutr Hosp. 2007; 22 (Supl. 2):5-13. ISSN 0212-1611.
  • Martínez de Victoria E, Mañas M, Yago MD. Fisiología de la Digestión. En: Tratado de Nutrición Tomo I. A. Gil editor. Acción Médica. Madrid. 2005; 249-293.