Comment introduire les fruits dans l’alimentation des enfants ?

27 juin 2018
En raison des nombreux bienfaits des fruits, que ce soit sous forme de compote ou de jus, l'enfant doit se familiariser avec cet aliment dès son plus jeune âge et le consommer sans aucun additif.

Grâce à leur haute valeur nutritionnelle, on peut introduire les fruits dans l’alimentation des enfants même pendant l’allaitement. Cet aliment peut être incorporé sous forme de jus, en ne mangeant que la pulpe ou en faisant des purées, des confitures, des gelées, entre autres.

S’ils sont bien mûrs, les fruits sont facile à digérer et peuvent être mangés crus ou cuits. Quant à cette dernière option, l’eau dans laquelle ils sont cuits emporte avec elle une grande partie de ses composants minéraux ainsi que le sucre, ceux-ci sont donc deux fois moins présents dans les fruits.

L’estomac d’un enfant est délicat, il est donc préférable qu’il mange des fruits cuits ; auquel cas il est conseillé de les cuire dans un peu d’eau et, dans certains cas, ne jetez pas l’eau car ils peuvent la boire après. En général, la peau des fruits est moins digestible que la pulpe; il vaut mieux les manger pelés.

Il est courant d’entendre que certains fruits à texture lisse comme les pommes, doivent être consommés entiers parce que la peau contient la plupart des vitamines. Malgré cela, lorsqu’il s’agit d’introduire les fruits dans l’alimentation des enfants, il est recommandé de leur donner sans la pelure.

Pour faciliter le processus d’introduction des fruits chez les enfants, nous vous proposons une recette simple et pratique que vous pourrez donner à votre petit même s’il allaite:

Purée de pommes pour introduire les fruits dans l’alimentation des enfants

Ingrédients

  • 50 grammes de pommes râpées
  • 100 grammes d’eau de thé
  • 50 grammes de sérum Ringer (que l’on trouve en pharmacie)

Préparation

  1. Passez les pommes dans un presse-purée avec des trous très fins et mélanger avec les autres ingrédients.
  2. Avant de lui donner, réchauffez la purée au bain-marie et remuez-la. C’est prêt à servir !

Il existent des fruits comme les bananes et les châtaignes -les amylacées- qui, une fois séchés, sont excellents pour la fabrication de farines dans l’alimentation des enfants. Ces fruits sont riches en glucides, mais pauvres en protéines et en graisses.

D’autre part, les fruits sucrés, comme les dattes, les raisins et les figues, possèdent une valeur nutritive élevée et sont riches en éléments minéraux. Pour cette raison, les petits de la maison pourront les ingérer, soit en gelées, soit en jus.

Introduire les fruits dans l'alimentation des enfants est essentiel pour qu'il développe des habitudes saines

Le melon et les abricots sont riches en vitamines et en eau. Ils doivent être consommés crus; en raison de leur forte teneur en eau, ils possèdent des effets rafraîchissants, alcalinisants et purifiants.

Dans le cas spécifique des agrumes comme l’orange, le citron, le fruit de la passion et l’ananas, il faut consulter au préalable le pédiatre pour les introduire petit à petit dans l’alimentation de votre enfant; ces fruits provoquent souvent des épisodes d’allergies. Généralement, il est conseillé de les introduire à partir d’un an et demi.

Il est fondamental de consommer au moins un fruit au petit-déjeuner ou après celui-ci. Il apporte la quantité de vitamines nécessaires pour la journée, qui jouent également un rôle important dans le corps.

Les portions quotidiennes recommandées

Selon leur teneur en vitamines, chaque fruit doit être consommé dans les portions suivantes :

  • La banane : 1/2 unité
  • Le melon : 1/2 tasse en petits morceaux
  • La pastèque : 1 portion de 6*4 centimètres
  • La mangue : 1 petite unité
  • La poire : 1/2 unité
  • La goyave : 1/2 unité
  • La papaye : 1/2 tasse en petits morceaux

Le type de fruit et sa portion dépendra de l’âge de l’enfant. C’est pourquoi la mère devrait consulter un pédiatre; ces fruits peuvent être administrés dans leur présentation naturelle ou en jus.

Il est tout à fait normal qu’au début le petit exprime une sorte de rejet du fruit ou de son jus; en effet, c’est quelque chose de nouveau pour son palais, car jusqu’à présent il n’a consommé que du lait maternel. Rappelez-vous que ce n’est qu’à partir de 6 mois que le bébé peut commencer à manger des fruits.

« L’estomac d’un enfant est délicat, il est donc préférable qu’il mange des fruits cuits ».

Si vous désirez introduire les fruits dans l’alimentation de votre enfant, il est indispensable d’éviter le sucre jusqu’à au moins l’âge d’un an. Il faut profiter de leurs propriétés naturelles. De plus, l’ajout de sucre transformé ne serait pas bénéfique pour votre petit.

Le sucre apporte des calories à l’organisme; chez un enfant qui commence à se développer, ce serait très mauvais pour son pancréas. En outre, cela aurait des conséquences néfastes au fil du temps. De manière générale, tous les fruits doivent être consommés sans ajouter d’additifs, surtout durant les premières années de vie.

On peut introduire les fruits sous plusieurs formes, jus, purées, gelées ou compotes

Les principaux avantages des fruits

Les fruits possèdent de nombreuses qualités, parmi lesquelles on peut mentionner :

  • Ils favorisent la croissance normale des tissus.
  • Leurs odeurs stimulent l’activité cérébrale.
  • Ils aident à garder les gencives saines.
  • Ils sont essentiels au bon fonctionnement des nerfs et des muscles.
  • Certains fruits possèdent des propriétés laxatives.
  • Ils favorisent la sécrétion de la salive lors de la mastication.
  • Ils régulent les activités digestives.
  • Leurs couleurs stimulent l’attention.
  • Ils augmentent le contenu en globules rouges dans le sang, favorisant ainsi l’oxygénation.

Pour conclure, le fait d’introduire les fruits dans l’alimentation des enfants aura un impact très positif sur leur santé. De plus, si nous prenons les précautions nécessaires concernant leur consommation, nous allons créer chez eux des habitudes très saines qui pourront s’étendre durant très longtemps.

 

A découvrir aussi