L'équilibre entre la protection et l'hyperparentalité

Il est vital que les parents laissent la créativité et l'initiative personnelle de leurs enfants se développer. Nous devons toujours nous rappeler l'importance d'éviter de tomber dans un excès de protection, ce que l'on appelle aussi l'hyperparentalité.
 

Ces deux concepts, la protection et l’hyperparentalité, sont des termes utilisés pour caractériser une tendance culturelle en ce qui concerne le style d’éducation des enfants. Ce concept a commencé à être discuté au début de ce siècle. Actuellement, différents sociologues et psychologues mettent en garde contre les effets négatifs de ce phénomène social.

Tout d’abord, l’inquiétude excessive des parents pour leurs enfants se traduit par une génération d’enfants anxieux et peu sûrs d’eux. Dans certains cas, ils présentent même des problèmes de santé.

Bien évidemment, il est normal que les parents veuillent le meilleur pour leurs enfants et qu’ils essaient de les mettre à l’abri du danger. Cependant, suivre un modèle parental basé sur une protection excessive dépasse les limites d’une relation parent-enfant psychologiquement saine.

Aujourd’hui, on parle souvent d’un excès dans l’éducation des enfants ou de parents trop impliqués dans la vie de leurs enfants. Il existe différents termes pour cela : parent hélicoptère, soccer mom, parent chasse-neige, parents gardes du corps, mère poule… Mais le nom approprié est bel et bien celui d’hyperparents.

Qu’est-ce que l’hyperparentalité ?

 

L’objectif d’être de bons parents sera toujours l’objectif principal de tous ceux qui fondent une famille. Parfois, cependant, cette motivation peut être exprimée de manière trop forte. L’hyperparentalité fait donc référence aux parents qui sont trop impliqués dans la vie de leurs enfants.

La surprotection des adultes peut limiter le développement de leurs enfants. De cette façon, ils influencent trop leur personnalité. En effet, ils font par exemple pression sur eux en cumulant de trop nombreuses activités extrascolaires et interviennent dans leur vie sociale parmi d’autres attitudes négatives.

La surprotection parentale peut interférer avec la carrière académique et professionnelle d’un jeune et limiter son autonomie et son indépendance. Les parents sont donc appelés à trouver un équilibre dans la protection qu’ils offrent à leur enfant et à éviter de tomber dans le piège de l’hyperparentalité.

enfant surprotégé qui souffre de stress quand sa mère lui parle

Quelques signaux d’alarme pour éviter l’excès de protection et l’hyperparentalité

Certaines attitudes de la part des parents indiquent un risque de tomber dans l’hyperparentalité :

  • Chouchouter excessivement l’enfant.
  • Parler au pluriel des tâches qui correspondent à l’enfant, telles que les activités scolaires et extrascolaires.
  • Prendre toutes les décisions pour lui.
  • Anticiper les souhaits de l’enfant.
  • Éviter à tout prix que l’enfant s’ennuie. Pour cela, les parents achètent toutes sortes d’appareils comme des tablettes, des consoles de jeux vidéo et tout ce qui est à la mode.
  • Utiliser des mots tels que « le pauvre, il est petit », « il est fatigué » ou d’autres mots similaires pour l’excuser et même pour accomplir certaines tâches à sa place.
  • Hyperstimuler l’enfant.
  • Le superviser en permanence.
  • Etre trop permissif.
  • Finalement, confondre la place de l’enfant avec les rôles d’autorité au sein de la famille.
 

« L’inquiétude excessive des parents pour leurs enfants se traduit par une génération d’enfants anxieux et peu sûrs d’eux ».

Comment le fait d’avoir des hyperparents affecte-t-il les enfants ?

Les enfants qui viennent de foyers dont les parents ont des problèmes d’hyperparentalité développent généralement des comportements inappropriés. Dans la plupart des cas, ils sont incapables de se débrouiller seuls. Ils sont donc limités dans la résolution par leurs propres moyens de problèmes quotidiens à l’école ou dans d’autres contextes.

Cette limitation dans leur processus de développement fait qu’ils deviennent :

  • Peu confiant en eux, avec un manque de capacité à prendre des décisions.
  • Peu tolérant à la frustration.
  • En outre, ils ne prennent pas de décisions en toute autonomie.
  • Ils sont peu conscients des risques et ont du mal à établir des relations risque-opportunité.
  • Les enfants sont stressés par la pression parentale continue.
  • En outre, ils sont souvent capricieux.
  • Ils éprouvent peu d’empathie dans leurs relations avec les autres
  • Finalement, ils comprennent difficilement la relation entre réussite et récompense.
mère qui fait un câlin a son enfant surprotection

Pourquoi les enfants ont-ils besoin d’espace ? Entre protection et hyperparentalité…

 

Les enfants ont besoin de leurs parents pour leur donner amour, respect et protection. En effet, les adultes doivent être leur guide et les maintenir en sécurité, heureux et en bonne santé.

De plus, les parents doivent enseigner les outils émotionnels de base nécessaires pour résoudre les problèmes et les conflits qui surviendront au cours de la vie.

D’un autre côté, les adultes doivent pouvoir fixer des limites à leurs enfants. Ils doivent aussi permettre à leurs enfants de faire des erreurs et de prendre des décisions avec autonomie et respect. De cette façon, on encourage leur estime de soi et leur confiance en soi.

Nous devons donc considérer l’importance pour les enfants de développer leur propre personnalité, de découvrir leurs goûts et leurs aversions. Ils ont besoin d’espace pour grandir et devenir des adultes responsables, qui veillent sur eux-mêmes et sur leurs actions.

Pour tout cela, les parents doivent s’affirmer et éviter les styles parentaux autoritaires et permissifs. Ils doivent donc utiliser le renforcement positif comme alternative. Cependant, même s’ils pensent toujours au bien-être global de leurs enfants, il est essentiel d’apprendre à ne pas trop exercer de pression sur eux ni à trop les chouchouter.

 

Finalement, la surveillance constante des enfants ne leur garantira pas une vie parfaite. Il faut leur permettre de grandir et de se développer en tant qu’individus pour leur permettre d’avoir une vie réussie et plus heureuse.