9 dangers de la surprotection

25 août 2018
Nous inquiéter pour la sécurité de nos enfants et empêcher à tout prix n'importe quel risque est une attitude qui frôle dangereusement la limite de la néfaste surprotection. Si vous souhaitez connaître les conséquences que cela implique, nous vous invitons à lire cet article.

Certes, la paternité n’a jamais été facile et chacun la vit différemment. Ce qui est certain, c’est que l’on cherche toujours le bien-être des plus petits de la famille. Dans certains cas, cela est fait de manière excessive et en ignorant les dangers de la surprotection.

Le fait de vouloir à tout prix protéger les enfants d’un quelconque danger latent dans leur entourage implique que les parents peuvent voir des menaces là où il n’y en a pas. Par conséquent, ils sont constamment en alerte. Ils souhaitent mettre leur progéniture dans une bulle de verre.

Certes, les enfants peuvent être sans défense face à certaines situations. C’est pourquoi ils ont généralement besoin de protection et d’affection. Ils ont également besoin d’apprendre à résoudre leurs problèmes par eux-mêmes. Ainsi, ils développent leur autonomie et leur personnalité.

Le caractère forgé qui a subi les excès de protection influe sur sa personnalité. Celle-ci sera très difficile à modifier dans les prochaines étapes de sa vie. Cela implique bien sûr son lot de difficultés.

Dangers de la surprotection

  1. Peu d’estime de soi

  2. Les enfants développent leur estime de soi au fur et à mesure qu’ils se mettent eux-mêmes à l’épreuve pour faire face à des difficultés, qu’ils les surmontent ou non. S’ils n’ont jamais l’opportunité de le faire, à cause d’une éducation surprotectrice, ils seront donc incapables de développer leur estime de soi.

    Cette qualité sera toujours faible si les parents ne permettent pas que l’enfant se débrouille. Dans ce cas, l’enfant ignore ses capacités et ne développe pas son courage pour palier les problèmes de la vie quotidienne. Les dangers de la surprotection

     

  3. Impatience

    Quand les parents ne permettent pas aux enfants de faire les choses par eux-mêmes, ces derniers ne comprennent pas la valeur du travail. Pour ces enfants, il suffit de demander ce qu’ils veulent et ils l’obtiendront. Ce type d’actions favorise le manque d’empathie et la mauvaise éducation, exprimée en pleurs et en caprices.

  4. Ils deviennent dépendants des parents

    Les parents, en voulant tout faciliter de manière pratique et sans problèmes à leurs enfants, encouragent en eux un excès de dépendance. 

    Les enfants ne peuvent pas résoudre leurs difficultés sans l’aide de leurs parents. Cela affecte leur autonomie et leur indépendance. Ils peuvent traîner ce comportement jusqu’après l’adolescence.

    « Certes, les enfants peuvent être sans défense face à certaines situations. Cependant, ils ont également besoin d’apprendre à résoudre leurs problèmes par eux-mêmes. »

  5.  Ils développent de la peur et de l’insécurité

    Les parents qui protègent leur enfant de manière excessive par peur qu’il leur arrive quelque chose leur transmettent de la peur et de l’insécurité. Comme ils ne savent pas se débrouiller dans le monde, ils commencent à tout voir comme une menace. Ils peuvent également développer une phobie sociale. Si nous éduquons nos petits dans la surprotection, nous les convertissons en personnes pas sûres d’elles.

    Tel que nous le mentionnions avant, il faut leur donner l’opportunité de se rendre compte par eux-mêmes qu’ils sont capables de réussir ce qu’ils entreprennent.

  6. Cela limite leur apprentissage

    L’apprentissage s’obtient par l’expérience et l’échec. Dès leur enfance, ils commencent à commettre des erreurs, à obtenir des réussites et des échecs. C’est à ce moment qu’il faut leur enseigner les techniques pour résoudre les difficultés de la vie quotidienne. Ainsi, plus tard, ils deviendront des adultes responsables.

  7. Ils ne tolèrent pas l’échec

    Depuis petits, ces enfants ont quelqu’un qui résout ses problèmes, voire qui prend des décisions pour eux, évitant qu’ils fassent des erreurs. C’est là que ces actions se convertissent en l’un des dangers de la surprotection. En effet, les parents ne leur ont pas permis d’expérimenter l’échec. Ainsi, quand ils doivent en affronter un, ils ne savent pas gérer la situation.

  8. Problèmes de comportement

    Le manque d’estime de soi entraîné par la surprotection peut favoriser des problèmes de comportement dans les étapes suivantes de leur vie. Ils peuvent se présenter au moment de socialiser avec leurs semblables ou pendant les cours. Cela peut également affecter les résultats scolaires.
    Les dangers de la surprotection

  9. Ils ne connaissent pas la responsabilité

    Depuis le plus jeune âge, nous devons assigner des responsabilités à nos enfants. Il ne faut pas toujours les aider dans leurs tâches quotidiennes – ranger leurs jouets et faire leur lit – ou les excuser pour leurs fautes et erreurs. En nous comportant ainsi, nous détruirions petit à petit le concept de responsabilité.

    Les normes doivent encadrer leur vie depuis petits. Ils sauront ainsi que pour vivre ensemble à la maison et en société, il faut être responsable de nos actions. Nous formerons ainsi des hommes et des femmes bien éduqués pour le futur.

    Enfin, il est important de rappeler qu’il est impossible d’éviter qu’ils courent des risques, qu’ils échouent et souffrent. Et ce, qu’importe l’amour que nous leur offrons. La vie est pleine de batailles à livrer. C’est pourquoi nous devons les préparer pour qu’ils soient capables de surmonter n’importe quel écueil. Pour cela, évitons à tout prix les dangers de la surprotection.

     

     

 

A découvrir aussi