L’hyper-attachement chez les enfants : que faut-il faire ?

· 13 novembre 2018
L'hyper-attachement chez les enfants est très courant et on peut même dire c'est un passage "obligatoire". C'est un attachement excessif pour la mère qui empêche les relations avec les autres enfants ou les activités avec les autres membres de la famille.

Etre seul avec maman peut être quelque chose de très précieux à conserver. Mais cela peut également représenter un problème lorsque cette dernière doit reprendre ses activités quotidiennes.

L’hyper-attachement chez les enfants est plus courant lorsqu’ils sont petits mais vous devez agir pour que l’enfant accepte de passer du temps avec d’autres personnes. Dans cet article, nous vous dirons tout sur ce comportement très caractéristique.

L’hyper-attachement des enfants : qu’est-ce que c’est ?

En réalité, le mot « hyper-attachement » n’est pas un terme médical mais le terme que l’on utilise lorsqu’un enfant est trop proche de sa mère.

Ce comportement s’accompagne souvent de cris, de caprices ou encore de refus catégorique de rester chez les grands-parents, que son père le surveille ou le baigne ou encore que la mère s’absente durant quelques minutes.

Lorsqu’ils sont petits, ils veulent simplement être dans les bras de la mère, quand ils grandiront un peu plus, ils diront « maman » avant chaque situation. Plus tard, lorsqu’ils seront plus grands, ils réclameront un « je veux maman ».

Cet attachement excessif et cette réclamation incessante peuvent causer quelques problèmes. La mère doit être 100% dédiée à l’enfant et personne ne peut la « seconder » dans l’éducation.

Il est vrai que les bébés ne savent pas se débrouiller seuls et qu’ils ont besoin de leur mère pour tout. Elle est la principale source de nourriture et de soins. C’est pourquoi, il est normal qu’ils la choisissent plutôt que n’importe quel autre membre de la famille ou des amis.

Cependant, au fur et à mesure que l’enfant grandit, le père, les oncles et tantes, les grands-parents, les frères et sœurs etc. peuvent également répondre à ses besoins.

Par exemple, ils peuvent changer leurs couches, les laver, les mettre au lit ou encore jouer avec eux durant un moment dans le jardin.

Maintenant, que se passe-t-il lorsque toutes ces tâches doivent être accomplies coûte que coûte par la mère pour éviter des crises de larmes et des cris désespérés de la part de l’enfant ?

L’hyper-attachement est alors évoqué. Il s’agit d’un attachement exacerbé lié aux changements que va subir le petit pour devenir de plus en plus indépendant.

L’hyper-attachement chez les enfants : causes et symptômes

Beaucoup de gens pensent que l’hyper-attachement dans l’enfance est dû au fait que la mère n’a pas su se « détacher » suffisamment de l’enfant et n’a pas permis au père ou à un autre membre de la famille de prendre soin de lui.

Cependant, c’est loin d’être le cas. Il y a d’autres facteurs qui peuvent déclencher cela tels que :

1. L’angoisse de l’apprentissage

Chaque fois que l’enfant est en train d’apprendre quelque chose d’important, il vit un grand moment d’angoisse. Par exemple, lorsqu’il apprend à marcher seul ou à parler. Pour cette raison, il veut être avec sa mère qui va lui apporter du calme et un sentiment de sécurité.

L'hyper-attachement chez les enfants

2. L’exploration de l’environnement

Jusqu’à 10 mois, les enfants ne sont pas conscients de ce qu’il se passe autour d’eux. Cependant, passée cette étape, ils peuvent reconnaitre les personnes familières. Lorsqu’ils voient que ces personnes partent, ils pleurent car ils croient qu’elles ne reviendront plus.

3. De gros changements

Nous nous référons ici aux grands changements internes mais aussi des circonstances qui l’entourent dans sa vie quotidienne.

Cela peut être le cas du début de la vie à la crèche, d’un déménagement, d’un voyage ou encore le décès d’un membre de la famille. Toutes ces raisons entrainent un sentiment d’insécurité.

« L’hyper-attachement est un attachement exacerbé lié aux changements que va subir le petit pour devenir de plus en plus indépendant »

4. Le complexe d’Oedipe

L’hyper-attachement chez les enfants est également lié à ce que l’on appelle en psychologie le « complexe d’Oedipe ». Cette théorie freudienne assure que l’enfant est amoureux de la mère et considère le père comme un ennemi.

Dans le cas des filles, le complexe d’Electre, on suppose une idéalisation du père ainsi qu’un conflit permanent avec la mère.

Comment identifier l’hyper-attachement chez l’enfant ?

Comment savoir si votre enfant souffre d’hyper-attachement ? C’est assez simple, puisque les habitudes et les comportements sont généralement assez précis et insistants :

  • Il vous appelle toutes les deux minutes et vous réclame durant la nuit
  • Il ne veut que maman pour le nourrir, l’habiller, jouer et le mettre au lit
  • L’enfant pleure lorsqu’il ne voit plus la mère
  • Il est constamment suspendu à vos jambes lorsque vous faites autre chose (par exemple lorsque vous cuisinez)
  • Il ne veut pas interagir avec d’autres enfants si la mère n’est pas là
  • L’enfant fait preuve d’une jalousie exagérée si vous donnez de l’attention à un autre enfant
L'hyper-attachement chez les enfants

Est-il possible d’éviter l’hyper-attachement chez les enfants ? La première chose à faire est d’identifier la raison qui pousse l’enfant à agir ainsi. Dans la plupart des cas c’est une situation passagère qui peut se surmonter en s’armant de patience.

Pour conclure, vous devez vous souvenir que c’est vous qui décidez qui fait quoi à la maison. Vous ne devez pas laisser de côté votre travail ou votre bien-être personnel pour que le bébé ou l’enfant arrête de pleurer.

Peu à peu, il va se calmer et acceptera que la grand-mère ou le papa se chargent de lui donner le bain.