Jusqu’à quand les enfants doivent-ils faire la sieste ?

· 22 août 2018
L'une des questions que les parents se posent à mesure que leurs enfants grandissent est de savoir combien de temps ils devraient faire la sieste. En réalité, chez les enfants, il existe plusieurs composantes qui influencent dans le temps de repos journalier.

Les parents ont tendance à se demander combien de temps les enfants doivent-ils faire la sieste. Il est important de se rappeler que cela varie d’un enfant à l’autre, tout comme cela dépend de l’âge et du degré d’activité quotidienne des enfants.

Au-delà de cela, il existe certaines normes ou âges moyens auxquels les enfants coïncident de manière répétitive dans leur processus normal de développement. La sieste du matin et celle de l’après-midi font partie de ce type d’habitude.

Les bébés font généralement entre 5 et 6 siestes par jour pendant la première année. Entre 15 et 18 mois, ils font deux petites siestes ; il est fort probable qu’avant l’âge de deux ans, ils ne veuillent plus dormir l’après-midi.

Toutefois, l’âge moyen pour cesser cette habitude se situe entre trois et quatre ans. Comme nous l’avons déjà souligné, les besoins de sieste sont différents d’un enfant à l’autre ; ils dépendent également de la quantité et de la qualité de sommeil nocturne.

Il faut savoir qu’un enfant a besoin d’un total de 12 à 14 heures de sommeil quotidien. Lorsque les enfants dorment moins de 12 heures, soit parce qu’ils doivent aller à la crèche ou parce qu’ils vont à l’école, il est conseillé qu’ils fassent une petite sieste après le déjeuner. Le temps de repos est aussi bénéfique pour récupérer de l’énergie.

Les multiples bienfaits de la sieste chez les enfants

Quels sont les bienfaits pour un enfant de dormir quelques heures de sieste ? Voici les principaux :

  • La sieste améliore sa mémoire.
  • Elle optimise ses performances psychologiques et sociales.
  • La sieste stimule l’imagination et la créativité.
  • Elle améliore le rendement scolaire.
  • La sieste apaise et réduit l’irritabilité.
  • Elle augmente la concentration.
  • Elle stimule la croissance.
Enfant qui fait la sieste

 

Qu’est-ce qui indique que les enfants peuvent arrêter de faire la sieste ?

Comment savoir quand un enfant est prêt pour arrêter de faire la sieste complètement ? Ces comportements peuvent être des signaux clairs que les parents devraient détecter :

  • S’il rencontre des difficultés pour s’endormir à l’heure de la sieste et, en général, il ne semble pas fatigué. C’est l’indice classique qui montre que l’enfant est en pleine transition.
  • Il lui faut beaucoup de temps pour s’endormir au moment du coucher.
  • S’il ne fait pas la sieste de l’après-midi et qu’il ne présente pas d’effets secondaires: il n’est pas irritable, il ne semble pas fatigué et n’a pas de problèmes pour s’endormir le soir; c’est un signe évident qu’il est prêt à ne plus faire de sieste l’après-midi.

« L’âge moyen pour cesser cette habitude se situe entre trois et quatre ans. Il faut savoir qu’un enfant a besoin d’un total de 12 à 14 heures de sommeil quotidien »

Quelques conseils pour gérer la transition d’arrêter la sieste ?

A mesure que l’enfant grandit, il pourra rester éveillé plus longtemps parce qu’il gère plus facilement ses heures d’éveil ; parfois, les jeunes enfants ont des problèmes pour dormir la nuit. Si les parents éliminent la sieste de l’après-midi, ils les aident à rétablir leur sommeil nocturne.

Cette transition ne doit en aucun cas être compliquée ; à ce propos, il n’y a pas de règles définitives autour de cette question de savoir quand les enfants doivent arrêter de faire la sieste. Cela varie d’un enfant à l’autre, en fonction de son âge; et aussi de son niveau d’activité pendant la journée.

Certains petits peuvent arrêter de faire la sieste dès la première année et n’ont quasiment jamais besoin d’une autre sieste l’après-midi ; d’autres peuvent faire la transition plus progressivement. Les enfants en âge scolaire ne font généralement pas de sieste ; s’ils ont au moins 12 heures de sommeil continu, ils seront dans des conditions parfaites.

Enfant qui fait la sieste

Le rituel de la sieste ne doit pas être forcé

Nous ne devons pas insister pour que l’enfant fasse la sieste ; s’il n’a pas envie, même si nous remarquons qu’il a sommeil, il ne faut pas l’obliger à dormir. Ceci, bien sûr, tant que le petit n’est pas irritable et qu’il ne présente pas de difficultés pour s’endormir le soir.

Nous devrions nous préoccuper seulement si l’enfant présente certains de ces signaux : il se réveille avec un mal de tête, il a des difficultés pour se lever le matin, il donne l’impression d’être fatigué pendant la journée ou il possède de sérieux problèmes de concentration sur les activités quotidiennes.

Il est important de se rappeler que l’arrêt du rituel de la sieste doit être progressif ; en prenant toujours en considération les besoins particuliers des enfants, afin que le changement n’affecte pas leur santé et leur bien-être général.