Jeux pour travailler la motricité chez les enfants

26 septembre, 2020
Dans chaque étape de sa croissance, l'enfant a besoin d'une stimulation et d'activités concrètes pour un développement moteur correct. Découvrez quelques unes de ces activités dans cet article.

 

Les jeux pour travailler la motricité chez les enfants sont un excellent outil. Cependant, on ne leur donne pas une véritable importance jusqu’à l’étape scolaire. À partir de cet âge, on commence à les introduire au sport, mais depuis une perspective plus centrée sur le talent et la compétitivité que sur leur développement intégral comme êtres humains.

Cependant, la motricité est essentielle pour un développement biologique, psychologique et social correct chez l’enfant. Ainsi, si nous attendons le début de la scolarisation pour travailler sur ce point, nous laisserons derrière trois années de grande importance de la vie de l’enfant.

Qu’est-ce que le développement moteur ?

Le développement moteur englobe toute une série de changements qui se produisent dans les compétences moteur d’une personne. Ainsi, l’individu arrive progressivement, à mener à bien des actions motrices nouvelles et diverses de manière efficace.

De plus, il acquiert une maîtrise de son propre corps et s’adapte mieux à son environnement physique et social.

La motricité se développe pratiquement depuis la naissance jusqu’à l’âge adulte. Cependant, il est important de connaître les diverses étapes évolutives par laquelle passe l’enfant pour lui offrir la stimulation la plus adéquate dans chacune d’entre elles. Dans cet objectif, nous allons regrouper les jeux adaptés en fonction de l’âge vers lequel ils sont dirigés.

Jeux pour le développement de l'enfant

Jeux pour travailler la motricité chez les enfants

3 à 6 mois

  • Placez l’enfant sur un tapis et donnez lui plusieurs verres de couleurs (d’un matériel adéquat). Ensuite, motivez-le à construire des tours en posant les verres les uns sur les autres. Cette activité simple stimule la motricité globale et fine de l’enfant, ainsi que sa coordination.
  • Placez dans le berceau de l’enfant un piano musical à hauteur de ses pieds. Ainsi, quand il donnera des coups de pieds pendant qu’il sera allongé, il touchera les touches et le piano fera de la musique. Le stimuli musical stimulera son mouvement et le poussera à continuer. Cet exercice favorise le développement de la motricité globale du bébé.

6 à 9 mois

  • À partir de cet âge, les circuits ou parcours avec plusieurs « obstacles » sont très appropriés. L’idée est que le petit, en rampant, traverse les éléments distincts. Ils peuvent utiliser des matelas et des tunnels de jouet, mais si on ne dispose pas de ces éléments on emploiera notre imagination. Vous pourrez donc utiliser des coussins ou des caisses ouvertes des deux côtés. Vous pourrez même placer un jouet à la fin du parcours et motiver l’enfant à avancer vers celui-ci. Avec cette activité, nous renforcerons l’acte de ramper et stimulerons la motricité globale.
  • Pour travailler la motricité fine et l’acte d’attraper les objets, il est très bon de mettre à disposition des enfants de blocs de construction de différentes formes et tailles. Assis sur le sol, ils auront simplement à jouer avec eux, en créant des tours et en les empilant de la manière qu’ils préféreront.

9 à 12 mois

  • D’un autre côté, pour améliorer la motricité fine ainsi que la coordination oculo-manuelle, nous pouvons travailler avec des petites boules de couleurs différentes. A l’aide de plusieurs récipients, nous pouvons pousser l’enfant à ranger le plus grand nombre de boules possibles dans le récipient en un temps déterminé. Ou alors, nous pouvons lui demander qu’il introduise toutes celles de la même couleur (par exemple : ranger toutes les rouges dans une caisse).
La motricité fine et globale des enfants

Jeux pour travailler la motricité chez les enfants de 12 à 15 mois

  • Nous choisirons un petit jouet avec des roues (cela peut être une voiture, un train, un camion) pour nous et un pour l’enfant. Ensuite, assis sur le tapis, nous ferons rouler notre jouet, en marquant bien le parcours. L’enfant, avec son propre jouet, devra suivre le même trajet. Plus tard, nous changerons les rôles et l’adulte suivra le chemin marqué par l’enfant. Nous pouvons aussi utiliser de grandes feuilles canson et dessiner sur celles-ci le parcours que suivront les jouets.
  • Si vous utilisez, pour suivre un parcours, des jouets à tracter qui permettront à l’enfant d’être debout, vous travaillerez ainsi la motricité globale et, de plus, le bébé renforcera sa démarche.
  • Les matriochka sont aussi des objets très utiles pour aider à développer la motricité fine à cet âge. Il suffira que l’adulte montre comment elles s’utilisent, et ensuite, permette à l’enfant d’expérimenter avec celles-ci.

Ces dernières sont seulement quelques idées des interventions que les parents peuvent mener à bien à la maison pour travailler la motricité de leurs enfants. N’attendons pas l’école pour leur offrir une stimulation adéquate.

  • Uribe Pareja, I. D. (1998). Motricidad infantil y desarrollo humano.
  • Morán, A. M. M. (2017). Desarrollo de la motricidad fina y gruesa en etapa infantil. Sinergias educativas2(2), 10-20.