Infections à adénovirus chez les bébés et les enfants : ce que vous devez savoir

L'adénovirus est un agent infectieux assez courant chez l'enfant. Selon son type, il peut entraîner diverses pathologies. On vous dit tout ce qu'il faut savoir sur lui.
Infections à adénovirus chez les bébés et les enfants : ce que vous devez savoir

Dernière mise à jour : 17 mai, 2022

Les infections à adénovirus sont courantes au sein de toute la population et provoquent généralement des symptômes légers qui disparaissent d’eux-mêmes. Cependant, chez les bébés et les enfants, ces infections peuvent être plus agressives et toucher différents systèmes du corps.

Découvrez ci-dessous quelles maladies ces virus provoquent et comment les prévenir.

Que sont les adénovirus et comment se transmettent-ils ?

Les adénovirus font partie d’une grande famille virale appelée Adenoviridae. À ce jour, au moins 57 sous-espèces (ou sérotypes) capables d’affecter l’homme ont été identifiées, qui se classent en 7 espèces allant de A à G. Chacune d’elles est associée à un type d’infection différent :

  • A : elles affectent le système gastro-intestinal et provoquent une gastro-entérite.
  • B : elles infectent le système respiratoire et l’appareil oculaire. Ils provoquent des rhumes, des pneumonies et des conjonctivites.
  • D : elles ont une prédilection pour l’appareil oculaire et sont à l’origine de poussées de conjonctivite.
  • E : elles affectent les systèmes respiratoire et oculaire.
  • Sérogroupes F et G : ils provoquent des infections gastro-intestinales.

L’une des principales caractéristiques des infections causées par les adénovirus est qu’elles ont tendance à se résoudre d’elles-mêmes, c’est-à-dire qu’elles disparaissent après quelques jours sans traitement spécifique.

Il est vrai que les infections à adénovirus peuvent toucher des personnes de tout âge mais elles sont plus fréquentes durant l’enfance, notamment chez les enfants de moins de 5 ans.

En général, les infections à adénovirus chez les enfants sont fréquentes, de courte durée et bénignes. Même ainsi, il existe des cas d’infections avec une évolution plus grave, voire mortelle.

Selon une étude publiée cette année, qui a recueilli des données cliniques auprès de certains enfants hospitalisés pour des infections à adénovirus entre 2005 et 2020, il a été déterminé que 5 % d’entre eux avaient nécessité des soins intensifs et que 49 % d’entre eux étaient auparavant en bonne santé. Bien que certains décès dus à cette cause aient été signalés, tous les enfants décédés présentaient une pathologie sous-jacente.

Mythes et faits sur la grippe infantile.
Les adénovirus sont une cause fréquente de maladies infantiles. Ils provoquent des infections dans différents systèmes du corps et sont assez contagieux.

Voies de transmission de l’adénovirus

Les adénovirus sont des virus hautement contagieux qui se propagent par contact direct de personne à personne, de deux manières : par inhalation de gouttelettes respiratoires infectées ou par contact avec une surface contaminée. Ainsi, leur transmission peut se faire par voie aérienne, par voie hydrique et par voie féco-orale.

La famille des Adenoviridae a une distribution mondiale et peut provoquer des flambées et des épidémies à tout moment de l’année.

Chez les enfants, ce virus est facilement transmissible car ils mettent fréquemment des objets dans leur bouche et ne se lavent généralement pas bien les mains. Pour cette raison, les écoles et les crèches sont souvent les épicentres des épidémies.

Symptômes typiques des infections à adénovirus chez les bébés et les enfants

Chez la plupart des personnes en bonne santé, les infections à adénovirus sont asymptomatiques ou bénignes. En revanche, chez les bébés et les enfants, qui manquent de mémoire immunitaire en raison de leur jeune âge, l’infection est généralement un peu plus importante.

La période d’incubation de l’adénovirus varie de 2 jours à 2 semaines et, après cette période, la phase symptomatique commence. Ci-dessous, nous détaillons les manifestations les plus caractéristiques de chaque type d’infection.

Symptômes généraux

  • Fièvre.
  • Maux de tête.
  • Fatigue.
  • Ganglions enflés dans le cou, les aisselles, l’abdomen ou l’aine.

Symptômes d’infection respiratoire

  • Mal de gorge.
  • Congestion nasale.
  • Toux.
  • Difficulté à respirer (par exemple, en cas de pneumonie).

Symptômes gastro-intestinaux

Symptômes du tractus urinaire

  • Augmentation de la fréquence des mictions.
  • Brûlure et douleur en urinant.
  • Présence de sang dans les urines (en cas de cystite hémorragique).

Conjonctivite

  • Œdème dans les paupières.
  • Globe oculaire rouge et irrité.
  • Démangeaisons ou sensation de sable dans les yeux au moment de cligner des yeux.
  • Sécrétions jaunâtres qui émanent des conduits lacrymaux.

Diagnostic des infections à adénovirus

Le diagnostic d’adénovirus est posé par le pédiatre au moyen d’un examen physique et d’une évaluation des symptômes que présente l’enfant.

Si le spécialiste le juge nécessaire, il peut prescrire certains tests pour isoler le virus, comme un prélèvement nasal ou une analyse des sécrétions oculaires ou respiratoires, des matières fécales ou de l’urine.

Dans la plupart des cas, des examens supplémentaires ne sont pas nécessaires car le cadre clinique disparaît de lui-même après quelques jours. En général, ils sont réservés aux cas d’infection grave nécessitant une hospitalisation.

Petite fille chez le pédiatre avec des problèmes respiratoires.
Le diagnostic des infections à adénovirus est clinique. Autrement dit, elles nécessitent un examen physique détaillé et une bonne anamnèse de l’état de l’enfant.

Comment les infections à adénovirus chez les bébés et les enfants sont-elles traitées ?

Comme il s’agit d’infections virales, il n’y a pas de traitement curatif et les enfants guérissent généralement d’eux-mêmes. Dans tous les cas, si un traitement est indiqué, il visera à calmer les symptômes de l’infection et non à en éradiquer la cause.

Les adénovirus peuvent-ils provoquer une hépatite ?

Ces derniers temps, l’adénovirus F41 a gagné en popularité parce que certaines hypothèses le relient à l’épidémie actuelle d’hépatite infantile.

À cet égard, il convient de noter que ce sous-type est associé à des maladies gastro-intestinales. Et, dans certains contextes, comme des maladies antérieures ou l’âge de l’enfant, il peut provoquer des affections plus graves, comme l’hépatite.

Les experts pensent qu’un nouveau sous-type d’adénovirus plus agressif ou F41 lui-même pourrait s’attaquer aux enfants, dont le système immunitaire a été « affaibli » après le confinement dû au SRAS-COV2.

Cela dit, avant d’affirmer cette hypothèse, il faut attendre les résultats d’études plus concluantes à cet égard.

Peut-on prévenir les infections à adénovirus ?

Comme nous l’avons mentionné au début, les adénovirus sont des micro-organismes facilement transmissibles, mais leurs infections peuvent être évitées grâce à certaines mesures d’hygiène :

  • Éviter tout contact avec des enfants infectés.
  • Apprendre, surveiller et encourager l’enfant à bien se laver les mains.
  • Nettoyer quotidiennement les surfaces que le petit touche, telles que les sols, les tables et les jouets.
  • Empêcher l’enfant de partager des objets personnels avec d’autres enfants, comme des thermos, des tasses, des serviettes ou des brosses à dents.
  • Apprendre aux enfants à tousser et à éternuer dans le creux du coude ou dans des mouchoirs.
  • Ne proposer que de l’eau potable et des aliments bien lavés.

Bien que les infections à adénovirus soient généralement bénignes, il est important de prêter attention aux symptômes que les enfants présentent lors d’une infection et de consulter le pédiatre en cas de doute.

Cela pourrait vous intéresser ...
Causes de la conjonctivite chez les bébés
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Causes de la conjonctivite chez les bébés

La conjonctivite chez les bébés est une maladie provoquée par diverses causes. Découvrez-les dans cet article et soyez informés des moyens de la so...