Hygiène dentaire chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique

Maintenir une bonne hygiène dentaire chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique peut être difficile. Voici quelques conseils pour y parvenir.
Hygiène dentaire chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique

Dernière mise à jour : 08 juin, 2022

Les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA) peuvent avoir des problèmes au moment de s’occuper de leur hygiène dentaire. Cela peut entraîner le développement de maladies bucco-dentaires telles que les caries, la gingivite et la parodontite.

Lorsque nous parlons de TSA, nous nous référons à un groupe de troubles du développement caractérisées par des difficultés d’interaction sociale et de communication, des intérêts restreints et des comportements répétitifs. Tous ces aspects peuvent interférer avec la réalisation de certaines activités courantes de la vie quotidienne.

Le besoin d’accompagnement ou d’aide lors de l’hygiène de la bouche est beaucoup plus important que chez les autres enfants. Continuez à lire et découvrez quelques stratégies pour faciliter cette tâche avec vos tout-petits.

Problèmes de santé bucco-dentaire courants chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique

Bien que certaines des pathologies buccales présentes chez les enfants atteints de TSA soient celles habituelles de l’enfance, il en existe également d’autres liées à une mauvaise hygiène dentaire, au type d’alimentation, aux médicaments et aux mouvements répétitifs de la bouche.

Les caries, le bruxisme et la respiration par la bouche sont les troubles buccaux les plus fréquents chez ces enfants. Nous allons ici vous expliquer en détail quels sont les facteurs qui y conduisent :

  • Mauvaise hygiène bucco-dentaire : certains enfants atteints de TSA ou leurs soignants présentent des difficultés au moment de l’hygiène de la bouche. Cela favorise l’accumulation de plaque dentaire, la formation de tartre et le développement de caries, de gingivites et de parodontites.
  • Habitudes orales : les enfants atteints de TSA ont souvent des comportements répétitifs qui peuvent avoir un impact sur la santé bucco-dentaire. Par exemple, grincer des dents, se faire mal aux gencives et se mordre les lèvres ou la langue, ainsi que manger des aliments très chauds ou des substances non alimentaires, comme de la terre, du sable, de l’argile, de la glace ou du plastique.
  • Alimentation : en général, les enfants atteints de TSA ont de nombreuses aversions alimentaires et leur alimentation se limite principalement aux glucides. D’autres fois, les sucreries et les boissons gazeuses sont utilisées par les soignants comme éléments pour renforcer le comportement souhaité. Dans les deux cas, une forte consommation de sucres augmente le risque de carie dentaire.
  • Convulsions : les enfants atteints de TSA peuvent avoir des convulsions et chuter fréquemment, ce qui augmente le risque de traumatisme et de fractures dentaires.
  • Médicaments : certains des médicaments habituellement prescrits aux enfants atteints de TSA peuvent contenir du sucre ajouté, provoquer une sécheresse de la bouche ou provoquer une hypertrophie des gencives. Tout cela augmente les chances de souffrir de caries et de maladies des gencives.
Je suis autiste et je peux apprendre, devise de cette année.
Certains mouvements répétitifs avec la bouche, comme le grincement des dents ou la morsure, peuvent entraîner diverses pathologies buccales.

Conseils d’hygiène dentaire pour les enfants atteints de troubles du spectre autistique

L’apprentissage et l’assimilation de l’habitude de l’hygiène dentaire chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique seront similaires à l’établissement d’autres routines. Pour cette raison, les expériences de chaque famille varieront selon les caractéristiques des enfants.

Quoi qu’il en soit, voici 6 conseils qui peuvent être utiles lors de l’enseignement et de l’intégration des habitudes de soins bucco-dentaires. Prenez note !

1. Choix de la brosse à dents

Choisir la bonne brosse pour se brosser les dents est très important chez les enfants atteints de TSA. Bien souvent, il sera nécessaire d’essayer plusieurs options jusqu’à ce que vous trouviez la brosse que l’enfant aime.

Vous devez rechercher un instrument de la bonne taille pour la bouche de l’enfant, avec des poils doux ou d’une dureté intermédiaire, en fonction de la sensibilité et du confort que l’enfant perçoit.

Si l’enfant a du mal à tenir la brosse, le manche peut être adapté avec un élastique, du caoutchouc mousse ou le faire entrer dans une balle. Toutes ces stratégies favorisent la préhension lorsqu’on retrouve des difficultés dans le développement de la motricité fine.

Choisir des options avec un design attrayant, comme un personnage connu de l’enfant, peut faire de l’instrument un objet plus apprécié. Les brosses à dents électriques ou les brosses à dents musicales fournissent une bonne motivation pour certains enfants tandis que, pour d’autres, elles peuvent être rebutantes.

2. Avoir des compléments d’hygiène

Tout comme il est important de laisser le temps à l’enfant avec TSA de choisir sa brosse à dents, il est aussi important de chercher la meilleure option pour le dentifrice et le fil dentaire.

Vous devez toujours essayer de mettre l’enfant à l’aise avec les produits qu’il met dans sa bouche.

Les dentifrices varient en couleur, en saveur et en texture. Il faudra également essayer différentes options jusqu’à ce que vous trouviez celle que l’enfant préfère. Si le petit a la capacité de cracher, l’idéal est d’utiliser un produit au fluor pour prévenir les caries.

De même, la taille, le goût et la texture du fil dentaire peuvent varier d’une marque à l’autre. L’enfant pourra choisir celui qui lui semble le plus confortable et qui convient le mieux à la séparation de ses dents. L’utilisation de poignées pour amener le fil dentaire dans la bouche peut faciliter son utilisation.

3. Établissez des routines

L’ordre et la répétition du même comportement chaque jour aide à établir une routine d’hygiène dentaire et cela s’applique en général à tous les enfants. Pour cette raison, il est conseillé d’avoir tous les éléments à un certain endroit et d’effectuer le nettoyage à un moment précis de la journée.

Pour inculquer la notion du temps que doit durer le brossage, il convient de placer une petite horloge ou un minuteur électrique qui active une alarme en fin de période.

Il est également important que l’environnement dans lequel l’hygiène est pratiquée soit relaxant et confortable pour l’enfant et qu’il réponde à ses besoins sensoriels (l’intensité de la lumière et le son adéquat). L’hygiène de la bouche doit toujours se faire dans ce même espace.

4. Enseigner la technique de manière appropriée

Les parents sont d’excellents modèles pour les enfants, même ceux qui ont un trouble du spectre autistique. Voir l’autre exécuter une routine permet de comprendre de quoi il s’agit et pourquoi il est important de l’exécuter.

L’adulte est l’échafaudage sur lequel l’enfant construit son apprentissage.

Le tuteur doit montrer à l’enfant comment ouvrir la bouche pour favoriser le nettoyage. Et avant de mettre la brosse dans la bouche de l’enfant, vous devez la lui présenter et lui permettre de la sentir avec ses mains et ses lèvres.

Il est essentiel que l’adulte soit celui qui nettoie les dents de l’enfant atteint de TSA, pour l’aider à découvrir l’effet que cela produit et atteindre l’objectif souhaité. Ensuite, on pourra encourager le petit à tenir sa brosse pendant que l’adulte le guide.

Trouver une position confortable pour les deux est essentiel lors du nettoyage des dents. Pour certains parents, il est préférable de s’asseoir derrière l’enfant et de reposer sa tête sur la poitrine. D’autres préfèrent s’asseoir face à lui.

Pour les enfants qui ferment la bouche brutalement, un appui-bouche en mousse souple peut être mis en place. Cela évite les accidents ou les morsures chez les parents.

Il est essentiel de faire intégrer autant que possible le processus d’hygiène dentaire et de montrer son intérêt à l’enfant avec un trouble du spectre autistique. Accompagner, c’est être prêt à l’aider face à toute difficulté tout en renforçant la routine.

5. Toujours motiver le petit

Les enfants réagissent mieux à certains stimuli qu’à d’autres, et leurs parents sont les plus conscients de ces particularités. Profiter de cette compréhension de leurs intérêts et adapter la routine d’hygiène à leurs besoins éveille leur motivation pour les soins dentaires.

Voici quelques propositions qui peuvent inciter les enfants atteints de troubles du spectre autistique à prendre soin de leur bouche :

  • Utiliser des images de la bouche qui expliquent les zones à nettoyer, comment placer la brosse à dents ou combien de fois nettoyer est une aide visuelle très utile. Sur Internet, plusieurs options sont disponibles ; vous pouvez aussi utiliser vos propres photos adaptées à une séquence.
  • Félicitez toujours les petits succès : afficher de la joie à chaque fois que l’enfant franchit l’une des étapes de la routine d’hygiène contribue à renforcer le comportement et le motive à le poursuivre.
  • Récompense : enregistrer chaque réalisation sur un tableau blanc ou dans un bocal en verre et attribuer un prix lorsqu’une certaine quantité est atteinte peut être une grande motivation pour les plus petits. Il est important que la récompense ne compromette pas la santé de l’enfant, comme des sucreries ou des friandises.
  • Jouer tout au long du processus : transformer le temps consacré à l’hygiène dentaire en jeu est souvent une excellente source de motivation pour certains enfants atteints de troubles du spectre autistique. Jouer à « mon tour, ton tour » et se toucher la bouche avec la brosse pour que le petit copie les mouvements de l’adulte en est un bon exemple.
  • Distraire : si les autres stratégies ne fonctionnent pas, vous pouvez effectuer le brossage des dents pendant que l’enfant fait une autre activité à son goût. Par exemple, pendant qu’on lui chante une chanson ou qu’on lui lit une histoire.

6. Modifications sensorielles

De nombreux enfants atteints de TSA ont une sensibilité particulière dans la bouche. Pour cette raison, le brossage ou l’utilisation de fil dentaire peuvent être assez gênants pour eux. Serrer le petit dans ces moments-là est l’un des meilleurs moyens de réduire son anxiété et de le calmer.

Le port d’un « costume de super-héros » au moment de l’hygiène dentaire peut également aider à gérer le stress. Il suffit d’envelopper l’enfant dans une couverture, de lui mettre une cape, de mettre un chapeau ou tout accessoire insolite, pour générer un impact sensoriel insolite.

Il peut également être utile de commencer par essuyer la bouche de votre enfant avec un chiffon ou une petite éponge jusqu’à ce qu’il s’habitue aux sensations dans sa bouche. Progressivement, vous pouvez passer aux poils de la brosse, au fil dentaire et au dentifrice.

Jouer à des jeux de motricité peut être utile pour habituer l’enfant à avoir des objets dans la bouche : lui proposer des sifflets, un jouet pour faire des bulles ou déplacer une bille dans une cuillère sont de bonnes pratiques.

fille souffle des bulles dans le parc de l'ampoule
Enseigner aux enfants des jeux qui impliquent d’utiliser des objets dans leur bouche peut aider à abaisser leur seuil sensoriel et à les habituer.

Chercher de l’aide

Faire du moment de l’hygiène dentaire une situation sans inconfort est essentiel pour que les enfants atteints de troubles du spectre autistique intègrent cette routine de soins. Demander de l’aide et des idées à des ergothérapeutes ou à des dentistes spécialisés peut faire toute la différence. De même, effectuer des visites dentaires régulières vous permet de contrôler la santé dentaire et de prévenir les complications plus difficiles à résoudre.

Il est vrai que prendre soin de la bouche des enfants atteints de TSA peut nécessiter plus de temps et de créativité, mais avec des soignants engagés, les tout-petits peuvent avoir un sourire sain.

Cela pourrait vous intéresser ...
Mythes et faits à propos de l’autisme
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Mythes et faits à propos de l’autisme

Le diagnostic de l'autisme est parfois complexe et nous découvrons encore des choses sur ce trouble..Découvrez les nombreux mythes à propos de l'au...



  • Martín-Sanjuán, C., Moreno Martin, C., Maitena Urberuaga, E., de los Rios-de la Peña, J. M., & Gracia-Quijada, Y. (2014). Características orales y otras comorbilidades en el paciente con Trastorno del Espectro Autista. Gaceta Dental254, 99.
  • Arias Ladines, J. A. (2021). Patologías orales frecuentes en pacientes con trastorno del espectro autista (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Lu, Y. Y., Wei, I. H., & Huang, C. C. (2013). Dental health—a challenging problem for a patient with autism spectrum disorder. General hospital psychiatry35(2), 214-e1.
  • Luengo, L., Schmidlin-Espinoza, L., Cantero-Fuentealba, C., & Orellana, L. M. (2019). Salud bucal, higiene y hábitos bucales en personas con trastorno del espectro autista. Revista Cubana de Estomatología56(3), 1-13.
  • Hage, S. R., Lopes-Herrera, S. A., Santos, T. H. F., Defense-Netvral, D. A., Martins, A., Sawasaki, L. Y., & Fernandes, F. D. (2020). Oral hygiene and habits of children with autism spectrum disorders and their families. Journal of Clinical and Experimental Dentistry12(8), e719.
  • SPEAKSTM, A. (2011). Tratamiento de niños con trastornos del espectro autista.
  • Becerra Alcacio, V. D. (2006). Control de placa dentobacteriana el paciente autista de 4 a 15 años de edad del municipio de Querétaro (Doctoral dissertation).
  • Marulanda, J., Aramburo, E., Echeverri, A., Ramírez, K., & Rico, C. (2013). Odontología para pacientes autistas.(Dentistry for the Autistic Patient). CES odontología26(2), 120-126.
  • Mata Ríos, M. T., Membreño Mejía, M. C., & Obando Lira, I. D. L. A. (2020). Estado de salud bucodental en niños y niñas con Trastorno del Espectro Autista entre las edades de 3 a 9 años que acuden a la fundación “Azul Esperanza” en el período Febrero–Marzo del año 2020 (Doctoral dissertation, Universidad Nacional Autónoma de Nicaragua, Managua).