Maladies des gencives chez les enfants

Les maladies des gencives qui touchent les adultes peuvent-elles apparaître chez les enfants ? Bien sûr ! Apprenez-en plus à ce sujet.
Maladies des gencives chez les enfants

Dernière mise à jour : 09 avril, 2022

La gingivite est la pathologie la plus fréquente des gencives, mais il existe d’autres maladies qui se manifestent dans le tissu gingival des enfants et que vous devez connaître.

Les gencives entourent et soutiennent les dents. Lorsqu’elles sont en bonne santé, elles sont de couleur rose pâle et de texture similaire à la peau d’une orange, avec des bords nets et précis. Mais quand elles changent de couleur, gonflent, saignent ou font mal, elles nous disent que quelque chose ne va pas. Nous allons ici vous parler de la maladie gingivale.

Quand les gencives des enfants tombent malades

Bien que les maladies des gencives soient plus fréquentes chez les adultes, elles peuvent également survenir pendant l’enfance.

Parmi toutes les pathologies qui se développent dans le tissu gingival, la gingivite causée par la plaque dentaire est la plus fréquente. Mais, en plus, les enfants peuvent souffrir de parodontite chronique, agressive et nécrosante. Il existe même d’autres maladies de la bouche qui affectent également les gencives.

Pour cette raison, nous allons détailler chacune des causes pouvant affecter ce tissu dans la bouche de vos bouts de chou. Poursuivez votre lecture !

Gingivite

bouche avec gencives enflées gingivite saignement blessure doigt gant dentiste

Comme nous l’avons déjà mentionné, la gingivite est la pathologie du tissu gingival la plus courante. En fait, on l’appelle aussi maladie des gencives, comme si c’était le seul trouble qui affecte les gencives.

La gingivite est généralement causée par l’accumulation de plaque dentaire sur la surface des dents et le tissu gingival. Il s’agit d’une couche invisible et collante composée de débris alimentaires et de certains germes buccaux.

Lorsqu’on ne l’enlève pas correctement, la plaque s’accumule. Elle peut même se calcifier avec des minéraux dans la bouche, provoquant du tartre. Le tartre dentaire ainsi formé et les toxines bactériennes irritent et abîment les gencives et déclenchent à terme un processus inflammatoire assez important.

En plus de ce qui précède, il existe d’autres situations qui causent la gingivite chez les enfants, comme une prédisposition génétique, l’utilisation de l’orthodontie, certaines conditions médicales, la consommation de certains médicaments ou les changements hormonaux de la puberté.

L’inflammation des gencives se manifeste par un gonflement et une rougeur du tissu gingival. De plus, ces structures deviennent très sensibles, saignent facilement et provoquent une mauvaise haleine chez les enfants.

Le traitement est simple : il consiste à retirer la plaque dentaire et à réaliser une hygiène bucco-dentaire quotidienne avec la technique appropriée.

Parodontite

La parodontite ou maladie parodontale est l’évolution de la gingivite. Dans ce cas, le mal est plus profond et affecte les tissus qui soutiennent les dents.

Des poches se forment entre le bord gingival et la base des dents. À l’intérieur, des bactéries s’accumulent et développent un foyer infectieux plus large, qui progresse jusqu’à détruire complètement les tissus de soutien.

L’atteinte de l’os alvéolaire est l’une des complications les plus notoires de cette pathologie. Avec la perte osseuse, une mobilité dentaire apparaît qui, dans les cas les plus avancés et les plus graves, peut se terminer par une perte de dents.

La parodontite agressive survenant chez les enfants entraîne une perte osseuse interproximale rapide et cela se produit souvent chez plusieurs membres de la famille. C’est pour cela qu’il faut agir rapidement dès l’apparition des symptômes.

En général, le traitement nécessite l’intervention d’un parodontiste qui effectue un détartrage et un surfaçage radiculaire. L’utilisation d’antibiotiques systémiques est généralement nécessaire et, bien sûr, le contrôle de la plaque bactérienne avec de bonnes pratiques d’hygiène dentaire.

Il existe des parodontites associées à certaines maladies systémiques, telles que le syndrome de Down, le syndrome de Papillon-Lefèvre, la neutropénie cyclique et le déficit d’adhérence leucocytaire.

Parodontite nécrosante

C’est l’une des maladies des gencives les plus rares de l’enfance. Sa prévalence est estimée à 1 % en Europe et entre 2 et 5 % en Afrique, Asie et Amérique du Sud.

La parodontite nécrosante est généralement associée à une malnutrition sévère, à certaines infections virales et à certains déficits immunitaires.

Cette condition se caractérise par la destruction des papilles interproximales, c’est-à-dire de la gencive qui se trouve entre les dents. En conséquence, la zone est recouverte d’une membrane gris-jaune et cela entraîne une forte douleur, une odeur désagréable et de la fièvre.

Pour éviter une nécrose irréversible de la papille interdentaire et une perte osseuse sévère, le traitement doit commencer dès que possible. Il consiste à nettoyer la zone, à utiliser des antibiotiques, une thérapie par ultrasons et à améliorer l’hygiène bucco-dentaire.

Autres situations

  • Infection par le virus de l’herpès simplex de type I : le premier contact avec ce virus survient chez les jeunes enfants et se manifeste par de la fièvre, des gingivites et de fortes douleurs dans la bouche. Au début, les lésions ressemblent à de petites cloques et, plus tard, elles s’ulcèrent et se recouvrent d’une membrane. L’inflammation des gencives est très perceptible et produit généralement une salivation abondante et un rejet de nourriture. Le processus dure entre 10 et 20 jours et guérit tout seul, sans laisser de cicatrices.
  • Muguet : cette infection est caractéristique des nourrissons et est causée par le champignon candida albicans. Elle se caractérise par l’apparition de plaques blanches, d’aspect similaire au yaourt, sur le palais, sur la langue et à l’intérieur des joues. Parfois, elles se situent également sur le tissu gingival. En général, cela ne cause pas d’inconfort et se résout facilement avec un traitement rapide.
Langue d'un enfant atteint de candidose buccale.

Comment prévenir les maladies des gencives chez les enfants ?

Les soins de santé bucco-dentaire des tout-petits commencent par l’intégration d’habitudes d’hygiène bucco-dentaire dès leur plus jeune âge.

Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à préserver la santé du tissu gingival de vos enfants :

  • Explorez la bouche de votre enfant : observez fréquemment l’apparence des gencives, des muqueuses et des dents de votre enfant. Si vous remarquez quelque chose d’étrange, consultez rapidement un professionnel.
  • Soignez le brossage : les adultes sont responsables de la désinfection des gencives et des dents du bébé. Vous devez le faire au moins deux fois par jour. D’abord avec une gaze humide et, lorsque les dents font éruption, avec une brosse à dents souple et un dentifrice fluoré (en dose appropriée).
  • Utilisez des révélateurs de plaque : lorsque les enfants grandissent et peuvent prendre en charge leur brossage de dents, l’utilisation de révélateurs de plaque peut être d’une grande aide. Ces produits aident à visualiser ce qui doit être retiré et où accorder plus d’attention.
  • Gardez un œil sur les habitudes nocives : détectez tôt les habitudes bucco-dentaires nocives et corrigez-les. De cette façon, vous aiderez les enfants à maintenir la santé de leurs gencives et de leur bouche en général.
  • Consultez fréquemment le dentiste : emmenez le petit chez le dentiste pédiatrique avant son premier anniversaire et continuez les visites tous les 6 mois. Le professionnel vous aidera dans la prise en charge de sa santé bucco-dentaire.

Avec ces pratiques simples, vous offrirez à votre enfant les meilleures habitudes de santé qui l’accompagneront tout au long de sa vie. Et, en plus, il pourra profiter d’un sourire radieux tout au long de son enfance.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment garder les dents des enfants en bonne santé
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment garder les dents des enfants en bonne santé

Garder les dents des enfants en bonne santé est la responsabilité des adultes. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour y parveni...



  • Pérez-Salcedo, L., & Bascones-Martínez, A. (2008). Formas agudas de periodontitis. Avances en Periodoncia e Implantología Oral20(1), 49-58.
  • Torres, M. C. R., & de Priego, G. P. M. (2011). Enfermedades periodontales que afectan al niño y al adolescente. Pediátrica Pediátrica10(1), 39.
  • Juárez-López, M. L. A., Murrieta-Pruneda, J. F., & Teodosio-Procopio, E. (2005). Prevalencia y factores de riesgo asociados a enfermedad periodontal en preescolares de la Ciudad de México. Gaceta médica de México141(3), 185-189.
  • Castro-Rodríguez, Y. (2018). Enfermedad periodontal en niños y adolescentes. A propósito de un caso clínico. Revista clínica de periodoncia, implantología y rehabilitación oral11(1), 36-38.
  • Rocha Navarro, M. L., Serrano Reyes, S., Fajardo Araujo, M. E., & Servín Zavala, V. H. G. (2014). Prevalencia y grado de gingivitis asociada a placa dentobacteriana en niños. Nova scientia6(12), 190-218.
  • Avalos Salas, N. G. (2019). Asociación entre sindrome de down y desarrollo de gingivitis en niños mexicanos.
  • Recalde Parrales, L. A. (2020). Prevalencia de los problemas gingivales inducidos por placa bacteriana en pacientes pediátricos de 8 a 12 años de edad en el área de Odontopediatria de la Facultad Piloto de Odontología (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Díaz, Y. G. (2021). Comportamiento de la enfermedad periodontal en niños y adolescentes diabéticos en Holguín 2019. Odontología pediátrica29(2), 65-72.
  • Cajamarca, P. (2019). PREVALENCIA DE ENFERMEDAD PERIODONTAL, EN ESCOLARES DE 12 AÑOS DE LA PARROQUIA BELLAVISTA, CUENCA 2016. Odontología Activa Revista Científica4(Esp), 27-32.