Le sentiment de culpabilité chez les enfants

25 juin 2019
Le sentiment de culpabilité est intimement lié au style parental que nous avons eu. Découvrez comment aider votre enfant à se sentir responsable et non coupable.

Bien que l’enfance semble être un temps simple et léger, le monde intérieur des enfants est plus riche et plus complexe que nous le pensons. Quand nous sommes petits, nous commençons à développer des croyances et des émotions qui nous accompagneront tout au long de notre vie. Le sentiment de culpabilité n’est pas exclu.

Qu’est-ce que le sentiment de culpabilité ?

Le sentiment de culpabilité chez les enfants pourrait être défini comme l’agitation émotionnelle qui survient après une action réputée insuffisante ou qui a fait du mal aux autres. C’est précisément à cause de la noblesse du cœur des enfants que la culpabilité a un impact si particulier sur eux.

C’est une émotion puissante, nuisible et paralysante. Si, pendant notre enfance, nous n’apprenons pas à la gérer correctement, cela peut conditionner notre personnalité et nos réactions tout au long de la vie.

D’où vient le sentiment de culpabilité ?

Le sentiment de culpabilité n’est pas inné. C’est à dire que nous ne sommes pas nés avec ce sentiment. Cependant, c’est un sentiment social que nous apprenons et nous acquérons au travers de nos expériences.

Mère qui parle à sa fille

Une grande partie de notre vision et de notre relation à la culpabilité dépendent de l’éducation reçue. Par conséquent, elle vient souvent du fait des membres de notre famille et des enseignants. Depuis tout petit, nous observons les adultes de notre vie juger et blâmer les autres et eux-mêmes. C’est pour cette raison qu’inconsciemment, nous imitons le modèle de comportement.

Il est également très courant que les adultes utilisent la culpabilité comme méthode pédagogique pour faire comprendre aux enfants les conséquences de leurs actes. Mais il est très important de pratiquer une discipline consciente et cohérente, et pas seulement basée sur les réactions émotionnelles incontrôlées de l’adulte lui-même.

Culpabilité ou responsabilité ?

En tant qu’humains, nous faisons tous des erreurs dans la vie. Parfois, nous menons des actions que nous reconnaissons tôt ou tard comme incorrectes. C’est alors que le style parental avec lequel nous avons été éduqués entre en jeu, exprimant certains sentiments dans d’autres circonstances.

Les enfants éduqués dans la culpabilité

Un enfant éduqué dans la culpabilité est habitué à voir des jugements inflexibles dans son environnement. Si nous récriminons continuellement ce que l’enfant fait de travers, nous endommagerons son estime de soi. Ce type d’accusations ne mène pas à la réflexion et à l’action, mais à la stagnation.

L’enfant qui vit ces expériences restera ancré dans cet inconfort émotionnel car il n’a pas reçu les ressources nécessaires pour le gérer autrement. Ce type de réaction peut éventuellement conditionner votre vie, provoquant insécurité, peur et auto-discrimination.

Petite fille qui pleure dans son coin

Cela affectera également leurs capacités relationnelles interpersonnelles, puisqu’un enfant élevé dans la culpabilité est plus vulnérable à ce sentiment. Il sera plus à même d’être facilement manipulé ou de devenir lui-même un manipulateur.

Les enfants éduqués pour devenir responsables

Bien qu’il soit nécessaire de transmettre aux enfants la différence entre le bien et le mal, et d’établir des normes et des limites pour eux, nous devons le faire par le biais de la responsabilité.

La principale différence est que, selon cette approche, les conséquences naturelles des actes sont mises en évidence, et non les sanctions imposées. Nous devons encourager l’autonomie morale de nos enfants, en les incitant à agir en fonction de valeurs et non d’obligation ou de peur, du sentiment de culpabilité chez les enfants.

Nous devons les aider à réfléchir à leurs actions et aux conséquences de méthodes constructives, en soulignant toujours le passage à l’action. Une fois la faute reconnue, l’essentiel est de trouver un moyen de la corriger et de tirer les leçons des erreurs. Une fois cela fait, l’émotion doit disparaître. Si l’émotion reste ancrée, elle ne fera que causer des souffrances inutiles.

Comment élever des enfants responsables et non emplis de culpabilité ?

  1. Devenez responsable de vos propres émotions. Un des comportements qui blesse le plus les enfants est lorsque leurs parents les culpabilisent pour leur propre colère ou leur incapacité à gérer leurs émotions. N’oubliez pas que vous êtes responsable de la gestion de vos émotions. Ne déléguez donc pas ce fardeau à vos enfants.
  2. Apprenez à votre enfant à définir la culpabilité. Aidez-le à réfléchir à sa part de responsabilité en la matière et à ce qui ne lui correspond pas. Guidez-le de manière à éviter tout blâme. Veillez à ne pas trop lui en demander non plus.
  3. Encouragez-le à exprimer ses sentiments et émotions. Pouvoir exprimer et partager le sentiment de culpabilité nous aide à sortir de l’isolement et à mieux le gérer.
  4. Soulignez toujours l’importance de l’action. Réfléchissez sur les erreurs pour les corriger ou, à défaut, demandez pardon. Ne restez jamais paralysé dans l’inconfort.