Famille dysfonctionnelle : comment y survit un enfant ?

· 14 août 2018
Vous êtes-vous déjà demandé ce qu'il se passe avec les enfants qui vivent dans une famille dysfonctionnelle ? Comment survivent-ils et vont de l'avant ? Dans cet article, nous vous raconterons la vérité que vivent ces petits.

Les familles dysfonctionnelles sont celles qui ont en son sein un ou plusieurs membre(s) qui ne remplit(ssent) pas les mesures de soin, de protection et d’éducation nécessaires au reste du groupe.

Ensuite, les causes du dysfonctionnement peuvent être multiples. L’on considère que ces familles manquent des ressources psychologiques fondamentales pour garantir la vie en commun. Ainsi, ses membres se trouvent en présence de nombreux obstacles à l’heure de se développer émotionnellement et psychologiquement.

Caractéristiques de la famille dysfonctionnelle

Bien que les caractéristiques soient intimement liées à la problématique qui entraîne le dysfonctionnement, on peut les grouper ainsi :

  • Dépendance excessive. Ses membres créent des liens qui empêchent le développement personnel et limitent la croissance.
  • Pas de sentiment d’appartenance. Dans des familles où les membres sont émotionnellement éloignés, cela génère une sensation de solitude ainsi qu’un sentiment de non-appartenance au groupe familiale.
  • Manque de normes et de limites. De plus, il peut se produire des déséquilibres de pouvoir au sein de la famille.
  • Hiérarchie de pouvoir inversée. Les parents qui vivent soumis à la volonté des enfants. Ces derniers se convertissent ainsi en petits tyrans.
Comment fonctionne la famille dysfonctionnelle ?

  • Grandes problèmes de communication. La communication entre les membres est insuffisante voire nulle. Ce manque de communication entraîne des problèmes de vie en commun. En outre, il complique la capacité à établir des relations avec les autres.
  • Rôles et modèles de communication trop rigides. Il n’y a pas de négociation possible ni d’alternatives à la résolution de problèmes. Ce qui est établi comme norme se maintient quoi qu’il arrive.
  • Manque d’empathie. Beaucoup de problèmes apparaissent par manque d’empathie et pour ne pas donner raison à ses émotions et à ses sentiments.
  • Niveau élevé de manipulation émotionnelleDes sentiments de culpabilité, des humiliations et des chantages se produisent de manière constante dans ce contexte.

Conséquences d’une famille dysfonctionnelle pour l’enfant

Ensuite, lorsqu’un enfant grandit dans l’entourage d’une famille dysfonctionnelle, il peut finir par adopter un rôle déterminé qui l’aide à survivre et à surmonter cette situation. Néanmoins, le problème est que souvent, ce rôle s’étend aux autres contextes de sa vie.

La famille est la première scène de socialisation pour quiconque. Tout ce que l’on apprend dans l’environnement familial vous marquera à vie.

Quelques-uns des rôles les plus communs sont :

  • « Punching ball ». Ce rôle surgit du sentiment de culpabilité que l’enfant traîne derrière lui. On l’a en effet accusé d’être à l’origine des problèmes familiaux. C’est donc lui qui recevra toujours les « coups ».
  • « Rebelle ». Il ne supporte aucune figure d’autorité puisqu’il la nie.
  • « Gardien ». Les enfants qui ont dû assumer les responsabilités propres aux adultes. Il a ainsi dû résoudre des problèmes familiaux ou a agi comme médiateur dans des conflits entre ses parents.
  • « Tyran ». Il n’a pas connu de normes ni de limites. Il a toujours eu ce qu’il voulait. En règle générale, il a reçu un modèle parental de sur-protection. Il finit donc par être au sommet de la hiérarchie familiale.
  • « Inaperçu ». Les enfants excessivement timides ou réservés. Ils n’ont pas reçu d’attention émotionnelle. Ils finissent donc par réprimer leurs émotions. En effet, ils pensent qu’ils ne méritent pas d’attention. Ils considèrent qu’ils ne sont pas dignes d’être aimés.

 

 

Comment fonctionne la famille dysfonctionnelle ?

Résilience VS famille dysfonctionnelle

La résilience est la faculté à surmonter les difficultés qui se présentent et ainsi surpasser les circonstances défavorables. C’est réussir à vaincre les situations traumatisantes et atteindre un développement émotionnel et psychologique stable.

La capacité de résilience des enfants est énorme.  Ils sont armés pour faire face à tout type d’adversités bien que la propre famille ne lui fournisse pas les ressources nécessaires à cela.

Comment font-ils ? Il suffit qu’ils trouvent une personne qui leur serve de base ou de soutien. S’il existe au moins un membre dans la famille qui a une relation fonctionnelle avec l’enfant, celui-ci profitera de ce lien pour construire sa personnalité en choisissant les traits les plus positifs.

Il n’est cependant pas nécessaire que cette personne se trouve dans l’environnement familial. L’enfant peut ainsi trouver la figure d’attachement peut être à l’école ou dans la famille lointaine. Celle-ci l’aidera ainsi à recomposer certains modèles de comportement acquis qui compliquent la croissance.